Joseph Vebret

Joseph Vebret
Né en 1957 en Auvergne, Joseph Vebret, après des études de Droit et Sciences-Pô Paris, a été journaliste, conseiller technique en cabinets ministériels puis consultant. Depuis janvier 2001, il se consacre exclusivement à l'écriture en qualité d'auteur et de directeur de collection. Son premier ro... Voir plus
Né en 1957 en Auvergne, Joseph Vebret, après des études de Droit et Sciences-Pô Paris, a été journaliste, conseiller technique en cabinets ministériels puis consultant. Depuis janvier 2001, il se consacre exclusivement à l'écriture en qualité d'auteur et de directeur de collection. Son premier roman, Le souffre-plaisir (Jean Picollec, 1998) a obtenu le prix Thyde Monnier 1998 de la Société des Gens de Lettres. Il est rédacteur en chef du Journal de la Culture.

Avis (6)

  • Couverture du livre « L'invention du grand écrivain » de Joseph Vebret aux éditions Marivole

    Sophie Songe sur L'invention du grand écrivain de Joseph Vebret

    Pour comprendre ce qu'est le roman d'aujourd'hui, il faut se pencher sur les classiques d'hier.

    Joseph Vebret a réuni pour nous le meilleur des auteurs du dix-neuvième avec des œuvres que tout le monde connaît, si ce n'est, de nom. C'est un plaisir de découvrir ou redécouvrir ces écrivains de...
    Voir plus

    Pour comprendre ce qu'est le roman d'aujourd'hui, il faut se pencher sur les classiques d'hier.

    Joseph Vebret a réuni pour nous le meilleur des auteurs du dix-neuvième avec des œuvres que tout le monde connaît, si ce n'est, de nom. C'est un plaisir de découvrir ou redécouvrir ces écrivains de renom, à travers leur époque, leur histoire et autres anecdotes.

    C'est ici un recueil de biographies, d'œuvres et un bien bel hommage rendu à la littérature. Un livre que l'on aime feuilleter, lire et conserver dans sa bibliothèque.

    L'écriture est un peu formelle, didactique, néanmoins elle a le mérite d'informer, de condenser l'essence de l'inspiration et du travail accompli. On y fait un voyage instructif, intrigant, que l'on était loin de soupçonner de prime abord.

    Un ouvrage à consulter à loisir, pour le plaisir d'appréhender l'univers du roman.

  • Couverture du livre « L'invention du grand écrivain » de Joseph Vebret aux éditions Marivole

    Florel sur L'invention du grand écrivain de Joseph Vebret

    L’invention du grand écrivain c’est ce genre de livre où tu as de la découverte mais pas entièrement (sauf pour les écrivains qui ne vous intéresse pas des masses). En effet, ça reprend toujours plus ou moins ce qu’on connaît déjà sur certains écrivains, comme pour Arthur Conan Doyle qui...
    Voir plus

    L’invention du grand écrivain c’est ce genre de livre où tu as de la découverte mais pas entièrement (sauf pour les écrivains qui ne vous intéresse pas des masses). En effet, ça reprend toujours plus ou moins ce qu’on connaît déjà sur certains écrivains, comme pour Arthur Conan Doyle qui n’aimait pas Sherlock Holmes ou encore pour Madame Bovary qui a été censurée à sa sortie, mais toutefois en parallèle se rajoute à ceci de l’information qui complète la petite anecdote tout en nous éclairant sur la vie et le talent de ces gens. Vie souvent poursuivie par les créanciers et talent pas toujours mérité, comme par exemple pour Alexandre Dumas qui a été pas mal aidé. (Ca casse le mythe, je sais.)
    Outre cela, c’est aussi un livre qui permet de découvrir de nouveaux auteurs - personnellement je ne connaissais pas Edith Wharton - et qui corrige quelques idées reçues comme par exemple le fait qu’Edgar Allan Poe n’a pas connu ses premières traductions en français avec Baudelaire ; Isabelle Meunier en 1847, Gustave Brunet en 1844, etc.
    Cela étant ça ne se résume pas qu’à une simple biographie, certains passages nous montrent les rapports qui existent entre la vie du romancier et ses romans ou personnages, Stendhal avec Le rouge et le noir ou encore Alexandre Dumas fils avec La Dame aux camélias.

    Où est l’intérêt de cela ? L’intérêt premier, c’est que la vie de ces écrivains est condensée en quelques pages. Le deuxième intérêt, c’est que ce bouquin est intéressant car ça nous permet de voir derrière l’œuvre l’histoire des auteurs. Le seul petit truc qui manque à ces pages c’est le talent de conteur. En effet, on dirait que c’est écrit par un écrivain qui raconte une leçon plutôt que par un écrivain qui raconte une passion, et c’est là le seul point négatif que je reproche.

    En résumé, ça reste un livre agréable, intéressant, qui nous éclaire sur les oeuvres, les auteurs et autrices du 19ème début 20ème siècle de France et d’ailleurs, puisqu’il y a Wolf, Tolstoï… avec Hugo, Zola... C'est à tenter.

    http://voyagelivresque.canalblog.com/archives/2018/05/18/36413277.html

  • Couverture du livre « Friandises littéraires » de Joseph Vebret aux éditions Archipel

    Ghislaine Moreau sur Friandises littéraires de Joseph Vebret

    A lire ,ne serait-ce que pour le questionnaire de Proust

    A lire ,ne serait-ce que pour le questionnaire de Proust

  • Couverture du livre « Jules Renard ; journal (1887-1910) » de Joseph Vebret aux éditions J'ai Lu

Discussions autour de cet auteur

Il n'y a pas encore de discussion sur cet auteur

Soyez le premier à en lancer une !

Récemment sur lecteurs.com