Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

John Grisham

John Grisham
Né dans l'Arkansas le 8 février 1955, marié et père de deux enfants, John Grisham a commencé sa carrière comme avocat. Passionné d'écriture, il écrivait des romans à ses heures perdues. Son premier roman, "Non coupable" ("A Time to kill"), fut publié par un petit éditeur en 1989. Avec "La Firme",... Voir plus
Né dans l'Arkansas le 8 février 1955, marié et père de deux enfants, John Grisham a commencé sa carrière comme avocat. Passionné d'écriture, il écrivait des romans à ses heures perdues. Son premier roman, "Non coupable" ("A Time to kill"), fut publié par un petit éditeur en 1989. Avec "La Firme", paru en 1991 et vendu à des millions d'exemplaires, il rencontra son premier grand succès. Depuis, "L'Affaire Pélican", "Le Maître du Jeu", "Le Client", "L'Associé", "Le Testament", "L'Engrenage"... ont déclenché le même enthousiasme auprès d'un nombre de lecteurs de plus en plus impressionnant. Mis en place à 2,8 millions d'exemplaires, chacun de ses livres est un véritable événement : à New York, on fait la queue devant les librairies pour se les procurer. Mais cela n'empêche pas l'auteur le plus lu dans le monde de vivre simplement et de déjouer les pièges de la célébrité.

Articles en lien avec John Grisham (1)

Avis sur cet auteur (70)

  • add_box
    Couverture du livre « Pas de Noël cette année » de John Grisham aux éditions Pocket

    DELPHINE CHAMBAZ sur Pas de Noël cette année de John Grisham

    C’est une comédie de Noël simple et rafraichissante que nous propose John Grisham dans ce roman!

    Assez loin de son style habituel plus sombre, l’auteur nous propose de zapper Noël cette année! N’y avons nous pas tous pensé à un moment ou à un autre? Quand à deux jours de Noël, on se rend...
    Voir plus

    C’est une comédie de Noël simple et rafraichissante que nous propose John Grisham dans ce roman!

    Assez loin de son style habituel plus sombre, l’auteur nous propose de zapper Noël cette année! N’y avons nous pas tous pensé à un moment ou à un autre? Quand à deux jours de Noël, on se rend compte qu’on a oublié un cadeau! Ou encore quand la cuisine est pleine de nourriture du sol au plafond et que rien n’est prêt à seulement quelques heures du fameux repas!

    Echanger toutes les dépenses liées aux fêtes de fin d’année contre un beau voyage au soleil. Le rêve! C’est ce qu’avaient décidé Nora et Luther pour ce Noël sans leur fille. Mais c’était sans compter sur leur entourage.

    Il y a beaucoup d’humour dans ce récit, quelques grincements de dents parfois. Et oui les personnages créés ont des caractères bien particuliers… Et une fin rondement menée à l’Américaine avec de nombreux messages à passer dans les cinq dernières pages du roman.

    Bref, un bon moment de lecture avec cette belle comédie de Noël, à votre tour de me donner votre avis si vous l’avez lu.

  • add_box
    Couverture du livre « Les oubliés » de John Grisham aux éditions Lattes

    Les livres de K79 sur Les oubliés de John Grisham

    On ne présente plus John Grisham. Ce spécialiste du polar judiciaire a fait sa réputation avec des livres, souvent adaptés sur grand écran. Lorsque vous aurez lu une de ses histoires, vous comprenez parfaitement que le cinéma s’intéresse à ses scénarios.

    « Les oubliés » ne déroge pas à la...
    Voir plus

    On ne présente plus John Grisham. Ce spécialiste du polar judiciaire a fait sa réputation avec des livres, souvent adaptés sur grand écran. Lorsque vous aurez lu une de ses histoires, vous comprenez parfaitement que le cinéma s’intéresse à ses scénarios.

    « Les oubliés » ne déroge pas à la règle. Cette histoire de dossiers classés possède tous les ingrédients pour nous passionner. Plusieurs affaires sont abordées tout au long de l’aventure. Le narrateur principal jongle entre les différentes missions sur lesquelles son agence travaille. L’acharnement de l’équipe va révéler des intérêts personnels, un système défaillant et de la corruption. Et comme leurs intentions sont honorables, on s’attache aux personnages, on reste à l’affût des bonnes nouvelles et on les soutient avec ardeur.

    Chaque nouveau texte de cet auteur est aussi l’occasion de mettre en lumière des héros du quotidien. Cette fois-ci, il nous parle des « anges gardiens », groupe qui intervient dans les affaires à travers tout le pays. L’objectif de cette association à but non lucratif est de réparer les erreurs judiciaires. Ses membres mettent tout en œuvre afin de libérer des condamnés à tort. Ils reprennent donc les dossiers à zéro et tentent de retrouver la vérité.

    Grâce une écriture fluide de l’auteur, ce cold case est très agréable à lire. John Grisham vulgarise le système judiciaire pourtant complexe, tout en rendant hommage à des chevaliers modernes. Sans violence, ni démesure, il sait créer un suspense réaliste qui repose sur des formalités d’instructions. Le lecteur est entraîné dans les rouages des procédures aux côtés des protagonistes et on tourne les pages avec frénésie jusqu’au dénouement incertain.

    J’aime toujours autant lire les livres de cet écrivain parce que je passe un bon moment et que c’est maîtrisé de bout en bout. Et pour ne rien gâcher, son talent de narrateur est mis au service d’une cause, alors pourquoi ne pas se laisser tenter ?

    https://leslivresdek79.wordpress.com/2021/03/29/639-john-grisham-les-oublies/

  • add_box
    Couverture du livre « La sentence » de John Grisham aux éditions Lattes

    Anita Millot sur La sentence de John Grisham

    9 octobre 1946. Le fermier Pete Banning (43 ans) va prendre son petit déjeuner chez sa soeur Florry (48 ans) comme tous les mercredis matins. C’est lui qui entretient sa parcelle en plus de la sienne en échange de la moitié des bénéfices (ils ont hérité de la plantation de coton...
    Voir plus

    9 octobre 1946. Le fermier Pete Banning (43 ans) va prendre son petit déjeuner chez sa soeur Florry (48 ans) comme tous les mercredis matins. C’est lui qui entretient sa parcelle en plus de la sienne en échange de la moitié des bénéfices (ils ont hérité de la plantation de coton familiale)

    Malgré les apparences, ce n’est pas un jour comme les autres : Pete Banning va se rendre à Clanton (Comté de Ford, Mississippi) situé à cinq kilomètres de chez eux, immédiatement après sa visite matinale chez Florry. Pour y tuer froidement le Révérend Dexter Bell (de trois balles …) La nouvelle fait très rapidement l’effet d’une bombe dans cette ville du Sud de l’Amérique, les deux hommes étant considérés comme de bons amis et pareillement appréciés par les habitants. D’autant plus que Pete Banning refuse de s’expliquer devant ses propres avocats, John et Russell Wilbanks. Il refuse de répondre aux questions pressantes de ses deux enfants (Joel 21 ans et Stella 19 ans) La rumeur circule que cet assassinat serait en lien avec Liza Banning (actuellement internée pour une cause inconnue de tous) De son côté, le Révérend Bell laisse derrière lui Jackie, son épouse, et trois jeunes enfants …

    Un an plus tôt, Pete Banning venait de rentrer de la guerre (on l’avait cru mort aux Philippines, aux mains des japonais et sans plus de nouvelles depuis 1942 …) Liza Banning baignait dans le bonheur et la victime fêtait Noël avec la famille … Alors que s’est-il donc passé ? Le silence de ce père qui refuse obstinément de parler aux deux étudiants et leur a fait interdire toute visite à leur mère, internée depuis plus de six mois, commence à sérieusement agacer les adolescents et leur tante. Et il y a gros à parier que cette attitude arrogante va lui attirer les foudres du jury lors de son procès, au grand risque de se voir condamner à la peine de mort par électrocution. Serait-ce justement le but recherché ? …

    Divisé en trois parties, le passionnant roman de John Grisham nous promène à travers le présent (le procès) et le passé, sur les traces du jeune marié, père de famille puis soldat Pete Banning, durant plus de six cents cinquante pages. L’auteur s’est approprié une histoire vraie qui lui a été racontée, pour asseoir les bases de son formidable récit. Je crois n’avoir jamais été déçue par une seule intrigue de John Grisham (et je les ai toutes lues !) Celle-ci est tout à fait efficace pour qu’on ne voit pas le temps passer, jusqu’à un épilogue inattendu … Alors, que désirer de plus ?

  • add_box
    Couverture du livre « Le clandestin » de John Grisham aux éditions Pocket

    lireencore93420 sur Le clandestin de John Grisham

    Joël BACKMAN est en prison depuis 6 ans, et un beau matin il apprends qu'il est gracié par le président sortant, mais sous conditions, il doit être exiler à l'étranger, et la CIA l'aideras a l'installer très loin de son pays d'origine.
    Cet ouvrage traite de beaucoup de sujets, d'abord de la...
    Voir plus

    Joël BACKMAN est en prison depuis 6 ans, et un beau matin il apprends qu'il est gracié par le président sortant, mais sous conditions, il doit être exiler à l'étranger, et la CIA l'aideras a l'installer très loin de son pays d'origine.
    Cet ouvrage traite de beaucoup de sujets, d'abord de la politique, un président sortant accorde une grâce, elle va par la suite être mise en doute par le nouveau président élus, et puis la CIA est assez proche du pouvoir. Et puis le milieu des espions, des différents pays, comment il les traques ? Comment ils les traitent ? Et puis le thème de fond, la liberté, qu'est que c'est être libre ? Et comment Joël BACKMAN va obtenir sa véritable liberté ?
    C'est un récit terriblement addictif, surtout à partir du moment qu'il décide de ne plus dépendre de la CIA, c'est une chasse à l'homme, c'est une véritable aventure, énormément de rebondissements, on pense qu'il va se faire prendre, et non il arrive à passer dans les mailles du filet.
    J’ai considéré cela très intelligent, dans la première partie du récit, qu’on ne sache pas ce qu’on reproche à cet ancien avocat, cela mettait encore plus de suspens.
    Le protagoniste principal est avocat et terriblement intelligent, il sait qu'il se bat pour sa vie, donc il met tout son énergie, dans sa course-poursuite, et ne néglige aucun moyen.
    Cette trame nous fait réellement voyager, en Italie qui m'as donné envie de découvrir ce pays, les détails de l'auteur sur ce pays, les monuments, les villes sont nombreuses et m'ont beaucoup plus, et nous immerge totalement dans le contexte, pour moi cela donne un plus au livre qui permet d'abord d'alléger la tension et surtout de nous dépayser totalement.
    Et il y a aussi un zeste de romance, quand il ne sait plus comment s'en sortir, une main se tends et ce geste va devenir peut-être le premier pas d'une belle histoire ? J'aime beaucoup quand on lit une histoire aussi prenante, une pointe de sentiment viennent accompagner une action très présente.
    J'apprécie vraiment cet auteur, ce livre est vraiment différent du premier que j'ai lu, ou on apprend beaucoup de choses, sur le milieu politique des états unis et en même temps on est dans un vrai thriller, ça me donne envie de me pencher sur sa bibliographie et de découvrir d'autre publications.