Jean Le Gall

Jean Le Gall

Ancien avocat d'affaires, Jean Le Gall est aujourd'hui le directeur général des éditions Séguier.

Les Lois de l'apogée est son troisième roman après le remarqué New York sous l'occupation (Daphnis et Chloé, 2013) et Requiem pour les trouillards (Séguier, 2010). En 2019, il publie L’Île introuvab...

Voir plus

Ancien avocat d'affaires, Jean Le Gall est aujourd'hui le directeur général des éditions Séguier.

Les Lois de l'apogée est son troisième roman après le remarqué New York sous l'occupation (Daphnis et Chloé, 2013) et Requiem pour les trouillards (Séguier, 2010). En 2019, il publie L’Île introuvable (Robert Laffont).

Articles en lien avec Jean Le Gall (5)

Avis sur cet auteur (10)

  • add_box
    Couverture du livre « L'île introuvable » de Jean Le Gall aux éditions Robert Laffont

    Christlbouquine sur L'île introuvable de Jean Le Gall

    Le roman s’ouvre sur le survol en hélicoptère d’une île en flamme par un enquêteur d’assurance et un paparazzi, lancés sur les traces d’Olivier Ravanec, un écrivain disparu.
    Malgré des débuts prometteurs, l’écrivain n’a pas eu le succès qu’il escomptait. Il hante le monde de l’édition et de...
    Voir plus

    Le roman s’ouvre sur le survol en hélicoptère d’une île en flamme par un enquêteur d’assurance et un paparazzi, lancés sur les traces d’Olivier Ravanec, un écrivain disparu.
    Malgré des débuts prometteurs, l’écrivain n’a pas eu le succès qu’il escomptait. Il hante le monde de l’édition et de nuit et c’est là qu’il rencontre Dominique Brenner, éditrice à l’intelligence aiguë et Vincent Zaid, homme d’affaires retord. Le trio est en place.

    Plus que l’intrigue, c’est surtout le style et le caractère des trois personnages qui sont intéressants et qui donne la saveur au récit. Pour ma part, j’ai véritablement eu une révélation avec l’écriture de cet auteur que je ne connaissais pas du tout.

    Ce roman est une plongée au cœur du monde littéraire parisien qui prend sa source dans les années 80 et nous mène jusqu’à aujourd’hui. Il nous décrit un monde désenchanté et des personnages qui perdent peu à peu leurs illusions à mesure que leur monde change et les laisse à la traîne.

    Le récit est habité par un humour grinçant et ne se laisse pas apprivoiser facilement car il regorge de digressions et de références plus ou moins cachées qui nécessitent d’avoir une certaine connaissance des événements ou des personnalités qu’il évoque. J’avoue d’ailleurs ne pas forcément avoir tout saisi mais cela ne nuit pas à la compréhension de l’ensemble.

    La formule fait mouche, la construction du récit déstabilise parfois et le tout donne l’impression d’évoluer au cœur d’un véritable exercice de style. Mais un exercice maîtrisé avec brio qui n’égare pas le lecteur et le mène au contraire au travers des trente cinq ans que dure le récit mêlant les histoires personnelles des personnages et l’évolution du monde littéraire.

    J’ai éprouvé beaucoup de plaisir à la découverte de ce livre malgré, ou à cause de, son pessimisme caustique.

  • add_box
    Couverture du livre « L'île introuvable » de Jean Le Gall aux éditions Robert Laffont

    Laulau06_M_lire etdécouvrir sur L'île introuvable de Jean Le Gall

    Ce n'est pas l'intrigue mais la singularité des personnages qui fait la force de ce roman.

    Trois personnages singuliers, atypiques si éloignés les uns des autres mais pourtant si proches dans la vie de la littérature : Olivier Ravanec, anti -héros, écrivain dépassé, qui se cherche, rêve...
    Voir plus

    Ce n'est pas l'intrigue mais la singularité des personnages qui fait la force de ce roman.

    Trois personnages singuliers, atypiques si éloignés les uns des autres mais pourtant si proches dans la vie de la littérature : Olivier Ravanec, anti -héros, écrivain dépassé, qui se cherche, rêve d'écrire le Roman qui va changer sa vie, il tombe éperdument amoureux de Dominique Bremmer, belle femme, éditrice, il lui voue un amour sincère, fidèle mais si compliqué où l'amour livresque laisse la place à l'amour réaliste : "elle me dirait, un jour :Olivier, tu es l'homme de ma vie". Le 3ème personnage principal est Vincent Zaid, homme riche, aimant les soirées arrosées parisiennes, aimant la politique, intelligent mais si égoïste, qu'il détruit et tue tout ce qu'il touche, marié à Dominique Bremmer.

    Après leurs épopées parisiennes, Zaid personnage ubuesque va jusqu'à les enfermer dans une île introuvable d'Italie, afin d'écrire le Roman de sa vie.

    J'ai aimé cette lecture, tellement différente, et atypique.
    L'auteur nous amène dans son monde, fait référence à certains romans comme Balzac, ou le Comte de Montecristo, il parle de politique dans les années 80 entre réelle et imagination, parlant des personnages connus publiques, il faut avoir une certaine culture pour déterminer le faux du vrai, réalité et imaginaire.

    Un très bon roman, je pense qu'une deuxième lecture est appropriée, car ce qui en fait sa force c'est que ce n'est pas l'intrigue qui le caractérise mais les faits et gestes des personnages, et c'est quand même assez rare dans un roman d'intéresser le lecteur de cette vision là.
    Belle lecture en perspective

  • add_box
    Couverture du livre « L'île introuvable » de Jean Le Gall aux éditions Robert Laffont

    Calimero29 sur L'île introuvable de Jean Le Gall

    Je suis très partagée après la lecture de ce roman d'un auteur que je ne connaissais pas ; c'est d'ailleurs la raison pour laquelle mon choix s'est porté sur ce livre car j'aime les découvertes littéraires même si elles ne sont pas toutes réussies.
    En effet, j'ai commencé par ressentir de la...
    Voir plus

    Je suis très partagée après la lecture de ce roman d'un auteur que je ne connaissais pas ; c'est d'ailleurs la raison pour laquelle mon choix s'est porté sur ce livre car j'aime les découvertes littéraires même si elles ne sont pas toutes réussies.
    En effet, j'ai commencé par ressentir de la déception car la quatrième de couverture, sur laquelle j'avais fondé mon choix, ne correspond pas à ce que l'on découvre au fil des pages.
    Puis est venu l'ennui car ce roman est, du moins au début, un essai quasi-philosophique, une réflexion sur la littérature, l'édition, la musique, assez ardu, érudit qui fait appel à de nombreuses références un peu trop absconses par moment et ce n'est pas ce que je recherchais. La description des réceptions mondaines du microcosme littéraire, politique et artistique où on se gargarise de grandes phrases ronflantes et pompeuses a failli me faire décrocher définitivement.
    Ce qui m'a retenu c'est la belle écriture, l'ironie et parfois l'humour corrosif qui se dégage du texte ; j'ai bien fait de persévérer car, vers la page 80, la fiction s'installe avec trois personnages principaux : Olivier Ravanec, un écrivain sans grand succès qui a publié 9 romans dont un qu'il n'a pas écrit, Dominique Bremmer éditrice chez Gallimard et Vincent Zaid, aux méthodes louches qui a fait fortune dans la musique et amant de Dominique. Mais à nouveau, dans la troisième partie, les personnages s'effacent au profit de la description de la méthode pour écrire « un roman romanesque sur la littérature » comme le déclare l'auteur en page 382 et des affres de l'écrivain moyen, sans réel talent, qui cherche LE sujet.
    Rendue à ce point, j'ai définitivement abandonné ce pur jeu intellectuel de très grande qualité mais qui n'a créé aucune émotion ou vibration en moi. Néanmoins la musique des mots a charmé mon esprit et c'est déjà ça.

  • add_box
    Couverture du livre « L'île introuvable » de Jean Le Gall aux éditions Robert Laffont

    Philippe DUVAL sur L'île introuvable de Jean Le Gall

    " L'île introuvable " de Jean Le Gall
    Les explos 2019

    Le début de cette histoire ressemble au pré-générique d'un James Bond : un hélicoptère survolant un château en feu dans une île perdue et une silhouette semblant s'échapper des flammes. La suite prend une autre tournure avec la...
    Voir plus

    " L'île introuvable " de Jean Le Gall
    Les explos 2019

    Le début de cette histoire ressemble au pré-générique d'un James Bond : un hélicoptère survolant un château en feu dans une île perdue et une silhouette semblant s'échapper des flammes. La suite prend une autre tournure avec la confession d'un écrivain en panne de succès et d'imagination, Olivier Ravanec, qui prétend s'être trouvé au bord de la mort dans ce même incendie. Est-ce lui qui s'est échappé in extremis? Le narrateur nous ramène ensuite loin en arrière et raconte la vie de Ravanec, sa rencontre avec le richissime Zaïd, un producteur de musique, et avec une éditrice envoûtante, Dominique Bremmer. On suivra les relations de ces personnages pendant quatre décennies, des clinquantes années 80 jusqu'à aujourd'hui.
    A la fois roman, récit, pamphlet, essai, ce livre aborde des thèmes très divers : la politique, la philosophie, le journalisme, la littérature, l'argent fou, qui font parfois perdre le fil de l'histoire. Les personnages principaux sont un peu caricaturaux, leurs relations improbables. L'auteur nous met dans l'embarras par les commentaires désobligeants qu'il fait sur des personnalités connues et quand il leur prête des attitudes ou des propos peu flatteurs : est-ce de la réalité ou de la fiction? Le récit est fluide, plaisant et drôle, émaillé de digressions, d'anecdotes, de citations, de slogans, d'aphorismes et de maximes. Ce foisonnement ralentit la progression dramatique et égare un peu le lecteur.
    Les idées de Jean Le Gall sur l'écriture et l'évolution de la littérature m'ont intéressé, mais la construction alambiquée de son roman, jusqu'au coup de théâtre final, m'a décontenancé.

Ils suivent Jean Le Gall

Discussions autour de cet auteur

Il n'y a pas encore de discussion sur cet auteur

Soyez le premier à en lancer une !