Jon Bassoff

Jon Bassoff
JON BASSOFF est né en 1974 à
New York. En parallèle à son métier
d'écrivain, il a crée et il dirige la
maison d'édition américaine New
Pulp Press, spécialisée dans le
roman neo noir américain. Il vit dans
le Colorado avec sa femme et ses
deux enfants. Corrosion est son premier roman. Voir plus
JON BASSOFF est né en 1974 à
New York. En parallèle à son métier
d'écrivain, il a crée et il dirige la
maison d'édition américaine New
Pulp Press, spécialisée dans le
roman neo noir américain. Il vit dans
le Colorado avec sa femme et ses
deux enfants. Corrosion est son premier roman.

Avis (6)

  • Couverture du livre « Corrosion » de Jon Bassoff aux éditions Gallmeister

    L'atelier de Litote lalitote sur Corrosion de Jon Bassoff

    Ce n'est pas tous les jours que l’on peut lire un roman noir "psycho". Avec Corrosion, j’ai enfin compris ce cela pouvait être. C’est bien plus que seulement bon c’est décapant et torride, il y a de la perversité et c’est dérangeant, c’est sombre et beau à la fois bref cela ne m’a pas laissée...
    Voir plus

    Ce n'est pas tous les jours que l’on peut lire un roman noir "psycho". Avec Corrosion, j’ai enfin compris ce cela pouvait être. C’est bien plus que seulement bon c’est décapant et torride, il y a de la perversité et c’est dérangeant, c’est sombre et beau à la fois bref cela ne m’a pas laissée indifférente. Une rencontre avec une femme va le faire pencher définitivement du côté obscur en passant par la violence extrême et la dépravation absolue. Jon Bassoff nous emporte dans un sombre duel entre Joseph Downs, vétéran de la guère d’Irak, défiguré et incontestablement perturbé pour ensuite se concentrer sur la fragilité de la psyché de Joseph après avoir été trahi et en seconde partie on découvre l’histoire de Benton Faulks un adolescent solitaire et brisé par la mort de sa mère et la folie de son père. On verra aussi ce que peut devenir une obsession pour une femme plus âgée lorsqu’elle n’est pas payée en retour. La terrible et lente descente aux enfers de Benton dans une sorte de folie qui nous ferait presque penser que son père est sain d’esprit atteint un pic lorsque Benton se met à réaliser ses fantasmes de soldat super-héros et à ce moment là c’est vraiment horrible. Il ne faudrait pas oublier non plus le rôle du prédicateur masqué au terrible secret.
    J’ai adoré le moment où j’ai pris conscience de la connexion entre les deux récits. C’est vraiment quelque chose qui me fascine, cette ingéniosité de l’auteur, la manière dont il s’y prend pour jouer avec ses personnages et relier petit à petit les fils entre eux pour tisser un motif qui tournerait sur lui-même.
    C’est la première fois que je lis un livre aussi noir et perturbant, il m’a fallu un certain temps pour entrer dedans et m’habituer à l’étrangeté de la situation mais une fois que j’y suis arrivée, je n’ai pas pu m’arrêter de lire la suite. C’est ce qui explique qu’il m’a fallu quelques jours de pause avant d’écrire cette chronique, un temps de digestion nécessaire. Bonne lecture.

  • Couverture du livre « Corrosion » de Jon Bassoff aux éditions Gallmeister

    Millie Sydenier sur Corrosion de Jon Bassoff

    Le style sombre et acide m'a malheureusement laissé de marbre.

    Le style sombre et acide m'a malheureusement laissé de marbre.

  • Couverture du livre « Corrosion » de Jon Bassoff aux éditions Gallmeister

    Mylene Colas sur Corrosion de Jon Bassoff

    Avec ce nouveau livre GALLMEISTER, je fais d'une pierre deux coups !

    A savoir que je poursuis ma découverte de la maison d'édition GALLMEISTER dans le cadre du challenge organisé par LEA TOUCH BOOK et j'honore ma participation aux Explorateurs du polar initiés par LECTEURS.COM qui m'a...
    Voir plus

    Avec ce nouveau livre GALLMEISTER, je fais d'une pierre deux coups !

    A savoir que je poursuis ma découverte de la maison d'édition GALLMEISTER dans le cadre du challenge organisé par LEA TOUCH BOOK et j'honore ma participation aux Explorateurs du polar initiés par LECTEURS.COM qui m'a gentiment fait parvenir cet ouvrage. Well done MYMY !

    Suite à une panne de carburant, un vétéran d'IRAK au visage mutilé se retrouve au mileu de nulle part et entre dans le premier bar qu'il trouve. Arrive à sa suite un couple un peu éméché, une dispute éclate entre les deux amants, le vétéran excédé s'en mêle et passe à tabac l'homme. La femme percluse de douleur repart avec l'inconnu et lui fait du charme. S'ensuit une relation malsaine et tendue qui aboutit au meurtre du mari de cette femme manipulatrice. Celle-ci a en effet fait miroiter une idylle amoureuse au soldat ainsi que l'assurance vie du mari assassiné. Mais cette femme dépourvue de tout scrupule ignore que l'homme qu'elle a embarqué dans son délire meurtrier n'est pas celui qu'elle croit et qu'elle a malgré elle signé son arrêt de mort...

    Voilà le décor est planté et ne vous attendez pas à une once d'humanité ou de joie de vivre dans ce polar : c'est noir de chez noir! On oscille entre folie meutrière, violence extrême et une absence de moralité la plus complète. Les personnages sont sans foi ni loi, ils repoussent les limites de l'indécence et l'écoeurement est toujours au bord des lèvres lorqu'ils agissent ou s'expriment.

    La première partie du roman déroule le plan machiavélique du couple et la seconde partie donne les clés d'une folie meurtrière qui s'explique mais ne se justifie pas. On reste groggy par un tel scénario démoniaque et par tant de sévices et de fureur.

    Le style est vif et incisif, peu de ponctuation, des phrases courtes qui donnent encore plus de force à cette montée de la violence et de la démence. La plume de Jon BASSOFF colle parfaitement à cette ambiance électrique et effroyable.

    Ce livre hante longtemps tellement il déstabilise et bouscule toutes nos croyances en l'être humain. Il s'agit d'un roman absolument terrible et perturbant tant le côté obscur de l'homme est ici mis en avant.

    Pour ma part, j'ai trouvé ce polar absolument terrifiant et j'avoue avoir parfois ressenti un réel malaise lors de ma lecture. Il faut avoir le coeur bien accroché pour tourner les pages de ce livre .

    Avis aux amateurs, moi je vais me contenter dorénavant de polars moins effrayants !



    MYMY

Voir tous les avis

Discussions autour de cet auteur

Il n'y a pas encore de discussion sur cet auteur
Soyez le premier à en lancer une !