Jean-Jacques Salgon

Jean-Jacques Salgon
Jean-Jacques Salgon est né en 1948 en Ardèche. Il a séjourné en Algérie et en Côte d'Ivoire. Scien- tifique de formation, il a enseigné la physique.

Avis (3)

  • Couverture du livre « Parade sauvage » de Jean-Jacques Salgon aux éditions Verdier

    Clo Brion de VANDROMME sur Parade sauvage de Jean-Jacques Salgon

    L'auteur a fait cet extraordinaire voyage dans les entrailles de la terre où il a eu le privilège de découvrir les sublimes fresques pariétales de nos lointains ancêtres, les Aurignaciens. «Après deux heures de plongée dans les tréfonds d'une lointaine mémoire... quelque chose là, me fut...
    Voir plus

    L'auteur a fait cet extraordinaire voyage dans les entrailles de la terre où il a eu le privilège de découvrir les sublimes fresques pariétales de nos lointains ancêtres, les Aurignaciens. «Après deux heures de plongée dans les tréfonds d'une lointaine mémoire... quelque chose là, me fut donné».
    Ce récit parle de ce «quelque chose» d'inouï reçu dans la Grotte Chauvet d'Ardèche. Un récit érudit sur les traces de ces hommes modernes dans un environnement hostile et inhumain. Froid, lions, ours des cavernes, mégacéros et autres gigantesques mammouths laineux. Une confrontation quotidienne dont dépend la survie. Ils sont chasseurs, tueurs. Quels rapports ont-ils à l'animal ? Ces représentations pariétales conscientisent une perte, la perte de cette part animale d'eux-mêmes (de nous-mêmes ?) qui les soudait à l'organisation initiale mais aussi une accession à l'Humanité. Ils sont «les représentants d'un monde perdu», l'émergence d'un monde à venir et cette parade sauvage, en un fabuleux bestiaire de plus de 425 animaux, est un fragile et précieux message qu'ils semblent nous adresser depuis trente six mille ans.
    Vraiment formidable !

  • Couverture du livre « Place de l'oie » de Jean-Jacques Salgon aux éditions Verdier

    Clo Brion de VANDROMME sur Place de l'oie de Jean-Jacques Salgon

    A travers ce récit intime, Jean-Jacques Salgon nous invite dans un lieu qui lui est très cher, sa maison. Une visite littéraire dans laquelle chaque pièce minutieusement décrite raconte une histoire, la sienne, familiale, affective, amicale, voyageuse et surtout, d'écrivain. Une belle allégorie...
    Voir plus

    A travers ce récit intime, Jean-Jacques Salgon nous invite dans un lieu qui lui est très cher, sa maison. Une visite littéraire dans laquelle chaque pièce minutieusement décrite raconte une histoire, la sienne, familiale, affective, amicale, voyageuse et surtout, d'écrivain. Une belle allégorie du temps, depuis la naissance (le Big Bang) à la mort (les Etoiles). Dans cet espace, la vie est là avec ses incomplétudes. On pose les pieds sur des tomettes ou un parquet monté à l'envers, on grimpe un escalier à vis d'époque lointaine symboliquement gradué, on découvre rayonnages de livres, cadres de photos, tableaux, musiques...On y croise un monumental Hugo, Rimbaud, Musil, Duras et bien d'autres dont le fameux Tintin. On voyage dans les meubles si proches et de si loin. On regarde un film. On s'assied sur une terrasse tropézienne au delà du vertige. On traverse un miroir qui renvoie notre image inversée, sans le savoir. On descend, à la cave comme dans la grotte Chauvet et l'on essaie, comme lui, "d'approfondir le douloureux secret qui le faisait languir".
    Place de l'Oie, un beau voyage intérieur ouvert sur le dehors.

  • Couverture du livre « Ma vie à Saint-Domingue » de Jean-Jacques Salgon aux éditions Verdier

    Clo Brion de VANDROMME sur Ma vie à Saint-Domingue de Jean-Jacques Salgon

    Le récit de J.J. Salgon débute comme un conte, en territoire d'Afrique, Royaume d'Allada, berceau du prince Déguénou, capturé puis vendu comme esclave en 1724 au Comte de Breda à Saint Domingue, père de François Dominique Toussaint Breda dit Fatras-Bâton celui qui deviendra Toussaint...
    Voir plus

    Le récit de J.J. Salgon débute comme un conte, en territoire d'Afrique, Royaume d'Allada, berceau du prince Déguénou, capturé puis vendu comme esclave en 1724 au Comte de Breda à Saint Domingue, père de François Dominique Toussaint Breda dit Fatras-Bâton celui qui deviendra Toussaint Louverture.
    Suivant des chemins de traverse personnels, l'auteur nous mêle intimement au voyage dans des temps troublés, chaotiques souvent violents sur les traces de ce Héros charismatique d'un noble lignage, fin stratège, Libérateur des Esclaves noirs, qui finira ses jours misérablement emprisonné au Fort de Joux.
    Un récit original, captivant, fourmillant de détails et vraiment formidable.

Ils ont lu cet auteur

Discussions autour de cet auteur

Il n'y a pas encore de discussion sur cet auteur

Soyez le premier à en lancer une !

Récemment sur lecteurs.com