Jussi Adler-Olsen

Jussi Adler-Olsen
Abonné aux premières places des listes de best-sellers dans le monde entier, le Danois Jussi Adler-Olsen a été lauréat du dernier Ripper Award (prix européen du polar), du Prix Boréales du polar nordique 2014 pour l'ensemble de la série du Département V, Grand prix polar des lectrices de Elle 201... Voir plus
Abonné aux premières places des listes de best-sellers dans le monde entier, le Danois Jussi Adler-Olsen a été lauréat du dernier Ripper Award (prix européen du polar), du Prix Boréales du polar nordique 2014 pour l'ensemble de la série du Département V, Grand prix polar des lectrices de Elle 2012 pour Miséricorde, prix « Laurier d'or » des libraires au Danemark et prix Clé de verre (meilleur polar scandinave) pour Délivrance. Promesse est le sixième tome de la série.

Avis (139)

  • add_box
    Couverture du livre « Miséricorde » de Jussi Adler-Olsen aux éditions Lgf

    Yves MABON sur Miséricorde de Jussi Adler-Olsen

    Pas mal du tout ce premier volume des aventures de Carl et Assad. On assiste à la naissance du Département V, à leur première collaboration. Le lecteur suit en parallèle, les tergiversations de Carl pas très emballé pour se coltiner de vieux dossiers avec un homme de ménage réfugié politique au...
    Voir plus

    Pas mal du tout ce premier volume des aventures de Carl et Assad. On assiste à la naissance du Département V, à leur première collaboration. Le lecteur suit en parallèle, les tergiversations de Carl pas très emballé pour se coltiner de vieux dossiers avec un homme de ménage réfugié politique au passé inconnu (songez, qu'il porte le même nom que l'ancien dirigeant autoritaire de la Syrie, le père de l'actuel qui ne fait pas mieux voire pire que son papa !) et les souffrances de Merete enfermée dans un caisson pendant cinq longues années. Si l'on peut deviner rapidement les raisons de son rapt, puis celles de sa séquestration et les auteurs, l'intérêt du livre consiste au raisonnement des enquêteurs pour parvenir aux bonnes conclusions et à la relation qui s'instaure entre Carl et Assad.
    Carl est un vieux flic à l'ancienne, désabusé, démotivé depuis cette fusillade, qui vit dans une modeste maison en banlieue avec son beau-fils et un locataire éternel étudiant qui le materne. Son ex-femme l'a quitté pour aller vivre ses passions amoureuses dans... l'abri de jardin !
    Assad est recruté comme homme de ménage, préposé au café ; il s'avère précieux, doté d'un sens de la réflexion affiné et sensé et malgré quelques initiatives maladroites, très utile :
    "Assad avait sûrement extrapolé un peu en remplissant sa mission, mais à quoi fallait-il s'attendre de la part d'un assistant, docteur ès gants de caoutchouc et seau en plastique ? Il faut bien ramper avant d'apprendre à marcher." (p.93)
    Cette enquête qui commence en dilettante petit à petit se professionnalise, car Carl reprend goût à son travail, Assad n'y étant pas étranger. Un duo très improbable qui fonctionne. Assad ajoute le côté décalé, humoristique qui fait que l'on ne s'ennuie pas du tout au long de ces 526 pages (version poche). A tel point, pour ne rien vous cacher, bande de petits veinards, que Délivrance, le troisième opus de cette série qui vient de sortir, m'attend gentiment et que je viens d'acquérir la deuxième aventure du Département V, Profanation, dont je parlerai bientôt.

  • add_box
    Couverture du livre « Miséricorde » de Jussi Adler-Olsen aux éditions Lgf

    Alicia Giusto sur Miséricorde de Jussi Adler-Olsen

    J'étais tenue en haleine tout le long du livre, je l'ai dévoré... L'ambiance scandinave si particulière avec des personnages charismatiques... J'adhère et j'adore!

    J'étais tenue en haleine tout le long du livre, je l'ai dévoré... L'ambiance scandinave si particulière avec des personnages charismatiques... J'adhère et j'adore!

  • add_box
    Couverture du livre « Délivrance » de Jussi Adler-Olsen aux éditions Lgf

    Kim Blue sur Délivrance de Jussi Adler-Olsen

    Je n'ai pas lu les 2 premiers livre de Jussi Adler Olsen : miséricorde et profanation, celui-ci est un thriller scandinave dans lequel on rentre facilement. Le vice commissaire Carl Morck a des assistants très spéciaux ; pour autant, il part en recherche de la solution quand est découvert un sos...
    Voir plus

    Je n'ai pas lu les 2 premiers livre de Jussi Adler Olsen : miséricorde et profanation, celui-ci est un thriller scandinave dans lequel on rentre facilement. Le vice commissaire Carl Morck a des assistants très spéciaux ; pour autant, il part en recherche de la solution quand est découvert un sos d'un enfant dans une bouteille, oubliée plusieurs années sur le rebord de la fenêtre de la police.

  • add_box
    Couverture du livre « Profanation » de Jussi Adler-Olsen aux éditions Lgf

    Dominique Sudre sur Profanation de Jussi Adler-Olsen

    Après le succès de Miséricorde, du Danois Jussi Adler Olsen, voici Profanation, le deuxième tome de la série. Les amateurs du premier opus vont également adorer. L’inspecteur très atypique et un peu perturbé Carl Morck, son assistant un peu étrange, le syrien Assad, et Rose, la nouvelle...
    Voir plus

    Après le succès de Miséricorde, du Danois Jussi Adler Olsen, voici Profanation, le deuxième tome de la série. Les amateurs du premier opus vont également adorer. L’inspecteur très atypique et un peu perturbé Carl Morck, son assistant un peu étrange, le syrien Assad, et Rose, la nouvelle assistante dont personne ne veut plus dans les autres bureaux, forment le département V, celui qui a pour mission de rouvrir les affaires non élucidées.
    Pourtant cette fois le dossier arrive tout seul sur le bureau de Morck, et il a l’air bien sordide. C’est d’abord une affaire de meurtre dont l’enquête parait étrangement bâclée, c’est surtout une bande de fils et fille de famille, innocentés lorsque l’un d’eux se dénonce, mais pourquoi si longtemps après les faits, c’est enfin l’ombre d’Orange mécanique et la violence omniprésente. Morck décide d’enquêter pour comprendre le rôle qu’ont vraiment joué ces jeunes qui comptent aujourd’hui parmi les hommes les plus puissants du Danemark.
    Une écriture mêlant habilement le suspense et l’analyse critique de la bourgeoisie et de la société danoise, des personnages sordides ou attachants, un flic épuisant et épuisé mais qu’on a tellement envie de suivre. On a hâte de lire la suite !

Discussions autour de cet auteur

Il n'y a pas encore de discussion sur cet auteur

Soyez le premier à en lancer une !