Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

Karen M. Mcmanus

Karen M. Mcmanus

La biographie de cet auteur n'est pas encore disponible, proposez la vôtre : Contactez-nous

Avis sur cet auteur (6)

  • add_box
    Couverture du livre « Se taire ou mourir ? » de Karen M. Mcmanus aux éditions Nathan

    Clara Pailhon sur Se taire ou mourir ? de Karen M. Mcmanus

    Bienvenue à Echo Ridge. Cette charmante petite ville, avec résidences, lycée et même parc d'attraction, nous ferait penser à une petite banlieue de rêve des Etats-Unis. Tout est calme et charmant. Calme ? C'est ce que vous croyez. Car Echo Ridge est la ville où les reines de bal disparaissent....
    Voir plus

    Bienvenue à Echo Ridge. Cette charmante petite ville, avec résidences, lycée et même parc d'attraction, nous ferait penser à une petite banlieue de rêve des Etats-Unis. Tout est calme et charmant. Calme ? C'est ce que vous croyez. Car Echo Ridge est la ville où les reines de bal disparaissent. Cinq ans après le dernier drame, les menaces ressurgissent et ils se pourraient bien que la prochaine reine de bal soit en danger. Ellery et Ezra, des jumeaux, sont envoyés à Echo Ridge pour vivre chez leur grand-mère. Ellery, passionnée de crimes, de faits divers, va se lancer dans une nouvelle enquête et déterrer des secrets qui feraient mieux de rester enfouis...


    Tout d'abord, j'ai beaucoup aimé l'ambiance du récit. Echo Ridge est spéciale. Une atmosphère particulière se dégage de cette ville. Et il faut dire que dans l'ambiance, on y est plongé dès les premières pages, avec un événement morbide. La couleur est posée. Echo Ridge respire l'oppressant, le glauque et les secrets. C'est tendue. Nos sens sont à l'affût. On sent que rien n'est normal, que tout est caché et que la ville regorgent de mystères, et de noirs secrets. Tout le monde est suspect, car tout le monde cache quelque chose, ou sait des choses qu'ils ne doivent pas être découverts. Echo Ridge m'a faite penser à Riverdale. Cette petite ville où tout paraît bien, où les apparences recouvrent la noirceur des habitants plus malintentionnés les uns que les autres.


    Les chapitres s'alternent entre deux personnages : Ellery et Malcom. J'ai beaucoup aimé ce découpage en personnage, mais aussi en date. Cela nous permet d'être au plus près de chacun, d'apprendre à les connaître et de suivre l'histoire sous deux angles différents. Tous les deux accompagnés de Ezra et Mia vont se lancer dans cette enquête. Qui est l'auteur des menaces ? Que veut-il ? Pourquoi réapparaître maintenant ? Quel est son lien avec les deux précédentes affaires ?
    Karen Mcmanus a très bien construit son intrigue. Les pièces de puzzle sont réparpillées au fil du texte. Nos hypothèses ne cessent d'évoluer, de changer, grâce à ces nouveaux éléments. Je me suis prise au jeu, comme Ellery et Malcolm. Et avec Andréa, on en a imaginé des hypothèses. Sans nous vanter, elles étaient top nos théories, folles, mais top ! Bon, comment vous dire qu'on s'est plantée sur toute la ligne. Plus on avance dans le récit, plus l'atmosphère devient lourde et oppressante. Plus le récit s'intensifie, plus il devient addictif. Le dernier quart du roman se lit à une vitesse folle. On est pris dans l'engrenage. L'étau se resserre. Les suppositions se font de plus en plus folles. On a envie de savoir.


    Et la révélation arrive ! Cette dernière est cohérente, colle parfaitement au texte et on peut, en réflechissant, la deviner. Pourtant, je me suis faite prendre au piège. Pas une seule seconde, je m'y attendais. Pas une seule fois, je n'ai pensé à cette conclusion. J'ai été surprise. Pourtant, il m'a manqué un petit brin de folie dans cette révélation. J'aurai aimé quelque chose de plus dingue, de plus WOUAH, qui me fasse vraiment tomber de haut. Ici, elle est cohérente, mais simple. Et comme Justine, du compte justinouvelle, je me suis dit « tout ça pour ça... ». Je termine ma lecture sur un petit dommage...


    En conclusion, même si j'aurai aimé une fin plus fantasque, j'ai beaucoup aimé ma lecture. J'ai passé un très bon moment accompagnée de protagonistes attachants. Se taire ou mourir est comparable à Riverdale, en beaucoup, beaucoup mieux. Les fans de la série, retrouverons ici, les ingrédients qu'ils aiment : adolescents, enquêtes, disparitions, secrets et mystères dans une petite ville aux allures paisibles et calmes.

  • add_box
    Couverture du livre « Qui ment ? » de Karen M. Mcmanus aux éditions Nathan

    Maureen sur Qui ment ? de Karen M. Mcmanus

    Et bien quel thriller! Même si j'ai senti le dénouement assez rapidement, il m'a tout de
    même tenu en haleine.

    Nous faisons directement la connaissance de nos 4 accusés sur la scène du crime, la salle
    de colle. Bronwyn, Adélaïde alias Addy, Cooper et Nate sont suspectés du meurtre de...
    Voir plus

    Et bien quel thriller! Même si j'ai senti le dénouement assez rapidement, il m'a tout de
    même tenu en haleine.

    Nous faisons directement la connaissance de nos 4 accusés sur la scène du crime, la salle
    de colle. Bronwyn, Adélaïde alias Addy, Cooper et Nate sont suspectés du meurtre de Simon,
    le cinquième collé. Ce dernier est le "Gossip boy" de l'école (et oui j'adore Gossip Girl,
    que voulez-vous je suis faible) et son application Askip dévoile les secrets les plus sombres
    des lycéens de Bayview. Quand celui-ci meurt dans la salle entouré de ces premiers,
    l'enquête se dirige vers eux tout naturellement.
    A partir de ce moment, leurs vies et celle de leurs proches ne sera plus jamais la même
    et leurs secrets sont dévoilés au compte goutte.
    Ils vont devoir mener leur propre enquête à leurs risques et périls.

    Tout au long de leur enquête, j'ai cherché avec eux, j'ai émis des hypothèses pour en arriver
    au dénouement connu. Mon coeur à fais les montagnes russes avec eux, j'ai pris plaisir à les
    suivre, à imaginer ce que je ferai à leur place. On découvre chaque personnage sous un
    nouveau jour à chaque révélation faite, et le fait de découper le livre sous les différents
    point de vue des personnages à rendu le rythme de lecture soutenu et avec une intensité telle
    que j'ai eu du mal à le lâcher.

    L'auteur à très bien ficelé tout ça, sous fond de sujet sensibles tels que l'homosexualité,
    la disparité des classes sociales, la dépression, les réseaux sociaux et surtout
    les "tueries" dans les écoles aux Etats-Unis.

    Si je devai le résumer en un mot, Addictif!

  • add_box
    Couverture du livre « Qui ment ? » de Karen M. Mcmanus aux éditions Nathan

    Lunartic sur Qui ment ? de Karen M. Mcmanus

    Je remercie infiniment les éditions Nathan pour cet envoi ! ♥

    Rien qu'en voyant la couverture et en lisant le résumé, je me suis dis que cette lecture allait véritablement me donner des sueurs froides... Eh bien, je peux vous assurer que j'en ai eues, et pas des moindres ! Suspens et...
    Voir plus

    Je remercie infiniment les éditions Nathan pour cet envoi ! ♥

    Rien qu'en voyant la couverture et en lisant le résumé, je me suis dis que cette lecture allait véritablement me donner des sueurs froides... Eh bien, je peux vous assurer que j'en ai eues, et pas des moindres ! Suspens et palpitations de l'organe cardiaque garantis !

    Le plus surprenant dans tout ça, c'est que j'ai ressenti des angoisses et de fortes inquiétudes POUR les personnages principaux, qui sont tout de même accusés de complicité pour meurtre. Ce n'est pas rien, tout de même. Merci pour ce doux euphémisme, Anaïs.

    Ils représentent même, à eux quatre, la plus grande force du roman. Déjà parce qu'on nous les vend comme étant des personnages types de séries pour adolescents archi-stéréotypés, alors qu'à travers cette enquête de meurtre, ils vont tous les quatre avoir une incroyable évolution. Mention spéciale à Addy, qui devient une vraie badass qui ne se laisse plus marcher sur les pieds. Cela va permettre à l'auteure d'aborder des thématiques fortes, telles que le jugement d'autrui en fonction des origines ethniques et/ou sociales, l'homosexualité dans un domaine sportif très "macho-machiste", le droit à l'erreur, la dépression, le fait de se sentir impuissant, invisible et incompris...

    Cela va donner une intensité inattendue pour ce genre de roman YA un peu à la sauce Riverdale (j'utilise mes réfs personelles) tout en nous détournant de l'intrigue centrale, à savoir le meurtre en soi. Bien joué Karen McManus, je dis chapeau bas !

    Ce qui est encore plus dingue, c'est que les chapitres nous offrent les points de vue des quatre suspects numéro un de façon alternée. On a donc accès pour ainsi dire à leurs pensées, à leurs sentiments concernant Simon, ce garçon qui en savait un peu trop sur tout le monde et qui jouissait bien de son pouvoir. Si, au début, je m'amusais à chercher des indices pour savoir lequel des quatre aurait pu passer à l'acte afin de préserver son secret, je me suis très vite prise d'empathie pour ces quatre adolescents, Bronwyn, Addy, Nate et Cooper, qui apprennent à se réconcilier avec eux-même et avec leurs démons, à ne plus avoir honte de qui ils sont et de ce qu'ils ont fait, à ne plus rester dans les cases qu'on avait préconçues pour eux.

    D'où le fait que la fin m'a totalement prise de court ! Tout bonnement parce-que je ne m'intéressais plus à l'affaire Simon en elle-même (bien sûr que j'avais diantrement envie de savoir qui l'avait assassiné de sang froid, je ne suis pas un monstre dénué de curiosité - humhum -) mais aux sublimes relations amoureuses ou familiales qui étaient en train d'éclore au même moment. Autant vous dire que je suis ressortie de ce roman sonnée et avec la sensation d'avoir été complètement menée par le bout du nez. Je n'ai rien vu venir, j'ai mis ma perspicacité douteuse et mon piètre instinct de détective en mode sommeil et je me suis laissée embarquée là où Karen McManus a bien voulu m'emmener. J'ai passé un excellent moment de lecture et je ne peux que vous recommander ce livre. Il est extrêmement fort, intense, surprenant, épatant, addictif jusqu'à la dernière page. Un page-turner digne de ce nom !

    PS : Je m'excuse si la chronique est bien plus courte que ce que j'écris habituellement. Cependant, tout le sel du livre réside dans l'effet de surprise. Peut-être que vous trouverez qui est le coupable au bout d'une centaine de pages. Dans ce cas, j'applaudis vos instincts infaillibles de Sherlock Holmes qui ne se sont pas laissés fléchir. Mais, quant à moi, je ne voudrais surtout pas vous gâcher le contenu du livre et cette rencontre incroyable avec les divers personnages de son histoire en vous en disant trop car je me connais et, une fois que mes mains courent sur le clavier, on ne m'arrête plus. Juste : LISEZ-LE, FONCEZ. C'est tout pour moi.

  • add_box
    Couverture du livre « Qui ment ? » de Karen M. Mcmanus aux éditions Nathan

    Mumu Dans le Bocage sur Qui ment ? de Karen M. Mcmanus

    Je le dis, je le répète, je ne suis pas une amatrice de romans policiers et thrillers mais il y faut parfois, malgré tout en lire, et ici c’est dans le cadre du comité de lecture jeunesse.

    Donc je me glisse dans la tête d’une ado pour lire ce livre, je tente de me souvenir de ce que j’aimais,...
    Voir plus

    Je le dis, je le répète, je ne suis pas une amatrice de romans policiers et thrillers mais il y faut parfois, malgré tout en lire, et ici c’est dans le cadre du comité de lecture jeunesse.

    Donc je me glisse dans la tête d’une ado pour lire ce livre, je tente de me souvenir de ce que j’aimais, ce que je recherchais dans mes lectures à cet âge là. Bon voilà je suis prête (enfin je me dis qu’une ado de maintenant n’est pas une ado de mon époque mais passons sur quelques détails)

    Je ne vous cache pas que j’ai eu un petit peu de mal mais pas dû au fait du livre plus à mon esprit « rebelle » à ce type de lecture : quand un roman pour ado comporte un fond sociétal par exemple pas de soucis mais là, très franchement j’ai eu du mal à me concentrer, à m’intéresser à l’intrigue, mais j’ai le sens du devoir alors je vais vous donner mon avis.

    5 Lycéens bloqués en colle avec un professeur, l’un d’eux décède qui est le coupable ? Sachant que personne n’est sorti, personne n’est entrée, qu’ils sont toujours restés ensemble ?

    Chaque chapitre est pris par l’un des 4 adolescents pour nous relater son parcours, son vécu de l’enquête, ses doutes, ses remises en question car ce qui est malgré tout intéressant, c’est que ces quatre jeunes ne s’apprécient pas au départ, ils se connaissent peu ou mal et par la force des choses ils vont devoir faire front commun pour trouver le ou la coupable.

    On y a glissé un peu de romance, cela donne un peu de douceur et de piquant (ce que je pourrais reprocher c’est à nouveau le stéréotype du mauvais, du louche « beau » jeune homme qui affole l' »intellect belle jeune fille de bonne famille »…..

    Je pense qu’il peut intéresser des jeunes par son histoire : les quatre adolescents sont tous très différents mais caractéristiques : l’intellectuelle, le bad boy, le sportif, la « poupée », la trame et l’enquête est bien construite à la manière du mystère de la Chambre jaune (lieu clos, tous les protagonistes sont là, le meurtrier aussi)? L’enchaînement des événements donne un page turner efficace, le rôle des médias, des réseaux sociaux etc…. un réalisme et une réflexion sur leurs utilisations.

    Sur le fond donc rien à lui reprocher sauf peu d’originalité (mais là c’est peut être l’adulte qui parle). Mais je suis sévère : l’approche des différents caractères de chaque lycéen, ses déductions, leur regard sur les parents et leurs problèmes est intéressant. Les lecteurs peuvent se retrouver dans les situations exposées même si dans la vie tout n’est pas un happy end mais le roman aborde également des thèmes comme la drogue, l’alcool, l’homosexualité, les relations parents-enfants mais aussi homme-femme.

    Oui finalement un bon livre de divertissement, bien écrit, bien construit mais pour moi sans originalité, sans un petit truc en plus qui le distinguerait d’un autre…

Discussions autour de cet auteur

Il n'y a pas encore de discussion sur cet auteur

Soyez le premier à en lancer une !