Joseph Bialot

Joseph Bialot

La biographie de cet auteur n'est pas encore disponible, proposez la vôtre : Contactez-nous

Avis sur cet auteur (3)

  • add_box
    Couverture du livre « La nuit du souvenir » de Joseph Bialot aux éditions Gallimard

    Claude Stas sur La nuit du souvenir de Joseph Bialot

    Mais pourquoi a-t-il tiré ? Pourquoi a-t-il tué ces deux hommes ? Le voilà bien, maintenant, avec deux cadavres, définitivement muets. Ils ne lui apprendront plus où se trouve Julien, son petit-fils, enlevé quelques jours auparavant. Elle commence bien, cette nouvelle année. Il faut vous dire...
    Voir plus

    Mais pourquoi a-t-il tiré ? Pourquoi a-t-il tué ces deux hommes ? Le voilà bien, maintenant, avec deux cadavres, définitivement muets. Ils ne lui apprendront plus où se trouve Julien, son petit-fils, enlevé quelques jours auparavant. Elle commence bien, cette nouvelle année. Il faut vous dire que Lucien Perrain n’est pas un tendre : on ne survit pas aux camps de concentration sans s’endurcir. Si bien que le jeu de pistes pour parvenir à l’enfant sera rythmé de cadavres, de mauvaises rencontres et de souvenirs douloureux… A chacun ses fantômes et les vies seront bien gardées !
    Un polar honnête, sans plus. A l’écriture alerte. Un bon délassement aux rebondissements parfois téléphonés (la fausse rançon, par exemple). Et bizarrement, la fin m’a malgré tout étonné.

  • add_box
    Couverture du livre « 8,20 g de cholesterol » de Joseph Bialot aux éditions Fayard

    Valérie Magnon sur 8,20 g de cholesterol de Joseph Bialot

    La quatrième de couverture parlait de légèreté, de lutte contre les diktats du politiquement correct actuel en fait je n’ai trouvé qu’humour pesant et lourd. J’apprécie l’humour noir mais il m’a semblé caricatural et très vite inintéressant.
    Je reconnais n’avoir lu qu’une partie de...
    Voir plus

    La quatrième de couverture parlait de légèreté, de lutte contre les diktats du politiquement correct actuel en fait je n’ai trouvé qu’humour pesant et lourd. J’apprécie l’humour noir mais il m’a semblé caricatural et très vite inintéressant.
    Je reconnais n’avoir lu qu’une partie de l’ouvrage, choisi les nouvelles qui me semblaient les plus susceptibles de correspondre à ce qui était annoncé. Ma déception persistante m’a conduite à abandonner ma lecture.

  • add_box
    Couverture du livre « Le jour où Albert Einstein s'est échappé » de Joseph Bialot aux éditions Metailie