Jerome Chantreau

Jerome Chantreau

Après une enfance parisienne et des études littéraires, Jérôme Chantreau a créé un centre équestre. Il s'est formé parallèlement à la sylviculture pour exploiter la forêt attenante à la maison familiale. Aujourd'hui professeur de lettres, il vit dans le Pays Basque. Avant que naisse la forêt est son premier roman.

Après une enfance parisienne et des études littéraires, Jérôme Chantreau a créé un centre équestre. Il s'est formé parallèlement à la sylviculture pour exploiter la forêt attenante à la maison familiale. Aujourd'hui professeur de lettres, il vit dans le Pays Basque. Avant que naisse la forêt est son premier roman.

Articles (1)

Voir tous les articles

Avis (13)

  • Couverture du livre « Avant que naisse la forêt » de Jerome Chantreau aux éditions Les Escales

    0.2

    Nathalie Orace sur Avant que naisse la forêt de Jerome Chantreau

    Un roman au coeur de la nature comme que je les aime.

    Albert se retrouve dans la maison familiale au milieu de la forêt et il nous raconte son histoire, celle de sa famille, celle de sa mère, celle de cette maison et celle de cette nature qui fait partie intégrante de chacune de ces...
    Voir plus

    Un roman au coeur de la nature comme que je les aime.

    Albert se retrouve dans la maison familiale au milieu de la forêt et il nous raconte son histoire, celle de sa famille, celle de sa mère, celle de cette maison et celle de cette nature qui fait partie intégrante de chacune de ces histoires.

    C'est aussi un profond retour sur lui même que fait Albert avec cette quête, les souvenirs ramènent avec eux des peurs des angoisses des bruits des secrets...mais aussi l'envie de tout vider, bruler, anéantir en se coupant du monde : le village mais aussi sa tante, sa femme ou sa fille.

    Magnifiquement porté par l'écriture poétique, ce roman nous interpelle sur nos propres réactions dans une même situation.

    J'ai aussi aimé les longs passages sur le choix de cette musique qui accompagnera sans doute aussi bien qu'un discours ce dernier hommage.

  • Couverture du livre « Avant que naisse la forêt » de Jerome Chantreau aux éditions Les Escales

    0.1

    Carots Cake sur Avant que naisse la forêt de Jerome Chantreau

    La famille d’Albert possède une propriété familiale en Mayenne encadrée d’une magnifique forêt. Elle exerce une force d’attraction très particulière si bien qu’elle provoque chez ceux qui vivent en son sein un état particulier, le béja. Albert va s’y laisser prendre d’autant plus qu’il est...
    Voir plus

    La famille d’Albert possède une propriété familiale en Mayenne encadrée d’une magnifique forêt. Elle exerce une force d’attraction très particulière si bien qu’elle provoque chez ceux qui vivent en son sein un état particulier, le béja. Albert va s’y laisser prendre d’autant plus qu’il est revenu là pour l’enterrement de sa mère. Peu à peu, il s’enfonce dans les méandres de sa mémoire, de l’histoire de sa famille et se laisse piéger peu à peu par cette ambiance délétère.
    Jérôme Chantrau signe un roman surprenant extrêmement bien écrit mais qui se dilue et finit par ennuyer. Il ne choisit à aucun moment la voie dans laquelle il veut s’engager : le fantastique, la folie, la communion avec la nature. A trop se disperser, il a fini par me perdre alors que le livre avait un vrai potentiel au départ.

  • Couverture du livre « Avant que naisse la forêt » de Jerome Chantreau aux éditions Les Escales

    0.25

    Alsk LESKA sur Avant que naisse la forêt de Jerome Chantreau

    Le premier qui voit une 2CV verte pince l'autre, l'album blanc des Beatles, la pochette marbrée verte et noire, la chaîne Pioneer, la chanson Malbrough s'en va-t-en guerre, Partir de Julien Clerc, Barbara, Véronique Sanson, le Martinet, Bécassine. Mon enfance ...
    Dites-moi, Jérome Chantreau,...
    Voir plus

    Le premier qui voit une 2CV verte pince l'autre, l'album blanc des Beatles, la pochette marbrée verte et noire, la chaîne Pioneer, la chanson Malbrough s'en va-t-en guerre, Partir de Julien Clerc, Barbara, Véronique Sanson, le Martinet, Bécassine. Mon enfance ...
    Dites-moi, Jérome Chantreau, êtes-vous mon frère ? Êtes-vous moi ? Suis-je vous ?
    Quelle merveille ce livre. Premier roman de cet auteur. Quelle gifle littéraire. Quel plaisir à lire cette histoire.
    On est avec Albert, on est Albert. Ce personnage nous plonge dans ses souvenirs, renvoyés en écho, suite au décès de sa mère, dont il doit organiser les funérailles.
    La feu-mère d'Albert, a vécu ces dernières années dans une grande maison, au milieu d'une forêt qu'elle avait eu en héritage. C'est là que se déroule l'histoire du roman.
    La plume de Jérome Chantreau m'a envoûtée, m'a fait peur parfois, à naviguer dans ces couloirs noirs et fantomatiques de la maison, à entendre des voix. Mais l'auteur a une plume lucide et nous embarque dans son « Joba » avec délicatesse et cynisme, et saupoudre son quotidien et sa solitude (puisqu'il a laissé femme et fille à Paris) de ses souvenirs.
    C'est un roman qui fait la part belle aux femmes, à la musique, à la forêt. Notre héros cherche à se laisser pousser les racines dans cette forêt pour ne faire plus qu'un avec elle et pour mieux s'envoler. Il s'y promène des heures, pieds nus, pour être certain de ne pas la déranger.
    Il recherche bien plus qu'une musique pour les funérailles de sa mère, ou l'ermite caché dans la forêt depuis des lustres, légende familiale transmise de génération en génération. Mais va t-il se retrouver lui-même ?
    La musique est omni-présente dans ce roman : elle est un pont vers des émotions et des souvenirs. Je me sens moins seule de partir en transe lorsque la musique me berce.
    Ce livre est beau, arbore de très sublimes couleurs littéraires. La construction est parfaite. Aucun passage ennuyant, les chapitres sont courts. Jérome Chantreau nous ébranle entre la nostalgie et ses fantômes qui n'existent qu'en nous, l'amour et la beauté de la Nature, l'humour, les liens entre un fils et sa mère, la « décrépitude » d'un homme qui se coupe du monde, pour mieux vivre l'instant présent, catapulté par son passé.
    Je mets cinq étoiles, car c'est un énorme coup de coeur pour moi. Et pour relever sa moyenne qui est déjà plus que bien !
    Vite, vite, votre prochain roman Monsieur Chantreau …

Voir tous les avis

Discussions autour de cet auteur

Il n'y a pas encore de discussion sur cet auteur
Soyez le premier à en lancer une !

Lancez une discussion

Pour lancer une discussion, vous devez être connecté...
Vous n'avez pas encore de compte ? Rendez-vous ici et laissez-vous guider !

Récemment sur lecteurs.com