Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement ou connectez-vous pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

Jean-Yves Le Naour

Jean-Yves Le Naour
Historien, né le 26 avril 1972 à Meaux, docteur en histoire, spécialiste de la Première Guerre mondiale et de l'entre-deuxguerres, professeur en classes préparatoires de sciences politiques à Aix-en-Provence. Il est Directeur de la collection l'histoire comme un roman chez Larousse depuis juin 2009. Voir plus
Historien, né le 26 avril 1972 à Meaux, docteur en histoire, spécialiste de la Première Guerre mondiale et de l'entre-deuxguerres, professeur en classes préparatoires de sciences politiques à Aix-en-Provence. Il est Directeur de la collection l'histoire comme un roman chez Larousse depuis juin 2009.

Avis sur cet auteur (4)

  • add_box
    Couverture du livre « Verdun T.1 ; avant l'orage » de Marko et Jean-Yves Le Naour et Holgado aux éditions Bamboo

    Les Ô grimoiriens sur Verdun T.1 ; avant l'orage de Marko - Jean-Yves Le Naour - Holgado

    Le tome 1 était dans ma PAL depuis plus d’une année maintenant. Je ne sais pas mais il ne m’attirait pas, je n’avais pas envie d’ouvrir cet album… Pas envie de lire cette BD car je pensais – naïvement, peut-être – que sur cette bataille mythique de la guerre 14-18, on avait « tout vu, tout lu,...
    Voir plus

    Le tome 1 était dans ma PAL depuis plus d’une année maintenant. Je ne sais pas mais il ne m’attirait pas, je n’avais pas envie d’ouvrir cet album… Pas envie de lire cette BD car je pensais – naïvement, peut-être – que sur cette bataille mythique de la guerre 14-18, on avait « tout vu, tout lu, tout fait ».

    Et dès les premières pages, la surprise est au rendez-vous ! En effet, ce n’est pas une BD qui se veut patriotique – chose qui m’exaspère ! – mais on est dans la vraie vérité : les auteurs n’hésitent pas à mettre en avant l’incompétence de certains personnages de l’état-major français, le courage de nos Poilus mais également le coup de pouce du destin par moment.

    J’ai aimé ces passages entre les salons feutrés des politiques et les tranchées humides et froides de Verdun. On s’attache aux personnages, on sent l’horreur de la bataille qui se déroule de février à décembre 1916, on s’énerve contre l’incapacité de prendre des décisions qui auraient évité la mort de nombreux Poilus… Un doux mélange qui donne un tome 1 réussi !

    Certes cet album n’est pas très novateur, il s’inscrit dans la continuité des publications autour du centenaire de la Grande Guerre mais quand même quand on aime l’histoire et les batailles comme moi, eh bien on ne peut que saluer le bon travail des auteurs !

    Cet album se veut aussi être un vecteur de la mémoire pour les générations suivantes, car oui, il ne faut pas oublier !

  • add_box
    Couverture du livre « La petite fille qui voulait voir la guerre » de Jean-Yves Le Naour et Christelle Galland aux éditions Bamboo

    Jean-Paul Degache sur La petite fille qui voulait voir la guerre de Jean-Yves Le Naour - Christelle Galland

    Heureuse initiative que cette BD qui voit collaborer un historien, Jean-Yves Le Naour, et une dessinatrice, Christelle Galland pour produire un magnifique album à propos de cette terrible première guerre mondiale qui s’éloigne chaque jour davantage mais que le temps ne doit pas...
    Voir plus

    Heureuse initiative que cette BD qui voit collaborer un historien, Jean-Yves Le Naour, et une dessinatrice, Christelle Galland pour produire un magnifique album à propos de cette terrible première guerre mondiale qui s’éloigne chaque jour davantage mais que le temps ne doit pas effacer.

    Bamboo éditions, dans sa collection Grand Angle, a déjà publié de superbes albums consacrés, entre autres, à l’œuvre de Marcel Pagnol mais aussi une série de neuf volumes, L’ambulance 13, qui traite de la première guerre mondiale.
    Ici, Clémence Dambois est l’héroïne pleine d’énergie et d’enthousiasme d’une aventure qui débute devant le monument aux morts de Charnay-lès-Mâcon – tiens, tiens, je crois bien que c’est la commune où résident les éditions Bamboo… - et c’est une bonne idée car la Saône-et-Loire occupe une position importante à l’arrière des combats comme les documents historiques le confirment à la fin du volume.
    Justement, devant ce monument aux morts passent trois filles sortant de l’école communale et l’une d’elles remarque que le nom de famille de Clémence y est inscrit ! Stupeur de celle-ci mais sa vivacité d’esprit est déjà à l’œuvre. La voilà l’idée qu’elle cherchait pour ce fameux exposé demandé par la maîtresse : parler de la guerre de 14 et de la mobilisation générale !
    L’aide de ses parents qui ont d’autres soucis… est nulle. Ses grands-parents ne sont guère plus efficaces mais ils ont conservé, au grenier, les papiers de l’arrière-grand-mère dont elle porte le prénom.
    L’aventure est lancée car Clémence lit ces lettres qui n’ont même pas été ouvertes. On saura bientôt pourquoi. Aussitôt, premier retour en arrière : 1er août 1914, à Charnay où l’on est en pleines moissons. Au passage, est rappelée la mémoire de Marius Lacrouze, célèbre aviateur de l’époque qui s’est tué aux commandes de son avion, à Villacoublay, en 1917. Il est enterré à Charnay-lès-Mâcon.

    Le récit est vivant, alternant les époques et détaillant bien les étapes de la recherche de Clémence : bibliothèque, archives et surtout lettres de son aïeule qui décrit bien ce que vivent ceux restés au village. Bien sûr, il y a l’aventure qui amène la Clémence de 1914 à rencontrer les Poilus mais c’est un bon moyen de voir ces hommes arrachés à leurs proches et dont beaucoup vont mourir…

    Les dessins sont colorés, vivants, très expressifs, presque trop stylisés à mon goût mais cette histoire est bien racontée. Elle est menée tambour battant avec humour, émotion et de précieuses informations, un album destiné à la jeunesse réussi que Babelio m’a permis de découvrir et d’apprécier.

  • add_box
    Couverture du livre « La faute au Midi ; histoire complète » de Jean-Yves Le Naour et Dana aux éditions Bamboo

    S. T sur La faute au Midi ; histoire complète de Jean-Yves Le Naour - Dana

    Un hommage à tous les soldats du XVème corps durant la bataille de Lorraine où ils paieront le prix fort et seront malgré tout humiliés et rabaissés en devenant les boucs émissaires de Joffre ne voulant reconnaitre son erreur de stratégie et de tactique.

    Quelques pages à la fin de l'album...
    Voir plus

    Un hommage à tous les soldats du XVème corps durant la bataille de Lorraine où ils paieront le prix fort et seront malgré tout humiliés et rabaissés en devenant les boucs émissaires de Joffre ne voulant reconnaitre son erreur de stratégie et de tactique.

    Quelques pages à la fin de l'album proposent une partie documentaire permettant de mieux comprendre le contexte des événements.

  • add_box
    Couverture du livre « Le soldat inconnu vivant » de Jean-Yves Le Naour et Mauro Lirussi aux éditions Roymodus

    Max Buvry de VAUX LIVRES sur Le soldat inconnu vivant de Jean-Yves Le Naour - Mauro Lirussi

    «Le soldat inconnu vivant» essai publié en 2008 par J-Yves Le Naour relatait l'histoire pathétique d'Anthelme Mangin, soldat amnésique qui survécut à la Grande Guerre, soldat inconnu vivant, il révéla le désarroi absolu des familles restées sans nouvelles de leurs proches partis à la guerre et...
    Voir plus

    «Le soldat inconnu vivant» essai publié en 2008 par J-Yves Le Naour relatait l'histoire pathétique d'Anthelme Mangin, soldat amnésique qui survécut à la Grande Guerre, soldat inconnu vivant, il révéla le désarroi absolu des familles restées sans nouvelles de leurs proches partis à la guerre et oubliés quelque part dans un boyau, une plaine picarde ou lorraine ? Anthelme Mangin devient alors l'enjeu d'une bataille féroce pour le souvenir, le passé, l'amour d'une femme, d'un frère, d'une mère, d'un père... Même lorsque la vérité éclate sans aucun doute possible, elle est niée avec aplomb par les proches et Anthelme reste la personne aimée qu'ils continuent d'attendre. Dans cette adaptation, tant les illustrations que le récit sont émouvants et singuliers, et cette BD est à découvrir par toutes et tous, de 11 à 99 ans !