Kaouther Adimi

Kaouther Adimi

Née en 1986 à Alger, Kaouther Adimi est diplômée en lettres modernes et en management international des ressources humaines. Elle travaille comme responsable des ressources humaines dans une entreprise de luxe. Ses nouvelles ont été distinguées par le prix du jeune écrivain francophone de Muret (...

Voir plus

Née en 1986 à Alger, Kaouther Adimi est diplômée en lettres modernes et en management international des ressources humaines. Elle travaille comme responsable des ressources humaines dans une entreprise de luxe. Ses nouvelles ont été distinguées par le prix du jeune écrivain francophone de Muret (en 2006 et en 2008) et par le prix du FELIV (Festival international de la littérature et du livre de jeunesse d’Alger).

Son premier roman, L'Envers des autres (Actes Sud, 2011) est aussi paru en Algérie aux éditions Barzakh et a obtenu le prix de la Vocation.

Crédit photo : JOHN FOLEY/SEUIL

Articles en lien avec Kaouther Adimi (6)

Avis sur cet auteur (60)

  • add_box
    Couverture du livre « Les petits de Décembre » de Kaouther Adimi aux éditions Seuil

    Claudia Charrier sur Les petits de Décembre de Kaouther Adimi

    Je découvre cette auteure avec ce roman sélectionné pour le Prix Landerneau.


    Les petits de Décembre est un roman court, agréable et frais.

    Près d'Alger, dans une cité tranquille, un événement va bousculer tous les habitants de ce quartier.

    Une rébellion est organisée par trois...
    Voir plus

    Je découvre cette auteure avec ce roman sélectionné pour le Prix Landerneau.


    Les petits de Décembre est un roman court, agréable et frais.

    Près d'Alger, dans une cité tranquille, un événement va bousculer tous les habitants de ce quartier.

    Une rébellion est organisée par trois enfants, Inès, Jamyl et Mahdi qui se mobilisent avec d'autres enfants, pour garder un bout de terrain qui fait office de terrain de foot au sein de leur communauté.

    Depuis des années, cette parcelle abandonnée est le lieu de rencontre sportive et fraternelle que ce sont appropriées plusieurs générations d'enfants de la cité.

    Un lieu de partage, de jeux et de rassemblement.

    Mais lorsque les résidents apprennent que ce terrain va disparaître pour y construire deux somptueuses villas appartenant à des généraux, c'est la stupéfaction surtout auprès des plus jeunes.

    La révolte grogne ! La rébellion est en marche !

    Comment tout ceci se terminera...?

    Je vous laisse évidemment le découvrir en lisant cette histoire attendrissante et engageante.


    Dans cette aventure menée par les enfants, l'auteure aborde la question de la société algérienne, la corruption, le pouvoir.

    L'espoir d'une jeunesse combative, ayant soif de liberté.

    L'écriture est fluide, je me suis laissée emporter avec plaisir et simplicité, au cœur de cette insurrection populaire.

    C'est un charmant récit et j'ai passé un bon moment en compagnie de cet ouvrage et c'est déjà pas si mal !
    https://leslecturesdeclaudia.blogspot.com/2019/10/les-petits-de-decembre.html

  • add_box
    Couverture du livre « Les petits de Décembre » de Kaouther Adimi aux éditions Seuil

    Nathalie Chartier sur Les petits de Décembre de Kaouther Adimi

    Un roman très frais qui relate un combat mené par des enfants – symbole du pot de terre contre le pot de fer - dans l’Algérie contemporaine, à la situation politique complexe, gangrénée par la corruption.

    Une bande d’enfants déterminés et mobilisés s’oppose à des généraux décidés à...
    Voir plus

    Un roman très frais qui relate un combat mené par des enfants – symbole du pot de terre contre le pot de fer - dans l’Algérie contemporaine, à la situation politique complexe, gangrénée par la corruption.

    Une bande d’enfants déterminés et mobilisés s’oppose à des généraux décidés à s’approprier leur terrain de foot improvisé pour construire des villas de luxe. Contre toute attente, les enfants s’organisent, se rebellent. La scène du caillassage des généraux est savoureuse (des enfants, des pierres …. contre l’autorité…).

    Même s’ils ne sont pas soutenus par leurs parents, résignés, craignant des représailles s’ils se montrent solidaires de leurs enfants, les gamins persistent.

    La seule adulte qui s’engage, symbole et égérie, de la lutte pour l’indépendance est Adila, cette femme âgée qui ne craint rien ni personne, une combattante qui ne lâche rien.

    L’auteure insuffle un formidable encouragement pour les années à venir, laissant espérer un sursaut des très jeunes générations.

    D’ailleurs les choses bougent en Algérie, petit à petit. Preuve en est le départ du Président Bouteflika en avril 2019 au pouvoir depuis 20 ans et qui semblait indéboulonnable.

    J’ai bien apprécié le ton de ce récit teinté de gravité et d’humour, dont les rappels historiques sont précis et instructifs, même si la fin (que je ne dévoile pas) m’a déçue car l’issue de la révolte des enfants ne m’a pas convaincue.

    En résumé, un roman agréable, instructif, qui se lit bien mais dont je ne garderai pas un souvenir impérissable.

    Lu dans le cadre du Prix Landerneau 2019

  • add_box
    Couverture du livre « Les petits de Décembre » de Kaouther Adimi aux éditions Seuil

    Mimosa sur Les petits de Décembre de Kaouther Adimi

    Une découverte agréable ,et de l'auteure,et d'une partie de l'histoire algérienne!Un terrain vague est le prétexte à dénoncer la corruption et la toute- puissance des militaires hauts gradés;
    "Il n'eut qu'à passer un coup de fil et le système tout entier,composé de juges,de politiques,de...
    Voir plus

    Une découverte agréable ,et de l'auteure,et d'une partie de l'histoire algérienne!Un terrain vague est le prétexte à dénoncer la corruption et la toute- puissance des militaires hauts gradés;
    "Il n'eut qu'à passer un coup de fil et le système tout entier,composé de juges,de politiques,de militaires,d'hommes d'affaires,cette étrange machine qui regroupe des milliers d'hommes à tous les niveaux de responsabilité du pays se mit en marche pour protéger les intérêts du général."
    Face à cette broyeuse,des enfants!les jeunes ayant dû renoncer après un séjour en prison pour Youssef...Inès,une mordue du foot,Jamyl et Madhi se battent pour LEUR terrain de foot,sous les regards bienveillants d'Adila,la vieille militante.Leurs histoires sont rapidement retracées dans un style fluide,ce livre apparaît plutôt comme un pamphlet.
    "Tu es en Algérie,la communauté est un concept,pas une réalité!"
    Bien que les combats soient différents,je n'ai pu m'empêcher de faire un parallèle avec Greta Thunberg et sa lutte âpre pour le climat.
    Un moment de lecture agréable et,surtout,instructif!

  • add_box
    Couverture du livre « Les petits de Décembre » de Kaouther Adimi aux éditions Seuil

    isav sur Les petits de Décembre de Kaouther Adimi

    La révolte des Petits de Décembre aurait pu être un fait divers comme on en voit dans toutes les banlieues. Mais ces petits-là ont la lutte dans le sang, par leurs grands-parents qui se sont battus et sont morts pour l’indépendance de l’Algérie, et par leurs parents qui ont lutté contre la...
    Voir plus

    La révolte des Petits de Décembre aurait pu être un fait divers comme on en voit dans toutes les banlieues. Mais ces petits-là ont la lutte dans le sang, par leurs grands-parents qui se sont battus et sont morts pour l’indépendance de l’Algérie, et par leurs parents qui ont lutté contre la terreur de l’armée islamique du salut.
    Et si les adultes paraissent aujourd’hui résignés face à un état corrompu et gangrené par les privilèges, c’est qu’ils sont « épuisés d’avoir tant lutté ». Les enfants eux, n’ont pas connu de guerre, mais ce combat pour sauver le terrain vague au milieu de leur cité d’un projet immobilier, va être leur lutte.
    Inès, Jamyl et Madhi sont des enfants algériens ordinaires qui vont ensemble à l’école, ne se quittent jamais et jouent au foot dans ce terrain qu’ils se sont approprié. Ils vont s’unir avec d’autres gamins des quartiers alentours pour le défendre bec et ongles, contre des généraux qui veulent y faire construire leur villa.
    Cette anecdote sert de prétexte à l’auteure pour nous replonger dans l’histoire de l’Algérie du XXème siècle, avec ses combats et ses espoirs mais aussi ses déceptions et ses sacrifices.
    Kaouther ADIMI, en nous racontant l’histoire de ces « grands petits » qui se sont révoltés contre le pouvoir établi et sa toute puissance, rappelle aux anciens qu’il n’est jamais l’heure du renoncement.
    Ce livre, sous des apparences de légèreté, écrit dans un style simple et subtil, est à la fois une mise en garde contre l’abandon des idéaux mais également un bain d’espoir en la jeunesse de ce pays.
    En le lisant, j’ai compris beaucoup de choses sur l’histoire de l’Algérie et j’ai été surprise de le voir terminé à peine commencé. Une belle découverte.