Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement ou connectez-vous pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

Kelly Barnhill

Kelly Barnhill
Kelly Barnhill vit dans le Minnesota. Elle est l'auteur de quatre romans. Retrouvez là sur kellybarnhill.wordpress.com.

Avis sur cet auteur (1)

  • add_box
    Couverture du livre « La fille qui avait bu la lune » de Kelly Barnhill aux éditions Anne Carriere

    Liesel readings sur La fille qui avait bu la lune de Kelly Barnhill

    Le Protectorat est un lieu lugubre d’où n’émane que du chagrin. Les Anciens y veillent. Soit disant pour ne pas s’attirer la colère de la méchante sorcière, chaque début d’année le dernier né est déposé et abandonné dans la forêt.
    Et chaque année, avant que les bêtes sauvages ne viennent...
    Voir plus

    Le Protectorat est un lieu lugubre d’où n’émane que du chagrin. Les Anciens y veillent. Soit disant pour ne pas s’attirer la colère de la méchante sorcière, chaque début d’année le dernier né est déposé et abandonné dans la forêt.
    Et chaque année, avant que les bêtes sauvages ne viennent dévorer l’enfant sacrifié, Xan, la sorcière vient sauver les enfants sacrifiés et ne comprend pas pourquoi les habitants ont mis en place ce terrible rituel.
    Elle les amène alors dans une famille des Cités Franches où ils sont adoptés et aimés. Nourris au clair d’étoiles durant le trajet, là bas ils sont nommés les enfants étoiles.
    Un jour, par mégarde, elle commet l’erreur de donner du clair de lune à l’un d’eux, ce qui a pour effet de lui transmettre des dons spéciaux. La petite Luna ne sera pas comme les autres. Elevée par la sorcière, un monstre des marais et un petit dragon, elle va grandir avec un potentiel magique très fort qui prendra pleinement son effet à ses 13 ans.
    De son côté, Antain, un « apprenti » parmi les Anciens, qui trouve le sacrifice annuel inhumain commence à se poser des questions et ce d’autant plus le jour où il a un fils qui sera le prochain sacrifié…

    ***

    Que d’éloges et de commentaires plus que positifs sur ce livre ! Outre la couverture que je trouve très belle, suite aux commentaires que j’ai lu à son sujet et vu son "palmarès", je ne pouvais passer à côté de ce livre jeunesse sans me faire un avis et voir si je trouvais une nouvelle pépite digne de « La rivière à l’envers » de Mourlevat ou « Tistou les pouces verts » de M. Druon, que je pourrais faire découvrir à mes élèves.

    N°1 sur la liste des best-sellers du New York Times
    - " La Fille qui avait bu la lune est aussi excitant et profond que Peter Pan et Le Magicien d'Oz. " The New York Times
    - Meilleur livre jeunesse 2016 par Entertainment Weekly
    - Lauréat 2017 de la Newbery Medal
    - En cours d'adaptation en film chez Fox Animation par le réalisateur de Rio.

    Alors oui, nous avons une histoire fort sympathique, mais qui n’a pas la profondeur des 2 cités précédemment.
    J’imagine très bien que cela fera un chouette dessin animé car il a tous les ingrédients qui peuvent plaire à des enfants, une jolie histoire, des personnages attachants, des monstres gentils et des méchants.
    Malgré tout ça et si c’est mignon à lire, je n’ai pas aimé plus que ça. C’est assez prévisible, trop simple et parfois un peu trop cucul la praline à mon goût. Je ne suis donc pas d’accord avec l’avis du New York Time cité plus haut dans mon commentaire. Vu les avis que j’avais pu lire sur ce livre, j’en attendais beaucoup plus.
    Quant à l’écriture, elle n’est pas vraiment accessible à des enfants de 8-10 ans (ou alors il faut que ce soient de très bons lecteurs) ni même si un adulte leur lit l’histoire.
    Mignon mais sans plus.

Récemment sur lecteurs.com