Jose Saramago

Jose Saramago
José Saramago est né en 1922 à Azinhaga, au Portugal. Écrivain majeur de la littérature portugaise, son ½uvre, qui comprend des romans, des essais, de la poésie et du théâtre, est traduite dans le monde entier. Il a reçu en 1995 le prix Camõens, la plus haute distinction des lettres portugaises, ... Voir plus
José Saramago est né en 1922 à Azinhaga, au Portugal. Écrivain majeur de la littérature portugaise, son ½uvre, qui comprend des romans, des essais, de la poésie et du théâtre, est traduite dans le monde entier. Il a reçu en 1995 le prix Camõens, la plus haute distinction des lettres portugaises, et le prix Nobel de littérature en 1998. Il est décédé à Lanzarote en 2010.

Articles (2)

  • Lune noire de Kenneth Calhoun
    Spécial polar : Nuits blanches et idées noires

    Graphiste, Kenneth Calhoun enseigne le design graphique dans une école de Boston où il vit, mais comme il le raconte lui-même, il écrit des histoires depuis sa plus tendre enfance. C'est  par la nouvelle qu'il accède à la littérature, avec des publications dans The Paris Review, Tin House ou encore The Pen/O The PEN/O. Henry Prize Stories 2011.Lune noire, son premier titre transporte le lecteur au seuil de la folie.

  • Portrait d'António Lobo Antunes
    Portrait d'António Lobo Antunes

    Il a beau être l'un des plus grands auteurs vivants du Portugal, António Lobo Antunes n'en reste pas moins du genre soupe au lait. Alors que son nom réapparaît toujours en octobre parmi les prétendants légitimes au Prix Nobel de Littérature, la prestigieux récompense fut attribuée en 1998 à son compatriote José Saramago, disparu en 2010.

Avis (22)

  • add_box
    Couverture du livre « L'aveuglement » de Jose Saramago aux éditions Points

    Unplatdelivres sur L'aveuglement de Jose Saramago

    Imaginez un voile blanc, opalescent, une lumière intense qui vient vous voiler la vue, qui vient effacer les couleurs de l'arc en ciel de la vie.
    Angoissant n'est ce pas?
    ___
    Dans ce roman, une première personne est atteinte de ce mal étrange au volant de sa voiture, ça se répand vite,...
    Voir plus

    Imaginez un voile blanc, opalescent, une lumière intense qui vient vous voiler la vue, qui vient effacer les couleurs de l'arc en ciel de la vie.
    Angoissant n'est ce pas?
    ___
    Dans ce roman, une première personne est atteinte de ce mal étrange au volant de sa voiture, ça se répand vite, c'est contagieux.. personne n'est épargné ou presque !
    José Saramago nous peint avec brio la déchéance et la décadence de l'humanité.
    L'être humain perdant un de ses cinq sens se revoit revenir à l'état de bestialité, d'animosité. Un monde terrifiant, horripilant où le vice reprend le dessus, on veut commander, s'accaparer de privilèges, être bourreau de la troupe alors que faire ses besoins sans se souiller devient un exploit.
    ___
    Dans son sens figuré l'aveuglement est : trouble et obscurcissement de la raison et du discernement.
    N'est ce pas ce que veut nous transmettre l'auteur en imaginant cette catastrophe?
    Nul besoin d'être aveugle pour ne rien voir ! A méditer.

  • add_box
    Couverture du livre « Les intermittences de la mort » de Jose Saramago aux éditions Points

    Cyrille Maman sur Les intermittences de la mort de Jose Saramago

    Qui pourrait croire que la mort se mettrait en grève ? C'est l'étrange postulat de départ de se petit bijou écrit par José Saramago. Tout y est : loufoqueries, questionnement philosophique, humour noir.
    Le meilleur de la littérature lusitanienne.

    Qui pourrait croire que la mort se mettrait en grève ? C'est l'étrange postulat de départ de se petit bijou écrit par José Saramago. Tout y est : loufoqueries, questionnement philosophique, humour noir.
    Le meilleur de la littérature lusitanienne.

  • add_box
    Couverture du livre « L'aveuglement » de Jose Saramago aux éditions Points

    LN11 sur L'aveuglement de Jose Saramago

    Personne n'est épargné par une mystérieuse épidémie qui rend tout le monde aveugle sauf une femme. A la fois une bénédiction et une malédiction puisqu'elle seule peut guider ses amis et sa famille dans une société qui s'enfonce dans le chaos. Privé de tout repère, privé d'espoir, cet ouvrage...
    Voir plus

    Personne n'est épargné par une mystérieuse épidémie qui rend tout le monde aveugle sauf une femme. A la fois une bénédiction et une malédiction puisqu'elle seule peut guider ses amis et sa famille dans une société qui s'enfonce dans le chaos. Privé de tout repère, privé d'espoir, cet ouvrage décrit de manière magistrale une société et ses hommes qui s'effondre en un éclair.

  • add_box
    Couverture du livre « L'aveuglement » de Jose Saramago aux éditions Points

    Tassa All sur L'aveuglement de Jose Saramago

    H E L L O | Coup de cœur ❤ "Blindness" - "L'Aveuglement" - "Ensaio sobre a Cegueira" (1995) - José Saramago.
    ___
    Incredible biblical parable and great metaphor of our materialistic and sensitive existence.
    ___
    《Je suis venu dans ce monde pour un jugement, pour que ceux qui ne voient point...
    Voir plus

    H E L L O | Coup de cœur ❤ "Blindness" - "L'Aveuglement" - "Ensaio sobre a Cegueira" (1995) - José Saramago.
    ___
    Incredible biblical parable and great metaphor of our materialistic and sensitive existence.
    ___
    《Je suis venu dans ce monde pour un jugement, pour que ceux qui ne voient point voient, et que ceux qui voient deviennent aveugles.》-Jean 9:39 
    Voilà ce à quoi me fait penser cette œuvre de Saramago. Pas que je connaisse particulièrement bien la Bible, mais j'ai pourtant ressenti d'instinct que l'auteur nous amenait vers cette vision de l'humanité. Cette grande parabole biblique n'a pourtant rien de religieux dans ce livre. Nous suivons des aveugles mis en quarantaine dans d'horribles conditions. Une seule femme n'a pas été "contaminée" par cet aveuglement. Elle va devenir le guide du petit groupe de survivants.
    __
    Car oui c'est bien un roman de survie, de type "apocalypse" même, que nous propose le romancier. J'y ai retrouvé quelque chose de la froideur chirurgicale et de l'atmosphère oppressante et sombre de Cormac McCarthy. Pourtant Saramago est plus généreux dans son écriture. Une écriture plus ronde mais brute et sauvage quand il le faut, métaphorique et poétique si nécessaire. Le style se construit autour de cet événement, en un bloc de phrases mises les unes derrière les autres, comme les aveugles qui se tiennent la main pour ne pas se perdre et rester groupés.
    __
    Cette cécité soudaine est racontée d'un point de vue omniscient même si la plupart du temps, c'est la femme qui voit dont nous adoptons le regard. Le vocabulaire de Saramago est riche et nous passons par tous les sens pour comprendre l'expérience de ces protagonistes désespérés.
    Dans le chaos, l'horreur et la misère, l'abandon, les aveugles vont finir par découvrir le vrai visage des hommes.
    ___
    Dans ce livre, l'auteur philosophe nous propose la symbolique de l'aveuglement pour parler de l'humanité et de l'existence, du matérialisme et du sens de la vie. Il n'y a pas de grosses ficelles ni d'intrigues qui se voudraient racoleuses. Ici nous sommes dans un vrai petit chef-d'oeuvre romanesque où les êtres sont ramenés à l'essentiel, le dénuement, la nudité même.
    Profond.
    A lire !!

Discussions autour de cet auteur

Il n'y a pas encore de discussion sur cet auteur

Soyez le premier à en lancer une !