Jean-Paul Delfino

Jean-Paul Delfino

Jean-Paul Delfino, romancier et scénariste, vit et travaille à Aix-en-Provence. Il a publié Corcovado (2005, Prix Amerigo Vespucci), Dans l'ombre du Condor (2006), Samba triste (2007), Zumbi (2009), Pour tout l'or du Brésil (2011), Pour l'amour de Rio (2012) et Brasil (2013). Il est aussi scénari...

Voir plus

Jean-Paul Delfino, romancier et scénariste, vit et travaille à Aix-en-Provence. Il a publié Corcovado (2005, Prix Amerigo Vespucci), Dans l'ombre du Condor (2006), Samba triste (2007), Zumbi (2009), Pour tout l'or du Brésil (2011), Pour l'amour de Rio (2012) et Brasil (2013). Il est aussi scénariste (notamment de United Passions, un film sur l'histoire de la FIFA avec Gérard Depardieu et Tim Roth, dont la sortie est prévue en juin 2014 à l'occasion de la coupe du monde de football au Brésil). Il est également l'auteur de deux ouvrages sur la musique populaire brésilienne qui font aujourd'hui référence, Brasil bossa nova et Brasil a música.

Articles (2)

Voir tous les articles

Avis (12)

  • Couverture du livre « Corcovado » de Jean-Paul Delfino aux éditions Points

    Jacqueline Mendiharat sur Corcovado de Jean-Paul Delfino

    Super livre d'aventure. J'ai aimé découvrir le côté magique et mystérieux du Brésil. On sent la musique à travers les pages.
    Le pire et le meilleur de l'humanité se mêlent ici pour un résultat qui ne manque pas de suspense!
    La suite est moins exaltante.

    Super livre d'aventure. J'ai aimé découvrir le côté magique et mystérieux du Brésil. On sent la musique à travers les pages.
    Le pire et le meilleur de l'humanité se mêlent ici pour un résultat qui ne manque pas de suspense!
    La suite est moins exaltante.

  • Couverture du livre « Les pêcheurs d'étoiles » de Jean-Paul Delfino aux éditions Le Passage

    Cathy Galliegue sur Les pêcheurs d'étoiles de Jean-Paul Delfino

    C’est une bouffée d’oxygène, un voyage dans le temps que je nous suggère Jean Paul Delfino.

    En fan de Woody Allen, je retrouve avec bonheur l’atmosphère de « Midnight in Paris » façon Delfino !
    Dans le tumulte des soirées parisiennes de 1925, j’ai suivi Blaise Cendrars écrivain, de retour...
    Voir plus

    C’est une bouffée d’oxygène, un voyage dans le temps que je nous suggère Jean Paul Delfino.

    En fan de Woody Allen, je retrouve avec bonheur l’atmosphère de « Midnight in Paris » façon Delfino !
    Dans le tumulte des soirées parisiennes de 1925, j’ai suivi Blaise Cendrars écrivain, de retour d’un voyage au Brésil, au début de sa vie, et Erik Satie, musicien en mal de reconnaissance, sur la fin de la sienne, toute une nuit, avec force détails où les mots sont tous judicieusement et délicieusement choisis pour nous laisser convaincre.
    Un périple parisien que balisent les réverbères de la Capitale, retrouvailles de ces deux hommes à la recherche d’une énigmatique femme, Biqui.

    Entre rêve et réalité, nous croisons Cocteau, Chagall, les époux Delauney, Lautrec, Modigliani, Utrillo, Abel Gance, dans des endroits mythiques que JP Delfino nous rend tellement accessibles, comme La Closerie des Lilas, Le Père Lachaise, l’Opéra Garnier et son antre secrète, ……
    Deux loosers du moment, mais deux génies futurs qui nous prennent par la main et guidés par les vapeurs d’alcool, nous immergent dans ce Paris haut en couleurs, truculent, débridé.

    Avec un indéniable savoir-faire de scénariste qu’est JP Delfino, ce n’est pas tant à un roman que nous convie l’auteur, mais à de multiples et superbes prises de vue d’un réalisme époustouflant, ponctué par des détails historiques précieux, et des dialogues savoureux.
    On reste abasourdi par un récit dense et vertigineux, tout en poésie et tendresse souvent, et le retour à la réalité n’en est que plus frustrant et difficile.

    Indéniable coup de cœur pour ce roman donc, que j’ai découvert au du Salon du livre de Brive en novembre 2016 où JP Delfino était présent pour des dédicaces.
    J’ai fait la connaissance de l’auteur cette fois, avant la lecture de son roman. Comprenant sa passion pour le Brésil qu’il développe dans bon nombre de ses ouvrages, j’ai mieux saisi son choix de personnage en Blaise Cendrars.

    Quoi de plus vivifiant et salutaire que de suivre aveuglément ces pêcheurs d’étoiles, deux siècles plus tard où la lumière nous fait si souvent défaut.

    Merci JP Delfino pour ce magnifique coup de projecteur sur ces Années Folles qui explosent de vie, ce condensé de rêves, souvenirs et regrets mêlés avec un vrai talent, fou lui aussi, où se conjuguent habilement fantaisie, fantasmes, réalisme et poésie !

  • Couverture du livre « Les pêcheurs d'étoiles » de Jean-Paul Delfino aux éditions Le Passage

    Valerie Brz sur Les pêcheurs d'étoiles de Jean-Paul Delfino

    C'est une belle ballade dans le Paris des artistes aux gouailles avinées mais alertes où l'émotion est reine et le parler franc roi !.
    On traverse la capital pour chasser les étoiles et partager le peu de monnaie qu'il nous reste pour trinquer aux rêves les plus fous où "peigner la girafe"...
    Voir plus

    C'est une belle ballade dans le Paris des artistes aux gouailles avinées mais alertes où l'émotion est reine et le parler franc roi !.
    On traverse la capital pour chasser les étoiles et partager le peu de monnaie qu'il nous reste pour trinquer aux rêves les plus fous où "peigner la girafe" n'est plus un "vin " mot doux .
    Une histoire d'amitié truculente (là où il se passe plein de trucs et où se n'est pas lent )
    ça boit ,ça bouillonne et ça "mythonne" aussi : une parfaite recette avec ces 3 ingrédients indispensables pour taquiner la Muse et draguer les étoiles avant d'en devenir une !!!
    A lire "a- musée- ment" et assurément !!

Voir tous les avis

Discussions autour de cet auteur

Il n'y a pas encore de discussion sur cet auteur

Soyez le premier à en lancer une !

Récemment sur lecteurs.com