Jeffrey Eugenides

Jeffrey Eugenides
Jeffrey Eugenides est né à Detroit en 1960. Après avoir publié plusieurs nouvelles dans de prestigieuses revues, il écrit son premier roman, Virgin Suicides, en 1993. Il reçoit le prix Pulitzer en 2003 pour Middlesex, disponible en Points.

Avis sur cet auteur (15)

  • add_box
    Couverture du livre « Le roman du mariage » de Jeffrey Eugenides aux éditions Editions De L'olivier

    Sophie Wag sur Le roman du mariage de Jeffrey Eugenides

    Etats Unis1980 Trois étudiants en littérature; Madeleine qui écrit une thèse sur le mariage dans le roman victorien, etpassionnée par les écrits de Roland Barthes, Léonard, personnage charismatique mais souffrant de maniaco-dépression et Mittchell, amoureux de Madeleine qui traverse une crise...
    Voir plus

    Etats Unis1980 Trois étudiants en littérature; Madeleine qui écrit une thèse sur le mariage dans le roman victorien, etpassionnée par les écrits de Roland Barthes, Léonard, personnage charismatique mais souffrant de maniaco-dépression et Mittchell, amoureux de Madeleine qui traverse une crise mystique.
    Madeleine est amoureuse de Léonard qui la fascine mais qui à la longue se révèle difficile à vivre. Elle n'est pas non plus insensible au charme de Mittchell, qu'elle sait attiré par elle ! On voyage avec les trois personnages à travers les USA, l'Europe et l'Inde.
    Un bon roman de Jeffrey Eugenides qui joue sur une narration non linéaire retraçant des évènements déjà racontés sous différents points de vue (principalement celui de Madeleine puis celui de Mittchell), des personnages attachants mais humains avec leurs fragilités et leurs faiblesses; J'ai adoré!

  • add_box
    Couverture du livre « Middlesex » de Jeffrey Eugenides aux éditions Points

    Eva O. sur Middlesex de Jeffrey Eugenides

    Middlesex est une grande oeuvre. En effet le roman narre une histoire personnelle et l'Histoire. Chaque époque est fascinante. On le dévore en quelques jours. Un livre nécessaire pour mieux comprendre certains problèmes de notre société.

    Middlesex est une grande oeuvre. En effet le roman narre une histoire personnelle et l'Histoire. Chaque époque est fascinante. On le dévore en quelques jours. Un livre nécessaire pour mieux comprendre certains problèmes de notre société.

  • add_box
    Couverture du livre « Des raisons de se plaindre » de Jeffrey Eugenides aux éditions Editions De L'olivier

    Catherine L sur Des raisons de se plaindre de Jeffrey Eugenides

    https://lettresexpres.wordpress.com/2018/10/08/jeffrey-eugenides-des-raisons-de-se-plaindre/

    Le livre commence tout d’abord par « Les râleuses », une nouvelle très belle et sensible, qui donne une belle image de l’amitié féminine et de la vieillesse, et où la littérature joue un joli rôle…...
    Voir plus

    https://lettresexpres.wordpress.com/2018/10/08/jeffrey-eugenides-des-raisons-de-se-plaindre/

    Le livre commence tout d’abord par « Les râleuses », une nouvelle très belle et sensible, qui donne une belle image de l’amitié féminine et de la vieillesse, et où la littérature joue un joli rôle… Dans les autres nouvelles, « Par avion », « Musique ancienne », « Des jardins capricieux » ou « Multipropriété », pour n’en citer que quelques-unes, les personnages principaux sont plutôt des hommes, et pas toujours au meilleur de leur forme. Malades, ruinés ou récemment séparés, ils jettent un regard désenchanté sur leur vie, tentent d’en recoller les morceaux, ou essayent de redresser la tête sans voir qu’ils vont tomber de mal en pis. Souvent originaux, les thèmes évoqués conviennent bien à un format court, et le regard doux-amer de l’auteur fait merveille. Quel talent d’observation, quel art des dialogues où l’incompréhension domine !

    L’auteur manipule avec dextérité les thèmes des relations familiales, du travail, du sexe, de l’argent, de l’attachement à un lieu, une maison, une ville. Après, comme bien souvent avec les nouvelles, le lecteur se retrouve plus dans l’une que dans l’autre, d’autant qu’ont été regroupées dans ce recueil dix nouvelles parues sur une vingtaine d’années, et qu’on sent qu’elles sont, dans une certaine mesure, inspirées par l’actualité de l’époque. Il est donc difficile de les apprécier toutes de la même manière, mais elles sont de bonne facture, pas trop brèves, l’auteur prend le temps d’installer personnages et situations, et elles sont tout à fait représentatives d’une vision ironique mais compatissante de l’individu dans la société américaine.
    Je conseille ce livre aux amoureux de la littérature américaine, aux amateurs de nouvelles, aux curieux !

  • add_box
    Couverture du livre « Virgin suicides » de Jeffrey Eugenides aux éditions Points

    Fanfan La Tulipe sur Virgin suicides de Jeffrey Eugenides

    Un livre puissant. Un choc!
    Ames sensibles s'abstenir!

    Un livre puissant. Un choc!
    Ames sensibles s'abstenir!

Discussions autour de cet auteur

Il n'y a pas encore de discussion sur cet auteur

Soyez le premier à en lancer une !