Jean Teulé

Jean Teulé

Jean Teulé, né le 26 février 1953 à Saint-Lô (Manche), est un romancier et auteur de bande dessinée français, qui a également pratiqué le cinéma et la télévision.

Entré à L'Écho des savanes au numéro 44 de septembre 1978, Jean Teulé en devient immédiatement un pilier, y apparaissant sans discont...

Voir plus

Jean Teulé, né le 26 février 1953 à Saint-Lô (Manche), est un romancier et auteur de bande dessinée français, qui a également pratiqué le cinéma et la télévision.

Entré à L'Écho des savanes au numéro 44 de septembre 1978, Jean Teulé en devient immédiatement un pilier, y apparaissant sans discontinuer jusqu'au numéro 81, et figurant au sommaire du numéro 84, le dernier de la formule historique.

Ayant abandonné toute autre activité, il se consacre en 1990 à l’écriture. Il a publié, aux Éditions JulliardRainbow pour Rimbaud (1991), L'Œil de Pâques (1992), Balade pour un père oublié (1995), Darling (1998) et Bord cadre (1999), Longues Peines sur une idée de Jean-Marie Gourio, Les Lois de la gravitéÔ Verlaine ! (2004), Je, François Villon (2006), Le Magasin des suicides (2007), Le Montespan (2008), Mangez-le si vousvoulez (2009), Charly 9 (2011) et Fleur de tonnerre (2013). Tous ses livres sont publiés en édition de poche aux éditions Pocket.

Articles en lien avec Jean Teulé (4)

Avis sur cet auteur (312)

  • add_box
    Couverture du livre « Gare à Lou ! » de Jean Teulé aux éditions Julliard

    Elizabeth Neef-Pianon sur Gare à Lou ! de Jean Teulé

    Ces derniers temps, je m’étais un peu lassée du style de Jean Teulé et n’ai d’ailleurs pas lu « Héloïse ouille », ni « Entrez dans la danse ».
    Je viens de lire « Gare à Lou », et alors là, super bonne surprise.
    J’ai beaucoup aimé, ça m’a fait penser à un de mes préférés, « L’œil de Pâques...
    Voir plus

    Ces derniers temps, je m’étais un peu lassée du style de Jean Teulé et n’ai d’ailleurs pas lu « Héloïse ouille », ni « Entrez dans la danse ».
    Je viens de lire « Gare à Lou », et alors là, super bonne surprise.
    J’ai beaucoup aimé, ça m’a fait penser à un de mes préférés, « L’œil de Pâques »
    Ici, il ne reprend pas un personnage historique, mais nous offre un roman de pure fiction.
    Une fillette de treize ans, pas très bien intégrée dans son collège, se voit posséder un super pouvoir : quand elle souhaite du mal à quelqu’un, ça se produit.
    Et la voilà embringuée dans une affaire d’état, au sens propre du terme.
    Une histoire pleine d’imagination, dans les faits, dans les décors, dans les personnages.
    Pleine d’extravagance. Pleine de poésie.
    J’ai adoré le « bar des sanglots » où les clients, se voient servir des « peines infinies », des « inconsolables », des « secousses nerveuses »
    Et aussi le palais présidentiel en boule à neige.
    Et plein d’autres choses encore.
    C’est déjanté à souhait et j’ai pris un grand plaisir à cette lecture.

  • add_box
    Couverture du livre « Gare à Lou ! » de Jean Teulé aux éditions Julliard

    Mireille B sur Gare à Lou ! de Jean Teulé

    Quand on ouvre un roman de Jean Teulé, on s’y attend ! Oui, il va nous emmener dans une histoire loufoque. Il va falloir relire certaines phrases deux fois pour en comprendre le sens ; et ça c’est chouette, loin de l’écriture académicienne mais néanmoins correcte, on pense même des fois à Boris...
    Voir plus

    Quand on ouvre un roman de Jean Teulé, on s’y attend ! Oui, il va nous emmener dans une histoire loufoque. Il va falloir relire certaines phrases deux fois pour en comprendre le sens ; et ça c’est chouette, loin de l’écriture académicienne mais néanmoins correcte, on pense même des fois à Boris Vian... Les personnages portent des noms alambiqués qui font sourire, ils font des ces trucs de dingue qui nous transportent dans un autre monde… Jean Teulé et la fiction, ça fonctionne !

    Mais pas à tous les coups ! La belle petite écolière de la couverture devient le démon de la quatrième de couverture, on en attend beaucoup.

    Oui, Lou cache un don et lorsqu’elle s’en sert, elle devient une arme. Pour cette raison, des militaires la kidnappent et s’en servent face à des ennemis réels ou potentiels. Ca marche, fort, puis trop fort. Lou a 13 ans, et se révèle une arme incontrôlable.
    Mais les exploits de la petite fille du 276ème étage d’un écorche-ciel n’ont guère inspiré l’auteur, l’histoire tourne plutôt court, et ne m’a pas laissé le souvenir d’un grand moment de lecture. Ceci explique sans doute la pauvre inspiration de ce commentaire !

  • add_box
    Couverture du livre « Entrez dans la danse » de Jean Teulé aux éditions Julliard

    Nausicaa Jn sur Entrez dans la danse de Jean Teulé

    Un livre intéressant mais que j'ai trouvé assez complexe. J'ai eu beaucoup de mal à comprendre le fond de l'histoire. Toutefois, l'auteur nous met dans l'ambiance dès le début, les descriptions permettent de très bien imaginé les événements et les personnages. Un livre que je relirais sans...
    Voir plus

    Un livre intéressant mais que j'ai trouvé assez complexe. J'ai eu beaucoup de mal à comprendre le fond de l'histoire. Toutefois, l'auteur nous met dans l'ambiance dès le début, les descriptions permettent de très bien imaginé les événements et les personnages. Un livre que je relirais sans hésiter afin de pouvoir mieux comprendre.

  • add_box
    Couverture du livre « Le Montespan » de Jean Teulé aux éditions Pocket

    Sy Dola sur Le Montespan de Jean Teulé

    Alors qu'il se fait admonester par le procureur De La Reynie pour des faits reprochés à son frère le Marquis d'Antin, Louis Henri de Pardaillon est subjugué par Françoise de Rochechouart dite Mademoiselle de Tonnay Charente qui apprend la fuite de son futur epoux Louis Alexandre de la...
    Voir plus

    Alors qu'il se fait admonester par le procureur De La Reynie pour des faits reprochés à son frère le Marquis d'Antin, Louis Henri de Pardaillon est subjugué par Françoise de Rochechouart dite Mademoiselle de Tonnay Charente qui apprend la fuite de son futur epoux Louis Alexandre de la Trémoille, Marquis de Noirmoutier pour s'être prêté au jeu du duel, pratique interdite et passible de décapitation.
    Quinze jours après, les voici mari et femme. Entre ces tourtereaux c'est le parfait amour. Ils vivent sur les deniers de la famille qu'ils dépendent voire dilapident dans différents cercles de jeux où ils se rendent régulièrement.
    Comme l'argent vient rapidement à manquer, le Marquis lève une armée afin de se valoriser et d'être reconnu par le Roi Louis XIV mais son entreprise n'a pas le résultat escompté.
    La duchesse de Montansier qui gravite dans l'entourage du Roi propose a la marquise d'intégrer le cour en tant que Dame de compagnie auprès de la Reine.
    Louis XIV finit par la remarquer et en fait sa favorite au grand désespoir du marquis qui se retrouve a gérer seul leurs enfants.
    Le Marquis n'aura dès lors de cesse de récupérer son épouse et il utilisera tous les moyens dont il dispose.

    La façon dont est écrit ce roman donne l'impression d'être dans un film. Le rythme est entraînant et on finit par se prendre d'affection pour le Marquis qui déborde d'amour pour son épouse.

    C'est un gros coup de coeur