Jean-Guy Soumy

Jean-Guy Soumy
Jean-Guy Soumy est limousin, né en 1952. Il a suivi des études de physique et de mathématiques à l'université de Limoges, et est actuellement professeur de mathématiques à l'Institut universitaire de formation des maîtres du Limousin. Il a acquis avec la trilogie des " Moissons délaissées " (1992... Voir plus
Jean-Guy Soumy est limousin, né en 1952. Il a suivi des études de physique et de mathématiques à l'université de Limoges, et est actuellement professeur de mathématiques à l'Institut universitaire de formation des maîtres du Limousin. Il a acquis avec la trilogie des " Moissons délaissées " (1992), " Les Fruits de la ville " (1993) et " Le Bouquet de la Saint-Jean " (1995), tout à la fois la notoriété et l'amitié de la bande de Brive.

Avis (13)

  • add_box
    Couverture du livre « La promesse » de Jean-Guy Soumy aux éditions Pocket

    Les Ô grimoiriens sur La promesse de Jean-Guy Soumy

    Le sujet de ce livre est original et relativement peu connu : le suicide et sa vision juridique, criminalisé par l’Église catholique et par la royauté, à l’époque moderne (période moderne : 1492-1789 !!!!).

    En effet, au fur et à mesure des pages, on prend conscience des implications sociales...
    Voir plus

    Le sujet de ce livre est original et relativement peu connu : le suicide et sa vision juridique, criminalisé par l’Église catholique et par la royauté, à l’époque moderne (période moderne : 1492-1789 !!!!).

    En effet, au fur et à mesure des pages, on prend conscience des implications sociales que le suicide avait alors : le nom, la mémoire et les biens de la victime (puisque aujourd’hui nous considérons que les personnes qui se suicident sont d’abord des victimes) étaient effacés à jamais de la société, leur enterrement ne pouvait se faire en terre consacrée. Ces sanctions étaient bien plus sévères que celles qui s’appliquaient aux personnes qui étaient bannies (ostracisme en Grèce antique, par exemple) : exilées, on ne cherchait pas systématiquement à les annihiler socialement.

    Autour des deux personnages centraux, l’auteur fait évoluer différents personnages secondaires qui, pour des raisons différentes, doivent affronter le même choix, celui de se soumettre à la pression sociale ou de se présenter sous leur véritable jour. Et même s’il ne développe par de façon très détaillée leur caractère et leur personnalité, on a l’impression de tous les connaître en profondeur et de partager leurs peines, leurs inquiétudes, leur difficulté à vivre dans un carcan.

    Le sujet est grave, mais l’écriture donne envie de tourner les pages sans s’arrêter… La plume est fluide et poétique, la lecture est très agréable !

    Ce roman est très prenant, réellement palpitant. On prend une belle leçon d’histoire et surtout, c’est l’occasion de nous questionner sur notre propre capacité à affronter ces questions de « normalité » et le regard social qui les accompagne…

    Je vous le recommande chaudement !

  • add_box
    Couverture du livre « Rendez-Vous Sur L'Autre Rive » de Jean-Guy Soumy aux éditions Pocket

    Sy Dola sur Rendez-Vous Sur L'Autre Rive de Jean-Guy Soumy

    très beau livre qui donne un autre regard de la Creuse allant jusqu'à me donner l'envie d'aller y faire un tour pour me perdre dans ses forêts
    belle histoire de loups avec un parallèle fait entre les pour et anti loups et les pro et anti rois mais aussi sur la capacité de cet animal à s'adapter...
    Voir plus

    très beau livre qui donne un autre regard de la Creuse allant jusqu'à me donner l'envie d'aller y faire un tour pour me perdre dans ses forêts
    belle histoire de loups avec un parallèle fait entre les pour et anti loups et les pro et anti rois mais aussi sur la capacité de cet animal à s'adapter à l'homme et à anticiper voire à déjouer les actions de ce dernier.
    je le conseille

  • add_box
    Couverture du livre « Le soldat fantôme » de Jean-Guy Soumy aux éditions Robert Laffont

    Tuppence sur Le soldat fantôme de Jean-Guy Soumy

    En 1945, une division américaine formée de cinéastes non militaires, surnommée "fortitude", a pour but de monter des scènes de camps factices laissant penser que de nombreux soldats et armement sont prêts à donner l'assaut pour faire fuir l'ennemi. Cette 23ème compagnie sera déterminante dans la...
    Voir plus

    En 1945, une division américaine formée de cinéastes non militaires, surnommée "fortitude", a pour but de monter des scènes de camps factices laissant penser que de nombreux soldats et armement sont prêts à donner l'assaut pour faire fuir l'ennemi. Cette 23ème compagnie sera déterminante dans la réussite de l'avancée américaine sur les lignes allemandes. En parallèle, l'histoire d'Hanna, jeune femme allemande qui fuit son pays qui lui a pris son frère et son père. Son chemin va croiser celui de Stephen, soldat de cette division fantôme, qui leur fera vivre une histoire d'amour intense en plein coeur des tourments de la guerre.

    Un livre intéressant du point de vue historique uniquement, alimenté par forts détails sur cette division fantôme, une histoire d'amour somme toute banale qui ne trouve pas vraiment sa place au sein du roman et qui ne rajoute rien à la lecture de celui-ci.

  • add_box
    Couverture du livre « Le soldat fantôme » de Jean-Guy Soumy aux éditions Robert Laffont

    CELINE HUET-AMCHIN sur Le soldat fantôme de Jean-Guy Soumy

    Le livre est rythmé par le fait que les deux personnages se font écho : Steven alias Clarence Wilson, soldat fantôme de son état. Hanna, berlinoise qui a fui à bicyclette.
    Deux points de vue intéressants et qui apporte pour celui d’Hanna un éclairage très intéressant sur la société allemande...
    Voir plus

    Le livre est rythmé par le fait que les deux personnages se font écho : Steven alias Clarence Wilson, soldat fantôme de son état. Hanna, berlinoise qui a fui à bicyclette.
    Deux points de vue intéressants et qui apporte pour celui d’Hanna un éclairage très intéressant sur la société allemande (et les secrets de famille de ce côté-là aussi) pendant la Seconde Guerre Mondiale.

    Nous sommes bien loin (et c’est tant mieux) d’une histoire cul-cul la praline.
    Elle est belle, bien qu’il lui manque une fois le livre refermé une certaine profondeur, ce truc complètement fou qui fait que…
    L’écriture émérite est à signaler, même si j’estime celle-ci un peu trop dans la retenue pour l’histoire contée.
    J’ai envie de dire que si tout cela est fait pour nous troubler, c’est réussi… Et j’arrive même à me persuader au final que c’est ce que l’écrivain a voulu pour que cela participe à l’atmosphère souhaitée.

    Ma chronique complète sur http://www.arthemiss.com/le-soldat-fantome-de-jean-guy-soumy/

Discussions autour de cet auteur

Il n'y a pas encore de discussion sur cet auteur

Soyez le premier à en lancer une !

Récemment sur lecteurs.com