Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement ou connectez-vous pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

Jennifer Donnelly

Jennifer Donnelly
Née aux États-Unis, Jennifer Donnelly a vécu en Angleterre avant de s'installer avec sa famille dans l'État de New York. Après le grand succès de L'Insoumise (2004) et celui de L'Ange de Whitechapel (2008), L'Indomptable est le troisième volet de sa saga. Elle est également l'auteur de La Rebelle... Voir plus
Née aux États-Unis, Jennifer Donnelly a vécu en Angleterre avant de s'installer avec sa famille dans l'État de New York. Après le grand succès de L'Insoumise (2004) et celui de L'Ange de Whitechapel (2008), L'Indomptable est le troisième volet de sa saga. Elle est également l'auteur de La Rebelle (2005). Tous ses romans sont publiés par Belfond et repris chez Pocket.

Avis sur cet auteur (14)

  • add_box
    Couverture du livre « L'ange de Whitechapel » de Jennifer Donnelly aux éditions Belfond

    Salix_alba sur L'ange de Whitechapel de Jennifer Donnelly

    Début du XXe siècle, Londres quartier populaire de Whitechapel, India Selwyn Jones, jeune femme célibataire et aristocrate, vient d’obtenir son diplôme de médecin – Elisabeth Blackwell 1849, première femme américaine médecin-.

    Féministe de cœur, elle ressent le besoin irrépressible d’aider et...
    Voir plus

    Début du XXe siècle, Londres quartier populaire de Whitechapel, India Selwyn Jones, jeune femme célibataire et aristocrate, vient d’obtenir son diplôme de médecin – Elisabeth Blackwell 1849, première femme américaine médecin-.

    Féministe de cœur, elle ressent le besoin irrépressible d’aider et de soutenir le peuple des rues, des miséreux, des femmes et hommes vivant avec un maigre salaire et parvenant avec peine à subvenir aux besoins élémentaires de la vie. La dure loi que les hommes, s’ingénient afin de créer des obstacles à l’obtention du diplôme de la médecine – comme du vote notamment.

    A l’opposé de cette femme nantie, Sid Malone, gangster qui règne sur l’East end, va à la faveur de différentes péripéties, la rencontrer. Début d’un amour passionnel, de non-dits, de ruptures, d’incompréhension.

    Un parallèle avec le roman de Karen Blixen « La ferme africaine- quant à la trame peut être évoqué. La passion de la justice, de l’amour de son prochain joint à sa pugnacité, font de India, un parangon de la femme que nous aimerions tous rencontrer.

    Un roman volumineux, certes, mais qui se « dévore » de chapitre en chapitre avec le même plaisir jusqu’au mot Fin.

  • add_box
    Couverture du livre « La saga Waterfire T.3 ; dark tide » de Jennifer Donnelly aux éditions Hachette Romans

    April the seven sur La saga Waterfire T.3 ; dark tide de Jennifer Donnelly

    La saga Waterfire est une série que j’aime bien. L’univers des sirènes est déjà peu exploité en temps normal, mais celui-ci pulvérise tous les records puisqu’il parvient à se distinguer de tous grâce à un univers foisonnant de petits détails fascinants. Jennifer Donnelly a tout donné dans cette...
    Voir plus

    La saga Waterfire est une série que j’aime bien. L’univers des sirènes est déjà peu exploité en temps normal, mais celui-ci pulvérise tous les records puisqu’il parvient à se distinguer de tous grâce à un univers foisonnant de petits détails fascinants. Jennifer Donnelly a tout donné dans cette saga, à tel point que le lecteur reste béat d’admiration devant tant de richesse.

    Dans Dark tide, on passe un cran au-dessus. Nos jeunes sirènes n’ont jamais été aussi proches de la bataille finale. Serafina a rejoint la cause de la Résistance et compte bien réunir le plus de combattants possible pour protéger son monde. Cependant, elle n’a pas pour autant perdu de vue la quête des talismans, tout comme ses amies. Les obstacles qui les séparent du dénouement sont multiples et non sans danger. Et lorsque des secrets éclatent au milieu de tous ces problèmes, on est tenté de se dire que les sirènes n’ont pas fini d’en baver.

    Le tome 1 avait été un grand coup de cœur, mais le tome 2 m’avait paru un peu plus laborieux à cause de toutes les complexités qui se mettaient en place. J’attendais du tome 3 qu’il me dépayse totalement et je n’ai pas été déçue du voyage.

    L’auteur mise ici sur une action qui ne s’essouffle jamais. Si retrouver l’univers et ses nombreux détails a été un peu déstabilisant – comme à chaque fois –, passée la cinquantaine de pages, j’étais de nouveau opérationnelle et alpaguée par les aventures de nos sirènes préférées. Le plus grand point fort de ce troisième opus réside dans les nombreux points de vue que nous offre le récit. Ça confère à l’intrigue une cadence très soutenue et le roman n’en est que plus palpitant.

    Les aventures se multiplient, les révélations nous parviennent en rafale. À peine le temps de dire « ouf ! » que de nouveaux éléments sont amenés sur le tapis. Jennifer Donnelly apporte la lumière sur de nombreuses choses, tout en laissant leur part d’ombre à bien d’autres mystères. On n’a pas d’autre choix que de tourner frénétiquement les pages, dans l’espoir d’avoir le fin mot de l’histoire le plus rapidement possible.

    Nos héroïnes évoluent grandement dans ce tome 3. D’ailleurs, je dirais même qu’on arrive à un tournant de l’histoire où on constate à quel point leurs pérégrinations les ont changées et endurcies. Certaines se dévoilent pour de bon, faisant tomber les masques et les secrets, d’autres nous régalent de leur caractère volcanique et indomptable. Loin des jeunes filles délicates du premier tome, Jennifer Donnelly nous met face à de véritables héroïnes, capables de tout – et du pire – pour arriver à leurs fins.

    En résumé, malgré ma difficulté à m’immerger dans le roman au début, Dark tide est une suite à la hauteur des autres tomes. Rebondissements et divulgations de secrets sont au programme, tout ça dans cette ambiance sous-marine que j’ai appris à affectionner au fil des aventures de Serafina, Astrid, Ling, Becca, Ava et Neela. Une histoire complexe et complète qui nous propulse dans les confins d’un monde méconnu.

    Ma chronique : http://april-the-seven.weebly.com/fantastique/la-saga-waterfire-tome-1-deep-blue-jennifer-donnely

  • add_box
    Couverture du livre « L'insoumise » de Jennifer Donnelly aux éditions Pocket

    Giselle Lg sur L'insoumise de Jennifer Donnelly

    Fiona Finnegan est un modèle d'infaillibilité pur !
    Adolescente passionnée amoureuse de son Joe et pleine de rêves, elle se voit contrainte de fuir la région de Londres pour des raisons tragiques.
    À son arrivée à New-York, elle s'émancipe. Hantée par ses vieux démons mais grâce à l'aide de...
    Voir plus

    Fiona Finnegan est un modèle d'infaillibilité pur !
    Adolescente passionnée amoureuse de son Joe et pleine de rêves, elle se voit contrainte de fuir la région de Londres pour des raisons tragiques.
    À son arrivée à New-York, elle s'émancipe. Hantée par ses vieux démons mais grâce à l'aide de rencontres bienheureuses et par la force de son courage, Fiona devient une femme d'entreprise ambitieuse.
    Mais son passé la rattrape.
    Décidée depuis sa fuite à venger la mort de ses parents, elle se fait la promesse d'anéantir l'homme qui en est responsable.
    Sans jamais oublier son Joe, jamais.
    Un roman qui nous transporte au début du XIXe siècle, avec ses lots de crimes inhumains, et ses amours éternels.

  • add_box
    Couverture du livre « La saga Waterfire t.1 ; deep blue » de Jennifer Donnelly aux éditions Hachette Romans

    Célia Favé sur La saga Waterfire t.1 ; deep blue de Jennifer Donnelly

    Ouah, alors là je ne m'attendais pas à ça.
    Il y avait longtemps que je n'avais pas lu un roman avec un univers aussi original !

    Okay, l'intrigue en elle même a déjà été vu mille fois. 6 jeunes filles qui doivent s'allier pour combattre un méchant et sauver le monde. Je sais c'est pas fou,...
    Voir plus

    Ouah, alors là je ne m'attendais pas à ça.
    Il y avait longtemps que je n'avais pas lu un roman avec un univers aussi original !

    Okay, l'intrigue en elle même a déjà été vu mille fois. 6 jeunes filles qui doivent s'allier pour combattre un méchant et sauver le monde. Je sais c'est pas fou, mais ce ne sont pas juste des filles ce sont des sirènes. Et l'auteur a vraiment créé un univers entier avec un vocabulaire spécifique. Ça rend vraiment très bien. On rentre tout de suite dans l'histoire, c'est très addictif.

    Et puis à part Ondine de Jean Giraudoux et La petite Sirène d'Andersen je ne pense pas avoir lu autre chose concernant des sirènes. C'est un univers assez peu exploité, donc c'est vraiment sympa de lire quelque chose sur ce sujet.

    Les 6 héroïnes ont chacune leur caractère. Même si du coup ça semble un peu stéréotypé car elles sont trop cloisonnées dans ce trait de caractère spécifique. Je ne sais pas si je suis bien clair.

    Il faut avouer que l'objet livre est absolument magnifique. La couverture est sublime, les têtes de chapitre sont en couleur, on voit que ça a été très travaillé.

    Bref une bonne surprise.