Jeffrey Archer

Jeffrey Archer
Né en Angleterre en 1940, sir Jeffrey Archer fait ses études à l'université d'Oxford avant d'embrasser la carrière politique. En 1969, il est élu à la Chambre des Communes, dont il devient l'un des plus jeunes membres de toute l'Histoire. Il en démissionne en 1974, ruiné et endetté, et décide de ... Voir plus
Né en Angleterre en 1940, sir Jeffrey Archer fait ses études à l'université d'Oxford avant d'embrasser la carrière politique. En 1969, il est élu à la Chambre des Communes, dont il devient l'un des plus jeunes membres de toute l'Histoire. Il en démissionne en 1974, ruiné et endetté, et décide de faire fortune grâce à sa plume. Pari gagné ! Inspiré de son expérience d'actionnaire floué, son premier livre La Main dans le sac, rencontre un succès immédiat aux États-Unis, et se vend à plusieurs millions d'exemplaires dans le monde. Il sera suivi de bien d'autres best-sellers tels que Seul contre tous, Le Sentier de la gloire ou encore Kane et Abel.

Avis (19)

  • Couverture du livre « Les fautes de nos pères » de Jeffrey Archer aux éditions Lgf

    Dominique Lemasson sur Les fautes de nos pères de Jeffrey Archer

    Le second volet de la saga des Clifton ne déroge pas aux qualités et défauts du premier. Harry est toujours aussi lisse, ses amis et parents toujours aussi gentils et les méchants pas assez intelligents pour résister aux femmes exceptionnelles qui décident de les empêcher de nuire. Cela manque...
    Voir plus

    Le second volet de la saga des Clifton ne déroge pas aux qualités et défauts du premier. Harry est toujours aussi lisse, ses amis et parents toujours aussi gentils et les méchants pas assez intelligents pour résister aux femmes exceptionnelles qui décident de les empêcher de nuire. Cela manque toujours de nuances et donc de substance. Le scénario atteint des sommets d’invraisemblance et, en dépit de la guerre qui fait rage, on sent, à l’avance, que nos deux sympathiques héros n’y risquent rien…à part se couvrir de gloire.
    Certes, « Les Clifton » sont à la littérature ce que les fleurs en plastique sont à l’horticulture mais une fois admis et accepté de se trouver dans un avatar des « bibliothèques verte ou rose », les pages défilent avec plaisir et les chapitres courts donnent du rythme à une intrigue habile. C’est finalement très reposant de ne pas avoir à s’inquiéter pour le héros. Celui-ci étant inoxydable, toute angoisse à son sujet est inutile. Evidemment le livre se clôt sur un insupportable suspens incitant le lecteur à entamer sur le champ la lecture du dernier tome de la série. Quel avenir pour Harry, quels nouveaux périls l’attendent, l’amour est-il au bout de son odyssée ?
    Une seule réponse possible avant d’ouvrir « Des secrets bien gardés »…. Même pas peur !

  • Couverture du livre « Seul l'avenir le dira » de Jeffrey Archer aux éditions Lgf

    Dominique Lemasson sur Seul l'avenir le dira de Jeffrey Archer

    Harry Clifton est un héros sympathique : confronté aux dures exigences de sa très modeste origine mais doté de toutes les qualités (courageux, travailleur, honnête, intelligent, bon fils, bon élève, bon ami) nécessaires pour en sortir.
    Il a la chance (et la provoque) de ne croiser, à deux...
    Voir plus

    Harry Clifton est un héros sympathique : confronté aux dures exigences de sa très modeste origine mais doté de toutes les qualités (courageux, travailleur, honnête, intelligent, bon fils, bon élève, bon ami) nécessaires pour en sortir.
    Il a la chance (et la provoque) de ne croiser, à deux exceptions notables, que de bonnes personnes capables de découvrir ses multiples talents puis de leur permettre de s’épanouir. Certes, le père de son meilleur ami ne peut pas le souffrir, le sien est mort dans de mystérieuses circonstances et sa mère se débat pour réussir tant bien que mal à financer ses brillantes études mais, avant le coup de théâtre rebattant les cartes, le parcours d’Harry a été pavé de roses.
    La période (de 1920 à 1939) passionnante, l’histoire intéressante et la fin, totalement inattendue, incitent à lire les deux autres volets de la saga…alors quoi ?
    Harry est un peu trop lisse, ses amis et parents un peu trop gentils tout comme les deux personnages méchants qui ne sont que méchants. Cela manque un peu de nuances et donc de substance. Néanmoins l’histoire est passionnante et ferait, sans doute, une excellente série télévisée. Je lirai donc la suite, avec plaisir, pour découvrir comment Harry va affronter les mortels périls qui s’annoncent en cette fin d’année 1939.

  • Couverture du livre « Seul contre tous » de Jeffrey Archer aux éditions First

    alexandra Ovre sur Seul contre tous de Jeffrey Archer

    Seul contre tous c'est l'histoire de Danny qui demande ne mariage Beth , une bagarre , un mort et voila Danny accusé d'un meurtre qu'il n'a pas commis. Il se retrouve en prison pour 22 ans va reussir a sortir pour mijoter sa vengeance ...

    Je ne sais pas si J.Archer a manqué d'imagination mais...
    Voir plus

    Seul contre tous c'est l'histoire de Danny qui demande ne mariage Beth , une bagarre , un mort et voila Danny accusé d'un meurtre qu'il n'a pas commis. Il se retrouve en prison pour 22 ans va reussir a sortir pour mijoter sa vengeance ...

    Je ne sais pas si J.Archer a manqué d'imagination mais cela ressemble a l'histoire de vengeance du compte de Monte Cristo enfin de très très loin ... a part le début qui nous mets très vite dans l'histoire le reste s’essouffle assez vite et il faut dire la façon donc Danny sort de prison est assez rocambolesque . Ce livre à reçu le prix du polar international en 2009 bon bah les polars il faut que j’arrête d'en lire !

Voir tous les avis

Discussions autour de cet auteur

Il n'y a pas encore de discussion sur cet auteur

Soyez le premier à en lancer une !

Récemment sur lecteurs.com