Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

Jennifer Brown

Jennifer Brown

La biographie de cet auteur n'est pas encore disponible, proposez la vôtre : Contactez-nous

Avis sur cet auteur (15)

  • add_box
    Couverture du livre « Tornade » de Jennifer Brown aux éditions Albin Michel Jeunesse

    Tess sur Tornade de Jennifer Brown

    Dès le début, j'ai accroché au sujet. Jersey est une jeune fille de 17 ans qui se retrouve seule chez elle au moment où une tornade passe sur son quartier. Elle a tout perdu. J'avais déjà lu des livres sur des catastrophes naturelles (tsunamis, tremblement de terre) mais jamais sur des tornades....
    Voir plus

    Dès le début, j'ai accroché au sujet. Jersey est une jeune fille de 17 ans qui se retrouve seule chez elle au moment où une tornade passe sur son quartier. Elle a tout perdu. J'avais déjà lu des livres sur des catastrophes naturelles (tsunamis, tremblement de terre) mais jamais sur des tornades. La force des éléments me terrifie et me fascine à la fois, j'ai donc adoré découvrir une catastrophe telle dans un roman.

    Désemparée, perdue et attachante, Jersey est une adolescente semblable à toute les autres. Elle se font dans la masse et sa banalité nous rend proche de son personnage. Je me suis plusieurs fois reconnue en elle. L'amour qu'elle porte à sa famille m'a beaucoup touché. On sent la sincérité dans ses propos et sa relation avec sa mère et sa petite sœur est criante de vérité. Les sentiments qu'elle ressent à leur égard est tout à fait semblable à ceux que j'éprouverais dans la même situation. Il est rare que je me sente aussi proche d'un personnage de fiction.

    L'éloignement des personnes qu'elle pensait proche d'elle, la question de la confiance et la solitude sont des thèmes abordés tout au long du roman avec un réalisme désarmant. On a tous déjà ressenti un jour ou l'autre ces sentiments et (en tout cas pour ma part) j'ai pu me reconnaître dans certaines situations, la comprendre. Jennifer Brown décrit parfaitement ce que Jersey ressent après que la Tornade ait bouleversé toute sa vie.

    Après lecture, on s'aperçoit que ce livre est divisé en trois parties : la tornade, la période sombre et l'acceptation. La 2ème est celle qui m'a le moins plu car il s'agit de la plus décalée. Les personnages y sont sans doute pour quelque chose. Odieux, je n'ai pas toujours compris leurs réactions face aux évènements mais je sais que de telles persones existent.

    La couverture du livre est très représentative du texte. J'aime beaucoup le contraste avec les couleurs du titre et du nom de l'auteure avec la photo en noir et blanc qui donne une image de l'héroïne, déjà recroquevillée sur elle même, en totale accordance avec l'histoire. De plus, les choix graphiques restent dans l'univers de Jennifer Brown en choisissant les mêmes couleurs que la couverture de Hate list, son précédent livre.

    Tornade prouve que ce qu'on pense qui ne peut arriver qu'aux autres peut nous tomber dessus sans prévenir. Ce livre nous offre une plongée dans le Missouri et dans la tête de Jersey, cette héroïne incroyablement proche du lecteur. Les sujets m'ont passionnée et j'espère qu'ils vous passionneront à votre tour car je vous recommande 1000 fois ce livre.

  • add_box
    Couverture du livre « Hate list » de Jennifer Brown aux éditions Hachette Jeunesse

    Sara Adrian sur Hate list de Jennifer Brown

    Un très bon roman Young Adult, qui adopte un point de vue intéressant suite à une fusillade qui a lieu dans un lycée américain. Valérie est une des survivantes, mais aussi la petite amie de Nick, le tireur, et l'instigatrice de la liste de la haine, regroupant les noms de tous ceux qui les ont...
    Voir plus

    Un très bon roman Young Adult, qui adopte un point de vue intéressant suite à une fusillade qui a lieu dans un lycée américain. Valérie est une des survivantes, mais aussi la petite amie de Nick, le tireur, et l'instigatrice de la liste de la haine, regroupant les noms de tous ceux qui les ont pris pendant des années comme boucs émissaires, et qui ont constitué les cibles de Nick.
    Un roman qui parle de la reconstruction, de l'après, et qui ne verse pas dans les lieux communs.

    Ma critique complète est ici : http://viederomanthe.blogspot.fr/2015/09/hate-list-jennifer-brown.html

  • add_box
    Couverture du livre « Hate list » de Jennifer Brown aux éditions Hachette Jeunesse

    Béné Books sur Hate list de Jennifer Brown

    Hate list est un bouquin que j'ai longuement hésité à prendre à la bibliothèque, le sujet m'intéressait mais je ne savais pas si l'écriture de l'auteur allait me plaire. Je me suis lancée et ... j'aime beaucoup !

    Tout d'abord, j'ai bien aimé la présentation du livre, divisé en quatre...
    Voir plus

    Hate list est un bouquin que j'ai longuement hésité à prendre à la bibliothèque, le sujet m'intéressait mais je ne savais pas si l'écriture de l'auteur allait me plaire. Je me suis lancée et ... j'aime beaucoup !

    Tout d'abord, j'ai bien aimé la présentation du livre, divisé en quatre parties ainsi que les chapitres alternants en fonction des flash-back de la narratrice Valérie.
    Grâce à une histoire très bien structurée ou l'on découvre, l'avant, le présent, et l'après de cette fusillade, aucuns détails ne peut nous échapper.

    Nous suivons donc Valérie, qui essaye tant bien que mal de reprendre une vie normale après la fusillade orchestré par son petit ami, suite à une liste de la haine qu'ils ont établie tous les deux à force de brimades perpétuelles au lycée. Maintenant, Val se retrouve toute seule accablée. Nick s'est suicidé après l'avoir blessé, sa famille ne lui fait plus confiance, ses meilleurs amis se sont envolés et elle doit faire face aux autres élèves qui ne sont pas toujours tendres avec elle, certains pensent qu'elle est responsable à cause de cette liste, d'autres considèrent qu'elle est une héroïne ayant sauvé une autre élève, mais dans tout ça Valérie ne sait pas quoi penser, oui elle a rédigé la liste de la haine, oui elle connaissait son copain et savait ce qu'ils se disaient tous les deux mais jamais elle n'aurait pensé qu'il passerait à l'acte...Le plus surprenant dans tout ça, c'est qu'elle trouvera par la suite appui auprès d'une des filles qui les a le plus malmené..

    L'auteur ne s'est pas attaquée a un sujet simple, mais elle l'a tout de même mené tambour battant avec audace, et je dirai même aussi avec perfection. Ce livre est un bijou qui nous fait voyager au coeur de cette tragédie, qui n'est malheureusement pas que fictive, je pense particulièrement aux Etat-Unis frappés de nombreuses fois par ce malheur dans leurs écoles. Mais je pense aussi que cela peut-être aussi l'occasion, pour montrer que malheureusement à force d'être constamment maltraités, on peut arriver à des points de non retour, la violence scolaire existe et cela a forcément un impact important sur la personne qui la vit.

  • add_box
    Couverture du livre « Tornade » de Jennifer Brown aux éditions Albin Michel Jeunesse

    Lou lit là sur Tornade de Jennifer Brown

    Après avoir adoré Hate List de Jennifer Brown, j’étais impatiente de découvrir son nouveau roman, et c’est désormais chose faite au bout de quelques années avec Tornade. Encore merci à Wiz pour son envoi et sa confiance.

    Dès les premières pages nous sommes entraînés dans l’histoire de Jersey....
    Voir plus

    Après avoir adoré Hate List de Jennifer Brown, j’étais impatiente de découvrir son nouveau roman, et c’est désormais chose faite au bout de quelques années avec Tornade. Encore merci à Wiz pour son envoi et sa confiance.

    Dès les premières pages nous sommes entraînés dans l’histoire de Jersey. On sent la tornade arriver (logique me direz-vous, c’est un peu le titre du roman !). Au début on voit que Jersey est habituée, les tornades ne semblent inquiéter personne, on voit d’ailleurs son voisin et ami se poster sur le porche pour l’observer (mais ils sont fous !). Cependant assez vite, elle comprend que celle-ci est différente et doit se réfugier dans la cave. Juste le temps d’un appel à sa mère où elle ne comprend que quelques mots, mais nous comprenons très vite ce qui arrive à sa mère et à sa petite sœur, Marine. A partir de ce moment, c’est parti pour avoir les larmes aux yeux pendant tout le reste du livre.

    Jersey est une héroïne forte, elle est attachante et sait parfaitement nous émouvoir. On ne connaît de Marine que par Jersey et cela peut nous manquer. J’aurai aimé connaître davantage cette petite fille à la passion si originale, qui semble si pleine de vie. A côté de ça, certains personnages m’ont semblés trop … « too much ». On se retrouve après la tempête dans une famille horrible, où tout est trop fort. On entre vraiment dans les Misérables et Jersey nous semble devenir une Cosette nouvelle génération. C’est le petit point noir de l’histoire, la partie qui m’a fait un peu tiquer mais sinon tout est mené parfaitement. Jennifer Brown maîtrise une fois encore la montée en puissance de l’émotion. On sent les larmes monter monter et une fois au paroxysme ou ce qu’on pensait l’être, bam, elle nous assène une nouvelle émotion.

    Toute mon enfance, on m’avait dit et redit ce qu’il fallait faire en cas de tornade : écouter les sirènes, se réfugier à la cave, au sous-sol, dans un placard au milieu de la maison, et se pelotonner, se protéger et attendre. A l’école, nous avions des alertes deux fois par an depuis toujours. Nous en discutions en classe, à la maison. La météo ne cessait de parlait de tornade.
    Mais jamais – pas une seule fois – on ne nous avait dit ce qu’il fallait faire après.
    Car jamais personne n’avait imaginé qu’il y aurait un après comme celui-ci.
    Tornade est une vraie réussite, c’est un roman qui reste en tête, auquel on repense régulièrement et surtout qui pose une question : comment réagirions-nous si nous étions dans le cas de ces personnages ? J’espère que mes proches n’auraient pas l’attitude du beau-père de Jersey. J’espère que mes proches seraient aussi forts que cette jeune adolescente, qui montre une force admirable, qui remonte la pente après avoir tout perdu. Mais surtout qui est capable de nous toucher, de nous émouvoir une dernière fois, dans sa conclusion. Un très beau roman qui se lit très vite, qui se dévore et que je ne peux que vous recommander (ainsi que l’excellent Hate List de la même auteure, si vous ne l’avez pas déjà découvert).