Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement ou connectez-vous pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

Jean-Michel Guenassia

Jean-Michel Guenassia

Jean-Michel Guenassia est un écrivain français, né en 1950 à Alger.

Il est l'auteur de plusieurs romans à succès : Le Club des incorrigibles optimistes (Goncourt des lycéens 2009), véritable phénomène d'édition en France et dans le monde, La vie rêvée d'Ernesto G. (2012), Trompe-la-mort (2015),...

Voir plus

Jean-Michel Guenassia est un écrivain français, né en 1950 à Alger.

Il est l'auteur de plusieurs romans à succès : Le Club des incorrigibles optimistes (Goncourt des lycéens 2009), véritable phénomène d'édition en France et dans le monde, La vie rêvée d'Ernesto G. (2012), Trompe-la-mort (2015), La Valse des arbres et du ciel (2016), tous parus chez Albin Michel. À ce jour, il a vendu plus d'un million d'exemplaires de ses livres.

Son dernier roman "De l'influence de David Bowie sur la destinée des jeunes filles" vient de paraître.

Articles en lien avec Jean-Michel Guenassia (1)

Avis sur cet auteur (119)

  • add_box
    Couverture du livre « La valse des arbres et du ciel » de Jean-Michel Guenassia aux éditions Albin Michel

    Anne-Marie Lemoigne sur La valse des arbres et du ciel de Jean-Michel Guenassia

    Un roman fort intéressant que J M Guénassia a construit à partir des failles dans la biographie de Van Gogh , sur les incertitudes qui entourent sa mort ainsi que sur les doutes à propos de l'authenticité de certaines de ses toiles .
    Il a confié à Marguerite Gachet, la fille du célèbre...
    Voir plus

    Un roman fort intéressant que J M Guénassia a construit à partir des failles dans la biographie de Van Gogh , sur les incertitudes qui entourent sa mort ainsi que sur les doutes à propos de l'authenticité de certaines de ses toiles .
    Il a confié à Marguerite Gachet, la fille du célèbre docteur qui a soigné le peintre, le rôle de narratrice. Devenue vieille, au soir de sa vie, elle se souvient de la rencontre qui, à 19 ans, a bouleversé son existence et vient témoigner d'une réalité qu'elle est désormais seule à connaître .
    Une Marguerite au caractère bien trempé, autrefois amoureuse de Van Gogh et prête à tout pour devenir sa compagne et échapper ainsi à la tyrannie de son père .

    Le romancier propose ici au lecteur une image désacralisée du bon docteur Gauchet, montré comme un collectionneur cupide et non plus comme l'amateur éclairé, ami desinteressé des impressionnistes .
    Quant à Van Gogh, il en donne un portrait aseptisé , bien loin du mythe de l'artiste possédé par la folie . La seule fureur dont il témoigne c'est celle de peindre. L'intention de l'auteur est en fait celle de détruire « Cette légende d'artiste maudit qui n'est qu'une imposture. »
    Rares sont les allusions à son passé psychiatrique, silence sur à son internement à Saint Rémy de Provence, rien sur son oreille coupée . Un détail pourtant qui ne devrait pas échapper au regard d'une amante …..Pourquoi pas, puisqu'il s'agit d'un roman et non d'une biographie ….
    Quant à la mort du peintre,il en offre une version inédite qui détruit celle du suicide .

    Mais, Guenassia - et c'est une des grandes qualités de l'ouvrage- réussit parfaitement à cerner le geste du peintre, son corps à corps avec la toile sur laquelle les arbres en viennent à vivre, vibrer, trembler , danser « une sarabande endiablée » avec le ciel.

    Ce roman m'a semblé inégal.
    Il comporte nombre de passages longs, répétitifs et bien romanesques, décrivant l'exaltation amoureuse de cette jeune fille qui aime pour la première fois  qui m'ont , je l'avoue, bien ennuyée .
    Mais c'est un roman bien ancré dans les années 1890 grâce aux extraits de journaux d'époque qui s'intercalent au milieu du récit, extraits suffisamment courts pour éclairer sur le contexte politique, moral et culturel sans briser le fil de la narration .
    Enfin , au travers du personnage de Marguerite, frondeuse qui souffre du carcan imposé aux femmes de son temps, l'ouvrage constitue un bon document sur la condition féminine à la fin du 19e siècle

  • add_box
    Couverture du livre « Le club des incorrigibles optimistes » de Jean-Michel Guenassia aux éditions Lgf

    Elizabeth Neef-Pianon sur Le club des incorrigibles optimistes de Jean-Michel Guenassia

    Un livre qu’on m’a prêté et que j’ai du rendre avant d’avoir pu en faire la critique.
    Et j’ai un peu de mal à faire la critique d’un livre que je n’ai plus sous les yeux
    Bon, globalement, j’ai bien apprécié cette tranche de vie dans un quartier parisien.
    Les années soixante, Paris…. de bons...
    Voir plus

    Un livre qu’on m’a prêté et que j’ai du rendre avant d’avoir pu en faire la critique.
    Et j’ai un peu de mal à faire la critique d’un livre que je n’ai plus sous les yeux
    Bon, globalement, j’ai bien apprécié cette tranche de vie dans un quartier parisien.
    Les années soixante, Paris…. de bons ingrédients.
    Une chance incroyable pour le petit Michel Marini que d’avoir pu fréquenter le « Balto ».
    D’y avoir joué d’innombrables parties de baby foot, et surtout d’avoir soulevé le rideau de cet incroyable club privé, au fond du bar, fréquenté par Sartre et Kessel et tout un groupe de réfugiés de l’Est.
    Outre un pan d’histoire, ce livre est une mine de réflexions.
    Sur l’amitié, le pardon, l’exil, la trahison……
    Le style est agréable.
    Peut être quelques longueurs, mais qui ne nuisent pas spécialement au récit.
    J’ai juste trouvé un peu surprenant et improbable qu’un adolescent soit si rapidement mêlé à tout ce groupe d’adultes.

  • add_box
    Couverture du livre « De l'influence de David Bowie sur la destinée des jeunes filles » de Jean-Michel Guenassia aux éditions Albin Michel

    DANDY sur De l'influence de David Bowie sur la destinée des jeunes filles de Jean-Michel Guenassia

    La prose de Jean-Michel GUENASSIA est toujours aussi alerte et emballante. Avec ce roman, il se penche sur le cas d'un héros de sexe masculin mais au visage très androgyne, ce qui lui permet d'en jouer même s'il est hétéro. Vivant avec deux "mères", aimé de son meilleur ami, confident des...
    Voir plus

    La prose de Jean-Michel GUENASSIA est toujours aussi alerte et emballante. Avec ce roman, il se penche sur le cas d'un héros de sexe masculin mais au visage très androgyne, ce qui lui permet d'en jouer même s'il est hétéro. Vivant avec deux "mères", aimé de son meilleur ami, confident des lesbiennes qui peuplent les clubs où il a ses habitudes, notre héros n'en reste pas moins un homme avec ses désirs, ses fragilités, ses questions. Notamment, sur l'identité de son géniteur. David BOWIE ?
    L'auteur nous offre un roman très actuel, dans l'air du temps. C'est léger, parfois drôle, parfois pas, mais toujours intéressant et très agréable à lire.

  • add_box
    Couverture du livre « Le club des incorrigibles optimistes » de Jean-Michel Guenassia aux éditions Lgf

    Laurent Brétigny sur Le club des incorrigibles optimistes de Jean-Michel Guenassia

    Un fabuleux conteur oscillant avec élégance entre le temporel et l'intemporel

    Un fabuleux conteur oscillant avec élégance entre le temporel et l'intemporel

Récemment sur lecteurs.com