Jean-Marie Guyau

Jean-Marie Guyau
Jean-Marie Guyau est né en octobre 1854. Sa mère a publié, sous le pseudonyme de G. Bruno, Le Tour de France par deux enfants en 1877 et d'autres ouvrages pédagogiques qui ont fait date. Précoce, il est licencié ès lettres dès l'âge de 17 ans. Chargé de cours au lycée Condorcet, il doit renoncer ... Voir plus
Jean-Marie Guyau est né en octobre 1854. Sa mère a publié, sous le pseudonyme de G. Bruno, Le Tour de France par deux enfants en 1877 et d'autres ouvrages pédagogiques qui ont fait date. Précoce, il est licencié ès lettres dès l'âge de 17 ans. Chargé de cours au lycée Condorcet, il doit renoncer à cette fonction car sa santé fragile l'oblige à séjourner dans le Midi. Sans s'en douter, Nietzsche et Guyau résident en même temps à Nice et à Menton. Et si Guyau n'aura jamais connaissance du travail du philosophe allemand, Nietzsche, lui, connaît les livres de Guyau. Il annotera d'ailleurs l'Esquisse d'une morale sans obligation ni sanction (1885). Il fera de même avec le second chef-d'oeuvre de Guyau : L'Irréligion de l'avenir (1887), dont il parle dans Ecce homo. Atteint d'une phtisie aiguë, Guyau s'éteint à Menton en mars 1888 à l'âge de 33 ans.

Récemment sur lecteurs.com