Jerome Charyn

Jerome Charyn
JEROME CHARYN est né à New York en 1937, où il vit encore aujourd'hui. Il est l'auteur de plus de quarante romans - dont la célèbre série des aventures du commissaire Sidel -, recueils de nouvelles, essais, biographies et bandes dessinées, dont, au Mercure, El Bronx (2008), Citizen Sidel (2010) ... Voir plus
JEROME CHARYN est né à New York en 1937, où il vit encore aujourd'hui. Il est l'auteur de plus de quarante romans - dont la célèbre série des aventures du commissaire Sidel -, recueils de nouvelles, essais, biographies et bandes dessinées, dont, au Mercure, El Bronx (2008), Citizen Sidel (2010) ou encore Bronx amer (2014).

Avis sur cet auteur (5)

  • add_box
    Couverture du livre « Joe DiMaggio ; portrait de l'artiste en joueur de baseball » de Jerome Charyn aux éditions Editions Du Sous Sol

    Jean François SIMMARANO sur Joe DiMaggio ; portrait de l'artiste en joueur de baseball de Jerome Charyn

    En dehors de quelques pages bien senties et passionnées sur la personnalité de DiMaggio sportif de haut niveau, Charyn n'arrive pas à nous capter sur la relation avec Marilyn Monroë qui a été déjà mille fois racontée sous des angles parfois plus intéressants. L'auteur s'évertue à confirmer que...
    Voir plus

    En dehors de quelques pages bien senties et passionnées sur la personnalité de DiMaggio sportif de haut niveau, Charyn n'arrive pas à nous capter sur la relation avec Marilyn Monroë qui a été déjà mille fois racontée sous des angles parfois plus intéressants. L'auteur s'évertue à confirmer que son personnage principal est plutôt quelqu'un d'ennuyeux, sans fantaisie et psycho-rigide en amour comme en amitié. Rien de très romanesque donc.

  • add_box
    Couverture du livre « Little Tulip » de Jerome Charyn et Francois Boucq aux éditions Lombard

    Yves MABON sur Little Tulip de Jerome Charyn - Francois Boucq

    Une BD majoritairement dans les tons bruns, marron, aux dessins explicites et forts. Les différents contextes le sont aussi, le goulag et la promiscuité, la difficulté d'y survivre, de résister aux manques et à l'extrême violence. Mais aussi le salon de tatouage de Paul et surtout les rues de...
    Voir plus

    Une BD majoritairement dans les tons bruns, marron, aux dessins explicites et forts. Les différents contextes le sont aussi, le goulag et la promiscuité, la difficulté d'y survivre, de résister aux manques et à l'extrême violence. Mais aussi le salon de tatouage de Paul et surtout les rues de New York en 1970 et ce tueur qui fait des ravages. L'ensemble fonctionne très bien, tant l'intrigue que les descriptions des environnements et des personnages. Pavel devenu Paul est un taiseux, un mec qui ne se confie pas du tout. Il vit avec Yoko et sa fille Azami, ce sont ses deux seules attaches à ce monde, elles et son travail de tatoueur.

    L'histoire est suffisamment dense et forte pour nous tenir en tension et haleine les quatre-vingt-cinq pages de cet album. Vous avez pu remarquer, pour ceux qui me suivent régulièrement (les autres, je me répète, mais ce n'est pas bien, vous devriez venir plus souvent) qu'en ce moment je fais une cure de BD : en fait je suis allé à la bibliothèque de ma commune et comme je n'y étais pas entré depuis longtemps, il y avait plein d'albums que je n'avais pas vus et empruntés. Je suis revenu avec les bras chargés, il y en a donc d'autres à venir...

  • add_box
    Couverture du livre « Marilyn ; la dernière déesse » de Jerome Charyn aux éditions Gallimard

    Mélissa sur Marilyn ; la dernière déesse de Jerome Charyn

    Marilyn femme adulées par les hommes, jalousée par les femmes....

    Marilyn femme adulées par les hommes, jalousée par les femmes....

  • add_box
    Couverture du livre « Bronx amer » de Jerome Charyn aux éditions Mercure De France

    Christelle KORCHI sur Bronx amer de Jerome Charyn

    Il s’agit là d’un recueil de 13 nouvelles avec comme fil conducteur le Bronx, quartier cher au coeur de l’auteur. C’est à travers ses yeux, son vécu, ses souvenirs, ses sensations que nous apprenons à le découvrir aussi.

    C’est un feu d’artifices de couleurs, d’odeurs, les différentes ethnies...
    Voir plus

    Il s’agit là d’un recueil de 13 nouvelles avec comme fil conducteur le Bronx, quartier cher au coeur de l’auteur. C’est à travers ses yeux, son vécu, ses souvenirs, ses sensations que nous apprenons à le découvrir aussi.

    C’est un feu d’artifices de couleurs, d’odeurs, les différentes ethnies sont représentées et vive avec une harmonie somme toute relative. L’auteur nous apprends qu’il a appris à survivre dans la rue et que c’est la qu’il y a appris la vie. Un recueil qui oscille entre espoir et désespoir.

    L’écriture est rythmée tout comme la vie dans le Bronx, elle est saccadée et donne bien le ton.

    VERDICT

    Des nouvelles diversifiées et rythmées qui devraient ravir les fans d’Amérique et particulièrement de New York

    https://lilacgrace.wordpress.com/2015/05/09/bronx-amer-charyn-jerome/