Jose Eduardo Agualusa

Jose Eduardo Agualusa
Né à Huambo, en Angola, en 1960, José Eduardo Agualusa a étudié l'agronomie et la sylviculture à Lisbonne. Il vit entre Rio de Janeiro, Luanda et Lisbonne. Il est l'auteur d'une dizaine de romans, de quatre recueils de nouvelles. Il écrit aussi de la poésie et des livres pour la jeunesse. Il a... Voir plus
Né à Huambo, en Angola, en 1960, José Eduardo Agualusa a étudié l'agronomie et la sylviculture à Lisbonne. Il vit entre Rio de Janeiro, Luanda et Lisbonne. Il est l'auteur d'une dizaine de romans, de quatre recueils de nouvelles. Il écrit aussi de la poésie et des livres pour la jeunesse. Il a également écrit quatre pièces de théâtre, dont deux avec le Mozambicain Mia Couto, l'autre grand nom de la littérature lusophone africaine. Les livres d'Agualusa sont traduits dans le monde entier.

Avis (2)

  • Couverture du livre « Le marchand de passés » de Jose Eduardo Agualusa aux éditions Metailie

    Coralie sur Le marchand de passés de Jose Eduardo Agualusa

    J'ai adoré ce livre. J'ai adoré ce texte lyrique et ces métaphores chaloupés. Le marchand de passés est un roman qui laisse songeur et qui vous pousse sur les sentiers des souvenirs.
    La fiction rencontre parfois la réalité.

    J'ai adoré ce livre. J'ai adoré ce texte lyrique et ces métaphores chaloupés. Le marchand de passés est un roman qui laisse songeur et qui vous pousse sur les sentiers des souvenirs.
    La fiction rencontre parfois la réalité.

  • Couverture du livre « Barroco tropical » de Jose Eduardo Agualusa aux éditions Metailie

    Yves Mabon sur Barroco tropical de Jose Eduardo Agualusa

    Bartolomeu Falcato, écrivain-documentariste se retrouve seul. Sa maîtresse, la chanteuse Kianda le quitte. Au moment où elle lui annonce cette nouvelle, une femme, un mannequin que Bartolomeu a rencontré quelques jours plus tôt dans un avion tombe du ciel devant leurs yeux, lors d'un orage aussi...
    Voir plus

    Bartolomeu Falcato, écrivain-documentariste se retrouve seul. Sa maîtresse, la chanteuse Kianda le quitte. Au moment où elle lui annonce cette nouvelle, une femme, un mannequin que Bartolomeu a rencontré quelques jours plus tôt dans un avion tombe du ciel devant leurs yeux, lors d'un orage aussi terrible que soudain. Ensuite, Kianda avertit Barbara Dulce, la femme de Bartolomeu qu'il avait une liaison. Barbara Dulce le quitte et emmène leurs filles. Puis on annonce à l'écrivain qu'on cherche à le tuer.

    Voilà pour les premières pages. Le reste est à l'avenant. Pas un personnage n'est à l'abri d'une mésaventure jusqu'à la fin du livre. Tous plus barrés les uns que les autres, ils évoluent dans une Luanda totalement pourrie : ses dirigeants sont corrompus, reviennent à des croyances anciennes certaines cruelles voire meurtrières, les bâtiments même neufs s'écroulent ou vieillissent très mal. Bartolomeu, pour sauver sa peau devra tenter de faire la lumière sur tous les mystères qui l'encerclent. Il ne peut faire confiance qu'à peu de monde, Mickey, un SDF et Dalmatien, un chauffeur de taxi.

    Ce roman est parfois totalement "déconnecté" d'une certaine réalité, mais toujours un détail ou des faits ou des personnages ramènent l'écrivain et le lecteur à la réalité : "l'insolite est toujours présent et intimement mêlé au prosaïque et au quotidien" (4ème de couverture). C'est une tendance que l'on retrouve tout au long du roman, et l'on ne sait parfois ce qui est de la réalité et ce qui est de la fiction. J-E Agualusa invente-t-il tout ou puise-t-il aux sources de la vraie vie ? Le futur vu par lui n'est pas forcément très engageant. Mais est-ce réellement le futur ? Les situations qu'il décrit (corruption, compromissions, prostitutions, argent facile, ...) ne sont-elles pas déjà dans le présent ?

    Au travers d'une histoire rocambolesque, abracadabrantesque comme dirait JC (non, pas "LE" JC, l'autre, le nôtre à nous Français. Notre ancien président !) l'auteur amène une réflexion intelligente et intéressante sur l'évolution des sociétés, du monde en général.

    Si en plus je vous dis que l'écriture est très belle, très drôle et que la narration l'est également, vous comprendrez mon emballement.

Voir tous les avis

Discussions autour de cet auteur

Il n'y a pas encore de discussion sur cet auteur

Soyez le premier à en lancer une !