Joy Sorman

Joy Sorman
Joy Sorman est l'auteur de sept livres chez Gallimard, parmi lesquels Boys, Boys Boys, Prix de Flore 2005 (Folio n°4571), Comme une bête (Folio n°5678) et La peau de l'ours (Folio n °6081, parution février 2016).

Avis (24)

  • Couverture du livre « Sciences de la vie » de Joy Sorman aux éditions Seuil

    Emma C sur Sciences de la vie de Joy Sorman

    Ninon Moise est une jeune fille en apparence parfaitement normale. Mais elle descend d’une longue lignée de femmes maudites qui a débutée au moyen-âge.
    Toutes les filles ainées de chaque génération sont frappées plus ou moins cruellement par des maladies soudaines et inexpliquées.

    Ninon, à...
    Voir plus

    Ninon Moise est une jeune fille en apparence parfaitement normale. Mais elle descend d’une longue lignée de femmes maudites qui a débutée au moyen-âge.
    Toutes les filles ainées de chaque génération sont frappées plus ou moins cruellement par des maladies soudaines et inexpliquées.

    Ninon, à 17 ans, n’échappe pas à la règle et se trouve affligé d’un mal mystérieux qui brule la peau des ses bras sans laisser de traces et lui interdit tout contact.

    Ninon décide qu’elle ne se laissera pas faire par cette malédiction et s’enfoncera dans le labyrinthe des spécialités médicales et autres médecines parallèles.

    Ninon élevée par sa mère au milieu des histoires de sorcières et de malédiction de ses ancêtres va construire son propre chapitre, sa personnalité autour de ce corps qu’elle ne reconnaît plus et des souffrances qu’il lui inflige.

    L’auteur mêle le parcours de Ninon (de la science pure à l’ésotérisme) aux histoires des personnages forts de sa famille.

    Un très beau questionnement sur la filiation, la transmission et la construction de soi.

  • Couverture du livre « Sciences de la vie » de Joy Sorman aux éditions Seuil

    Joëlle Guinard sur Sciences de la vie de Joy Sorman

    http://leslivresdejoelle.blogspot.fr/2018/02/sciences-de-la-vie-de-joy-sorman.html

    Ninon, dix-sept ans, appartient à une famille atteinte par un mal étrange. Une malédiction familiale frappe les filles aînées depuis le 16eme siècle, cette malédiction prend des formes différentes suivant les...
    Voir plus

    http://leslivresdejoelle.blogspot.fr/2018/02/sciences-de-la-vie-de-joy-sorman.html

    Ninon, dix-sept ans, appartient à une famille atteinte par un mal étrange. Une malédiction familiale frappe les filles aînées depuis le 16eme siècle, cette malédiction prend des formes différentes suivant les générations, elles sont atteintes de maladies les plus improbables.

    Pour sa part, Esther, la mère de Ninon, est atteinte d'une absence de vision des couleurs. Friande du récit des épopées familiales, Esther raconte chaque soir à Ninon un nouvel épisode de la saga familiale, Esther se considère comme la gardienne de la mémoire familiale et a établi l'arbre généalogique de la famille sur 500 ans. Tout va bien pour Ninon jusqu'à ce que se révèle brutalement chez elle une hypersensibilité de la peau au niveau des bras, une sensation de brûlure alors que sa peau est intacte, une douleur insupportable au moindre effleurement. Une allodynie tactile dynamique est diagnostiquée.

    Enfermée dans sa chambre, Ninon perd sommeil et appétit, et reste isolée lorsqu’elle doit retournée au lycée. Elle ne trouve soulagement qu'avec l'alcool et la marijuana, parfois elle s'inflige d'autres douleurs pour surpasser son mal et devient terriblement irascible. La douleur l'épuise, la rage ne la quitte pas, fatigue et solitude l'accablent. Sa mère la soutient comme elle peut mais ne se révolte pas contre la fatalité comme Ninon.

    Ne voulant pas subir sans rien faire cette malédiction familiale, Ninon devient obsédée de la consultation médicale, consulte un médecin spécialiste de la douleur, un ergothérapeute qui lui prodigue des frottements avec une peau de lapin... Toutes les tentatives de traitement restent vaines, elle poursuit la ronde des médecins à la recherche d'une explication, d'un traitement. Elle a souvent l'impression de ne pas être prise au sérieux et éprouve de la colère face à l’attitude des médecins qui considèrent sa maladie comme un symptôme mineur ou lui conseillent de consulter un psychiatre pour cette douleur qu'ils jugent psychosomatique.

    Un récit proche du conte sur un sujet très original qui interroge notre rapport à la douleur et au monde médical. Joy Sorman traduit à merveille le drame de Ninon frappée d'un mal invisible qui a pour seul symptôme la douleur très subjective, elle nous fait ressentir l'enfermement de Ninon centrée sur elle-même et sur sa douleur. J'ai apprécié ce roman à l'écriture fluide et suis ravie d'avoir découvert cette auteure que je n'avais encore jamais lue.

  • Couverture du livre « Sciences de la vie » de Joy Sorman aux éditions Seuil

    catherine airaud sur Sciences de la vie de Joy Sorman

    Je remercie les éditions Seuil et Lecteurs.com de m’avoir envoyé ce livre. Mais je n'ai pas réussi à la terminer. Je suis souvent rétive aux sujets sur les maladies et celui là ne parle que de cela. D'une malédiction familiale qui touche la famille de Ninon : depuis des siècles, des membres de...
    Voir plus

    Je remercie les éditions Seuil et Lecteurs.com de m’avoir envoyé ce livre. Mais je n'ai pas réussi à la terminer. Je suis souvent rétive aux sujets sur les maladies et celui là ne parle que de cela. D'une malédiction familiale qui touche la famille de Ninon : depuis des siècles, des membres de sa famille ont des maladies mystérieuses et voila que la jeune Ninon souffre de démangeaisons sur les bras mais aucun médecin et elle va en consulter une ribambelle ne peut la soulager et la soigner. J'ai en fin de compte abandonné ma lecture car n'ai pas réussi à être intéresser par le personnage de cette jeune fille et n'ai pas aimé attendre dans des salles d'attente ou dans des hôpitaux. Je n'avais jamais lu cette auteure mais vais tenter la lecture d'un autre texte.

Voir tous les avis

Discussions autour de cet auteur

Il n'y a pas encore de discussion sur cet auteur

Soyez le premier à en lancer une !