Jon Krakauer

Jon Krakauer
Brillant journaliste et écrivain américain, spécialisé à l'origine dans les articles sur l'alpinisme, Jon Krakauer est l'auteur du best-seller international Tragédie à l'Everest (Presses de la Cité, 1998), considéré comme un classique par tous les amateurs de livres de montagne. Les Presses de la... Voir plus
Brillant journaliste et écrivain américain, spécialisé à l'origine dans les articles sur l'alpinisme, Jon Krakauer est l'auteur du best-seller international Tragédie à l'Everest (Presses de la Cité, 1998), considéré comme un classique par tous les amateurs de livres de montagne. Les Presses de la Cité ont également publié son autre succès Into the Wild, en 2008.

Avis (9)

  • Couverture du livre « Tragédie à l'Everest » de Jon Krakauer aux éditions 10/18

    Catherine Quart Foisset sur Tragédie à l'Everest de Jon Krakauer

    Un témoignage qui a laissé des traces.
    Voilà un récit écrit il y a 22 ans qui aura marqué les esprits, du moins celui des alpinistes et grands sportifs de l'extrême. Il en a même été fait un film block-buster d'images choc et animations époustouflantes.
    Forcément, l'Everest est un magnifique...
    Voir plus

    Un témoignage qui a laissé des traces.
    Voilà un récit écrit il y a 22 ans qui aura marqué les esprits, du moins celui des alpinistes et grands sportifs de l'extrême. Il en a même été fait un film block-buster d'images choc et animations époustouflantes.
    Forcément, l'Everest est un magnifique sujet qui recèle bien des mystères.
    Il y a eu cette tragédie, le 10 mai 1996. J'en ai entendu parler par un collègue (alpiniste qui a toujours rêvé de gravir le sommet le plus haut du monde) qui m'a conseillé de lire ce témoignage lors de sa sortie (en 1997). Je l'ai mis de côté pour le lire seulement maintenant.
    Le récit est chronologique. Il démarre à Katmandou (lors de l'arrivée de John Krakauer au Népal) pour finir à Seattle USA au domicile du journaliste. Bien sûr, John s'en sort vivant. Physiquement sans séquelles mais mentalement , c'est une autre histoire. Il a toujours cette culpabilité en lui qui le ronge et qui l'amène à raconter (de manière subjective et toute personnelle) ce qui s'est vraiment passé ce jour-là.
    Au moment de la sortie de ce livre, plusieurs détracteurs ont expliqué que ce n'était que sa version des faits. Qu'il a injustement accusé des alpinistes qui étaient avec lui. Des témoignages ne concordent pas.
    Du coup, je me suis informée par ailleurs (notamment le documentaire du National Geographic Channel qui l'aborde avec neutralité).
    Chacun a sa vérité. Aucune personne ce jour-là ne pouvait prédire ce qui allait arriver.
    L'Everest, depuis les années 80 , est devenu:
    - un enjeu commercial (un nombre grandissant de grimpeurs qui paient des guides pour atteindre coûte que coûte le sommet dont des personnes inexpérimentées qui font prendre des risques à tout ce monde agglutiné par exemple aux cordes fixes créant des embouteillages),
    - un enjeu médiatique (une pression de performance relayée ensuite au monde entier via Internet)
    - un enjeu économique pour les Népalais et Tibétains, grâce à toutes ces expéditions, ces deux nations engrangent des devises étrangères, des emplois de sherpas ....

    La tragédie arrivée donc en 1996, n'aura pas été si étonnante quand on comprend tous les problèmes qui se sont accumulés ce jour-là.
    Toutes ces morts qui auraient pû être évitées (ou pas) , tel est le constat général qu'ont adopté tous les survivants de cette catastrophe.
    Escalader la montagne (surtout au-delà de 8000m) n'est pas envisageable sans préparatifs préliminaires (bon équipement, organisation minutée, préparation "au mal des montagnes"). Et beaucoup de détermination.
    Ce témoignage passionnant m'a permis d'apprendre un peu plus sur ces grands alpinistes rêvant de gloire, de dépassement de soi.
    Et de s'interroger aussi sur le bien-fondé de ce genre d'entreprise qui "materne" le client et l'emmène sur le Toit du Monde avec beaucoup de facilité car les Sherpas (les vrais héros) sont là pour lui ouvrir la route.
    En conclusion, un bon roman qui peut être lu mais qui est à compléter d'une autre point de vue d'un survivant (notamment celui de Anatoli Boukreev - The Climb: Tragic ambitions on Everest )

  • Couverture du livre « Into the wild » de Jon Krakauer aux éditions 10/18

    Virginie H sur Into the wild de Jon Krakauer

    Partir sur la route, en auto-stop, voila ce que souhaite Christopher McCandless, alias Alex Supertramp. Se carapater loin de sa vie étriquée, fuir son milieu familial, renoncer aux biens matériels et à sa véritable identité, traverser les USA sur la route à la manière de Kerouac et communier...
    Voir plus

    Partir sur la route, en auto-stop, voila ce que souhaite Christopher McCandless, alias Alex Supertramp. Se carapater loin de sa vie étriquée, fuir son milieu familial, renoncer aux biens matériels et à sa véritable identité, traverser les USA sur la route à la manière de Kerouac et communier avec la vie sauvage comme Thoreau, Beaucoup d'idéalisme, envie de s'écarter du monde et au bout du chemin, piégé, mourir dans la solitude.

    Etrange récit en vérité, dont je ne saurais dire si j'ai aimé ou pas. Cela vient peut-être du style (mais ça n'est pas un roman et ça se lit plutôt comme une enquête), ou de cette expérience ratée qui aurait pu, qui a failli, être une parenthèse éblouissante.

    Je ne me suis finalement assez peu attachée à Chris-Alex, parce que je pense que l'auteur, même s'il bouillonne d'empathie, ne connaît pas grand-chose des motivations et des sentiments de son héros malheureux et que ça brouille sans doute un peu la perception que le lecteur pourrait en avoir. Il m'a semblé que c'était souvent très factuel et qu'il manquait une dimension plus romantique, sans doute impossible à gérer de son point de vue .
    Le fait que l'aventure se termine aussi sinistrement n'aide certainement pas !

    J'ai finalement beaucoup plus aimé les témoignages des amis de Supertramp, ceux qu'il a rencontrés au détour d'un chemin et qui ont gardé de lui des souvenirs à forger une légende.

  • Couverture du livre « Into the wild » de Jon Krakauer aux éditions 10/18

    Lee Loo sur Into the wild de Jon Krakauer

    Introduction a un personnage légendaire et a son histoire.

    Introduction a un personnage légendaire et a son histoire.

Voir tous les avis

Discussions autour de cet auteur

Il n'y a pas encore de discussion sur cet auteur

Soyez le premier à en lancer une !

Récemment sur lecteurs.com