Kaouther Adimi

Kaouther Adimi

Née en 1986 à Alger, Kaouther Adimi est diplômée en lettres modernes et en management international des ressources humaines. Elle travaille comme responsable des ressources humaines dans une entreprise de luxe. Ses nouvelles ont été distinguées par le prix du jeune écrivain francophone de Muret (...

Voir plus

Née en 1986 à Alger, Kaouther Adimi est diplômée en lettres modernes et en management international des ressources humaines. Elle travaille comme responsable des ressources humaines dans une entreprise de luxe. Ses nouvelles ont été distinguées par le prix du jeune écrivain francophone de Muret (en 2006 et en 2008) et par le prix du FELIV (Festival international de la littérature et du livre de jeunesse d’Alger).

Son premier roman, L'Envers des autres (Actes Sud, 2011) est aussi paru en Algérie aux éditions Barzakh et a obtenu le prix de la Vocation.

Crédit photo : JOHN FOLEY/SEUIL

Articles en lien avec Kaouther Adimi (6)

Avis sur cet auteur (60)

  • add_box
    Couverture du livre « Nos richesses » de Kaouther Adimi aux éditions Seuil

    Madame Tapioca sur Nos richesses de Kaouther Adimi

    « Les Vraies Richesses » c’est le nom d’une petite librairie-bibliothèque fondée par Edmond Charlot à Alger en 1936.
    Kaouther Adimi nous raconte l’histoire de ce lieu et de son créateur, un éditeur d’avant-garde, enthousiaste et visionnaire mais totalement oublié de nos jours. Il fut celui qui...
    Voir plus

    « Les Vraies Richesses » c’est le nom d’une petite librairie-bibliothèque fondée par Edmond Charlot à Alger en 1936.
    Kaouther Adimi nous raconte l’histoire de ce lieu et de son créateur, un éditeur d’avant-garde, enthousiaste et visionnaire mais totalement oublié de nos jours. Il fut celui qui édita en premier Camus et autour de lui gravitaient tous les écrivains de son époque comme Gide et Saint Exupéry (pour ne citer que les plus célèbres).
    Entre hier et aujourd’hui, entre Paris et Alger, l’auteur retrace tout un pan de l’histoire de l’édition imbriquée dans la grande histoire de la France et de l’Algérie : le colonialisme, la seconde guerre mondiale, les heures sanglantes de la guerre d’Algérie….
    Voilà donc un livre qui parle de livres et qui devrait plaire à la majorité de la communauté bookstagram. Pourtant bien qu’ayant pris plaisir à cette lecture, et je dois avouer ne pas mettre ennuyée un seul instant, il m’a manqué quelque chose. J’aurais aimé que ce roman soit plus dense, plus long, plus étoffé, que le récit soit moins décousu. Au final, l’impression d’être restée en surface et de n’avoir lu que l’ébauche d’un grand livre.

  • add_box
    Couverture du livre « Nos richesses » de Kaouther Adimi aux éditions Seuil

    Sophie Wag sur Nos richesses de Kaouther Adimi

    Pas mal mais je reste un peu sur ma faim. J'en avais peut-être trop entendu parlé. L'auteur écrit bien et de façon fluide mais elle aurait pu à mon avis approfondir plus les personnages (Manon, Roblès, Ryad ne sont qu'esquissés). Un livre intéressant où l'on apprend qui était Edmond Charlot, né...
    Voir plus

    Pas mal mais je reste un peu sur ma faim. J'en avais peut-être trop entendu parlé. L'auteur écrit bien et de façon fluide mais elle aurait pu à mon avis approfondir plus les personnages (Manon, Roblès, Ryad ne sont qu'esquissés). Un livre intéressant où l'on apprend qui était Edmond Charlot, né un 15 février comme moi, éditeur de Camus, à une époque où éditer rimait parfois avec risquer sa vie.

  • add_box
    Couverture du livre « Nos richesses » de Kaouther Adimi aux éditions Seuil

    christine zottele sur Nos richesses de Kaouther Adimi

    Double narration inégale. Tout ce qui concerne Edmond Charlot sa librairie à Alger, celle qui donne le titre au roman "Les vraies richesses", sa maison d'édition, ses amis dont Camus, est vraiment réussi. Je reste un peu sur ma faim pour l'histoire contemporaine, pourtant le personnage du...
    Voir plus

    Double narration inégale. Tout ce qui concerne Edmond Charlot sa librairie à Alger, celle qui donne le titre au roman "Les vraies richesses", sa maison d'édition, ses amis dont Camus, est vraiment réussi. Je reste un peu sur ma faim pour l'histoire contemporaine, pourtant le personnage du gardien Abdallah aurait mérité plus de confidences. L'écriture est fluide et on ne s'ennuie pas mais il manque quelque chose peut-être quelques pages seulement...

  • add_box
    Couverture du livre « Nos richesses » de Kaouther Adimi aux éditions Seuil

    Amandine Brion sur Nos richesses de Kaouther Adimi

    A travers l’histoire romancée d’Edmond Charlot, Kaouther Adimi raconte près de 80 ans de l’Histoire d’Alger. Pour cela, trois points de vue narratifs alternent tout au long du roman : le journal intime d’Edmond Charlot, la narration de l’histoire de Ryad et la mémoire collective des habitants...
    Voir plus

    A travers l’histoire romancée d’Edmond Charlot, Kaouther Adimi raconte près de 80 ans de l’Histoire d’Alger. Pour cela, trois points de vue narratifs alternent tout au long du roman : le journal intime d’Edmond Charlot, la narration de l’histoire de Ryad et la mémoire collective des habitants d’Alger. Alors que l’on pourrait critiquer la brièveté des épisodes du journal intime d’Edmond Charlot, j’ai au contraire trouvé que cela participait au dynamisme de cette lecture. En lisant le point de vue de ce libraire hors du commun, on a le sentiment d’être emporté dans le tourbillon de son aventure personnelle et de l’Histoire. J’ai été stupéfaite de voir que 80 ans d’une Histoire très riche pouvaient être condensés en deux cents pages et de manière aussi simple.

    Cette forte dimension historique au sein du roman me l’a rendu très intéressant à lire : non seulement Edmond Charlot est ami ou côtoie de grands hommes comme Gide, Camus ou Saint-Exupéry, mais il nous livre son expérience de la Seconde Guerre mondiale, de la colonisation et de la guerre d’Algérie.

    Bien que le personnage de Ryad soit moins profond, j’ai aimé suivre ses pérégrinations à Alger car sa découverte de la ville est racontée avec un certain sens de l’humour qui apporte une touche de légèreté au roman.

    Mon avis est donc mitigé, même si j’ai passé un agréable moment en lisant Nos richesses. Je n’en garderai peut-être pas un souvenir impérissable mais je vous conseille de le lire si vous avez un certain goût des livres et de l’Histoire.