Kat Menschik

Kat Menschik

La biographie de cet auteur n'est pas encore disponible, proposez la vôtre : Contactez-nous

Avis sur cet auteur (17)

  • add_box
    Couverture du livre « Birthday girl » de Haruki Murakami et Kat Menschik aux éditions Belfond

    Eny-Dane sur Birthday girl de Haruki Murakami - Kat Menschik

    Les illustrations de Kat Menschik ajoute au mystère et à la subtilité de Murakami, toujours sur le fil de la fragilité humaine. Le lecteur est emporté dans un univers envoûtant et déroutant. J'ai constamment sous les yeux la collection des petits livres de Murakami (chez 10/18) illustrés par...
    Voir plus

    Les illustrations de Kat Menschik ajoute au mystère et à la subtilité de Murakami, toujours sur le fil de la fragilité humaine. Le lecteur est emporté dans un univers envoûtant et déroutant. J'ai constamment sous les yeux la collection des petits livres de Murakami (chez 10/18) illustrés par cette dessinatrice.

  • add_box
    Couverture du livre « Birthday girl » de Haruki Murakami et Kat Menschik aux éditions Belfond

    Carrie sur Birthday girl de Haruki Murakami - Kat Menschik

    Ce très court récit (roman? nouvelle? conte?), qui se lit en un petit quart d'heure, m'a récemment été offert.

    Déjà, l'objet est joli, le papier, glacé, et les dessins qui agrémentent le livre sont très beaux.

    L'histoire est captivante, a réussi à me tenir en haleine et est très riche...
    Voir plus

    Ce très court récit (roman? nouvelle? conte?), qui se lit en un petit quart d'heure, m'a récemment été offert.

    Déjà, l'objet est joli, le papier, glacé, et les dessins qui agrémentent le livre sont très beaux.

    L'histoire est captivante, a réussi à me tenir en haleine et est très riche malgré sa briéveté. On peut y voir tout le génie de l'auteur.

    En quelques mots (il ne faudrait pas que ma critique soit plus longue que le récit), une jeune fille fait une drôle de rencontre le jour de ses 20 ans. Elle se la remémore des années après.

    Après avoir refermé le livre, je me suis surpris à encore y penser et réfléchir. Et je crois que ce n'est pas fini.

    Je pourrais par contre comprendre que ce récit énerve certains et/ou ne trouve pas d'écho chez beaucoup, pour moi ce fut exactement l'inverse.

  • add_box
    Couverture du livre « Birthday girl » de Haruki Murakami et Kat Menschik aux éditions Belfond

    NADIA D'ANTONIO sur Birthday girl de Haruki Murakami - Kat Menschik

    Fan inconditionnelle de Haruki Murakami pour tous ses ouvrages, c’est avec un grand plaisir que j’ai fini par dénicher « Birthday Girl » (« Bäsudei-gäru ») que je cherchais de puis un certain temps dans ma grande librairie préférée où je vais flâner le plus souvent possible. Et là, ô surprise,...
    Voir plus

    Fan inconditionnelle de Haruki Murakami pour tous ses ouvrages, c’est avec un grand plaisir que j’ai fini par dénicher « Birthday Girl » (« Bäsudei-gäru ») que je cherchais de puis un certain temps dans ma grande librairie préférée où je vais flâner le plus souvent possible. Et là, ô surprise, auparavant je passais à côté car il se trouvait coincé entre deux gros ouvrages ! Je ne l’avais donc pas vu. Cette fois, ni une ni deux, je me suis emparée du dernier exemplaire en rayon et je l’ai dévoré sitôt arrivée chez moi.

    Chose facile car il ne compte que 63 pages, d’autant plus qu’il est encore une fois, magnifiquement illustré par Kat Menschik (traduction de Hélène Morita). Encore un beau livre et comme je le dis chaque fois : un petit « livre-bijou » qui vient s’aligner à côté des autres.

    Ici on ne peut pas raconter mais on peut seulement dire que, le jour de son anniversaire, une jeune serveuse de vingt ans, dans un restaurant italien de Roppongi (un quartier chic de Tôkyô), n’aurait pas du travailler. Comme son patron est malade, elle lu porte son repas et il lui propose de réaliser un vœu, un seul et le lecteur n’en saura rien. Quand elle ouvre la porte, on lui donne le nom de « fée » ce qui donne l’allure d’un conte.

    Haruki Murakami décrit à merveille les personnages, aidé en cela par les magnifiques illustrations de Kat Menschik (blanc, rouge, orange et rose…) le tout sur du beau papier glacé : une merveille.

    En dire plus serait spoiler, alors je vous laisse découvrir ce si joli petit ouvrage, un conte « délicieux » où on peut voir « la force d’un vœu ».

    Et voilà que cette nouvelle est venue se ranger sur l’étagère de la bibliothèque dédiée à Haruki Murakami, une rangée qui s’allonge, s’allonge et ce n’est pas fini.

    Mais quel plaisir !

  • add_box
    Couverture du livre « Les attaques de la boulangerie » de Haruki Murakami et Kat Menschik aux éditions 10/18

    NADIA D'ANTONIO sur Les attaques de la boulangerie de Haruki Murakami - Kat Menschik

    Voulant lire un peu du Haruki Murakami ((村上 春樹) pour me détendre, c'est un petit « livre-bijou » que j'ai choisi : « Les Attaques de la boulangerie ». Pourquoi « livre-bijou « ? Tout simplement parce qu'il est magnifique – petit certes, mais toujours superbement illustré par Kat Menschik...
    Voir plus

    Voulant lire un peu du Haruki Murakami ((村上 春樹) pour me détendre, c'est un petit « livre-bijou » que j'ai choisi : « Les Attaques de la boulangerie ». Pourquoi « livre-bijou « ? Tout simplement parce qu'il est magnifique – petit certes, mais toujours superbement illustré par Kat Menschik (traduction par Hélène Morita et Corinne Atlan).
    Il est composé de deux courtes nouvelles, se passant à Tôkyô, bien surprenantes, ayant trait à la faim, une faim irrépressible.
    * Dans la première nouvelle, il s'agit de deux jeunes garçons qui, poussés par une faim inexplicable, décident, dans la nuit, de partir à l'attaque d'une boulangerie. Mais l'action se déroule d'une façon surprenante par le comportement du boulanger qui, n'ayant pas peur du tout, leur impose une condition, vraiment plutôt étrange. S'ils acceptent, ils pourront manger tant qu'ils voudront.
    * Dans la seconde nouvelle, « la seconde attaque », dix ans ont passé et le narrateur qui s'est marié, se pose la question suivante : « Ai-je fait le bon choix le jour où j'ai parlé à ma femme de "l'attaque de la boulangerie ? » Il faut dire que chez eux, ils sont pris tous deux d'une terrible fringale et dans leur réfrigérateur il n'y a rien de mangeable. Après maintes réflexions et hésitations, la femme ne fait qu'un bond à la suite du récit. Décision est prise : ils vont faire de même, en pleine nuit là aussi. Mais aucune boulangerie n'est ouverte. Ils finissent par tomber sur un McDonalds…. La femme, armée comme pour un braquage, au grand étonnement de son époux, mène l'opération. le dénouement est bien étonnant… et plutôt comique.
    Ces deux nouvelles, simples, courtes, ne dérogent pas au talent de conteur de Haruki Murakami.
    C'est tout simplement un "régal" (pour la lecture et pour les illustrations). Ce petit livre est bien rangé à côté des autres : des ouvrages plus épais mais aussi avec cette jolie collection « précieuse » par sa présentation.

Thèmes en lien avec Kat Menschik

Discussions autour de cet auteur

Il n'y a pas encore de discussion sur cet auteur

Soyez le premier à en lancer une !