Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

Julien Dufresne-Lamy

Julien Dufresne-Lamy
Julien Dufresne-Lamy est né en 1987. Avant d'être écrivain, il a été journaliste culturel à Lyon et a publié à 25 ans chez Stock son premier roman Dans ma tête, je m'appelle Alice. Depuis 2016, il est aussi auteur pour la jeunesse deux de ses titres sont parus chez Actes sud junior, Mauvais Joueu... Voir plus
Julien Dufresne-Lamy est né en 1987. Avant d'être écrivain, il a été journaliste culturel à Lyon et a publié à 25 ans chez Stock son premier roman Dans ma tête, je m'appelle Alice. Depuis 2016, il est aussi auteur pour la jeunesse deux de ses titres sont parus chez Actes sud junior, Mauvais Joueurs et Boom, lauréat de plusieurs prix. Son premier roman 9-13 ans, Les étonnantes aventures du merveilleux minuscule Benjamin Berlin, chez Actes sud junior, a été sélectionné pour le prix Gulli du roman 2019.

Avis sur cet auteur (67)

  • add_box
    Couverture du livre « Mon père, ma mère, mes tremblements de terre » de Julien Dufresne-Lamy aux éditions Belfond

    Madame Tapioca sur Mon père, ma mère, mes tremblements de terre de Julien Dufresne-Lamy

    C'est un après-midi dans un hôpital que le père de Charlie, 15 ans, a disparu. Une disparition programmée, une disparition souhaitée, une disparition qui en fait s'étale sur deux années. A petits pas, par petit bouts, par des détails. le long parcours se termine aujourd'hui. Aurélien va pouvoir...
    Voir plus

    C'est un après-midi dans un hôpital que le père de Charlie, 15 ans, a disparu. Une disparition programmée, une disparition souhaitée, une disparition qui en fait s'étale sur deux années. A petits pas, par petit bouts, par des détails. le long parcours se termine aujourd'hui. Aurélien va pouvoir être pleinement Alice.

    Dans un va et vient entre la salle d'attente où Charlie et sa mère patiente durant l'opération de réassignation et les années qui ont précédé ce moment, Julien Dufresne Lamy raconte le tremblement de terre qu'ont dû affronter Charlie, sa mère et son père. Parce que Aurélien/Alice ne va pas traverser seul cette faille sismique. Avec lui, son gosse, son épouse embarquent. Rejet, doute, colère, préjugés...

    Il fallait toute la sensibilité de JDL pour éviter le sentionnalisme. Tout en pudeur, en douceur, la transidentité d'un père deviendrait presque une banale histoire de famille. Une famille qui traverse des tempêtes, des séismes mais qui se tient droite, unie face aux tourments de la vie.

    Pourtant l'auteur ne fait pas dans la simplification du sujet. Il aborde tout, le médical et le psychologique. Les traitements d'Aurelien sont énumérés, expliqués. Les conséquences sur la vie au collège pour Charlie, les passages dépressifs de sa mère, chaque oscillation dans le processus d'acceptation est décortiqué.

    J'ai lu ce roman juste après « Fille, femme, autre » de Bernardine Evaristo. Indéniablement les deux livres n'ont rien à voir mais ils sont entrés en résonance en pointant du doigt le système binaire homme / femme et en nourrissant ma réflexion.

    Après ses « Jolis, jolis monstres », Julien Dufresne-Lamy récidive en mettant en lumière une trajectoire de vie en marge de la soi disant « normalité » et c'est à nouveau une ode à la diversité et à la tolérance, un hymne à l'amour et à la bienveillance.

  • add_box
    Couverture du livre « Mon père, ma mère, mes tremblements de terre » de Julien Dufresne-Lamy aux éditions Belfond

    emilie77400 sur Mon père, ma mère, mes tremblements de terre de Julien Dufresne-Lamy

    Je découvre cet auteur avec ce livre et je peux déjà vous annoncer que je suis allée en acheter un autre de lui à peine celui-ci terminé. Rien qu'avec ce fait vous avez donc déjà une idée de l'enthousiasme avec lequel j'ai pu lire - que dis-je ? >>> dévorer - ce livre.
    Je l'avais vu passer par...
    Voir plus

    Je découvre cet auteur avec ce livre et je peux déjà vous annoncer que je suis allée en acheter un autre de lui à peine celui-ci terminé. Rien qu'avec ce fait vous avez donc déjà une idée de l'enthousiasme avec lequel j'ai pu lire - que dis-je ? >>> dévorer - ce livre.
    Je l'avais vu passer par ci, par là, sans pour autant m'y intéresser plus que ça, puis quelqu'un l'a proposé dans mon Book Club et à la lecture de la 4ème de couverture, j'étais déjà charmée.
    Cette première impression s'est très rapidement confirmée. Quelques pages seulement et je savais que j'allais adorer. Charlie est un ado de 15 ans, dont le père s'apprête à rentrer au bloc...4h plus tard, elle ne sera plus « il ». C'est donc à travers ce jeune garçon que nous allons revivre tout le cheminement de cette famille dans cette transition, de l'annonce du père jusqu'à l'opération salvatrice. Très vite on comprend les « tremblements de terre » dont il est question dans le titre et c'est tellement bien trouvé ! Ainsi tout au long du livre on va ressentir les phases sismiques, les brèches, les secousses… de cette famille qui va devoir se relever de ce véritable tremblement de terre émotionnel.
    Et on se laisse complètement happer. J'ai apprécié le regard du fils féru de science qui va tenir un journal de bord sur cette transition avec ses hauts mais sans oublier ses très nombreux bas.
    J'en ressors avec l'image d'une famille formidable soudée par un amour très fort.
    Une lecture belle et percutante, que je ne peux que recommander.

  • add_box
    Couverture du livre « Mon père, ma mère, mes tremblements de terre » de Julien Dufresne-Lamy aux éditions Belfond

    Ju lit les Mots sur Mon père, ma mère, mes tremblements de terre de Julien Dufresne-Lamy

    J’ai beaucoup hésité avant de lire ce livre, je ne connaissais pas la plume de l’auteur et j’avais un peu peur que l’on ne tombe dans le voyeurisme ou le pathos.

    Mais le titre me parlait, m’appelait…

    J’ai aimé cette référence aux tremblements de terre, quand la vie est complètement...
    Voir plus

    J’ai beaucoup hésité avant de lire ce livre, je ne connaissais pas la plume de l’auteur et j’avais un peu peur que l’on ne tombe dans le voyeurisme ou le pathos.

    Mais le titre me parlait, m’appelait…

    J’ai aimé cette référence aux tremblements de terre, quand la vie est complètement chamboulée, quand la vie que nous menons n’a plus ses bases. C’est exactement ce qui se passe…

    L’auteur décrit ces bouleversements qui surviennent et qui font trembler le socle familial. C’est à travers la narration d’un ado de 15 ans que nous suivrons cette famille qui doit faire face, pour tenir et maintenir l’amour. Car c’est bien d’amour dont il est question.

    Doit-on arrêter d’aimer papa parce qu’il devient une femme ? Comment s’aimer ? Comment faire pour que chacun trouve sa place dans cette nouvelle composition ?

    Une lecture bouleversante à plusieurs égards, qui, à moins d’avoir un cœur de pierre ou être ultra rigide et avoir des œillères, ne peut laisser indifférente.

    Un sujet difficile que l’auteur aborde avec justesse et délicatesse, sans jamais émettre de jugement, ou pousser le lecteur vers une opinion précise.

    C’est à la fois tendre, empreint de révolte, d’amour et d’acceptation. Le tout se fait par moments dans la douleur, la haine, mais on revient aux liens qui lient cette famille que rien ne peut ébranler.

    Les tremblements sont passés par là, mais les fondations sont solides. La psychologie des personnages est fine et chacun se retrouve face à ses interrogations, ses doutes et ses peurs. Même le détachement apparent du père, tout entier à sa transformation, ne laisse pas indifférent. Certes, il peut sembler, égoïste et complètement centré sur lui-même, mais toute sa vie n’a été faite que de compromis. Il est difficile de s’accepter, mais surtout de franchir le cap du bouleversement, dans lequel il ne sera pas seul. C’est une spirale infernale, à laquelle il décide de mettre fin et enfin de s’ouvrir à ceux qui l’aiment et dont il ne doute à aucun moment. C’est ainsi que j’ai interprété l’attitude du père qui semble détaché, mais l’amour est sa certitude et il a raison d’y croire.

    Un sujet rarement abordé, la transition est un bouleversement pour la personne, mais aussi pour son entourage et à travers ces lignes Julien Dufresne-Lamy offre la possibilité d’être aux côtés de cette famille, dans ce huis clos, dans cette salle d’attente, où Alice est attendue avec amour.

  • add_box
    Couverture du livre « Mon père, ma mère, mes tremblements de terre » de Julien Dufresne-Lamy aux éditions Belfond

    Etincelle sur Mon père, ma mère, mes tremblements de terre de Julien Dufresne-Lamy

    L’adolescence, ces années spéciales, charnière entre une enfance (une innocence, une insouciance) qui s’envole et une maturité qui n’est pas encore. L’adolescence, période de transformations, de doutes, d’inconnu, de quête de soi, de personnalité, d’identité.
    Charlie, 14ans, narrateur, enfant...
    Voir plus

    L’adolescence, ces années spéciales, charnière entre une enfance (une innocence, une insouciance) qui s’envole et une maturité qui n’est pas encore. L’adolescence, période de transformations, de doutes, d’inconnu, de quête de soi, de personnalité, d’identité.
    Charlie, 14ans, narrateur, enfant unique d’un papa et d’une maman unis, heureux, relate dans ce livre, pas à pas, jour après jour, presque minute après minute, le changement d’identité de son père, la naissance d’Alice.
    Un roman magnifique empli d’émotions, de sentiments, de valeurs telles que la tolérance et le respect. Un roman facile à lire, les chapitres se suivent, passent comme le temps, au fil duquel Alice prend vie peu à peu, au fil duquel un foyer explose, une famille nouvelle se construit, avec ses doutes, ses inquiétudes, ses déchirements, ses tremblements, ses forces et l’amour, toujours.

Ils suivent Julien Dufresne-Lamy

Discussions autour de cet auteur

Il n'y a pas encore de discussion sur cet auteur

Soyez le premier à en lancer une !