Jean-Francois Mattei

Jean-Francois Mattei
Jean-François Mattei est corse, né sur le continent le 15 janvier 1946. Marié et père de famille, il a fait une grande carrière à l'international qui lui valut d'être nommé Chevalier de la Légion d'Honneur. Retraité, il demeure très actif et se consacre à ses passions : les langues vivantes, l'éc... Voir plus
Jean-François Mattei est corse, né sur le continent le 15 janvier 1946. Marié et père de famille, il a fait une grande carrière à l'international qui lui valut d'être nommé Chevalier de la Légion d'Honneur. Retraité, il demeure très actif et se consacre à ses passions : les langues vivantes, l'écriture, le bridge de compétition, le piano et le sport.

Avis (1)

  • Couverture du livre « Comprendre Camus » de Jean-Francois Mattei aux éditions Max Milo

    Yves Mabon sur Comprendre Camus de Jean-Francois Mattei

    Pour les amateurs d'Albert Camus, voici un petit livre qui devrait plaire. Pour les autres, c'est un essai graphique extrêmement intéressant qui permet à la fois de mieux cerner la réflexion de cet homme, de connaître également mieux son oeuvre. J'avoue avoir lu pas mal Camus du temps de mes...
    Voir plus

    Pour les amateurs d'Albert Camus, voici un petit livre qui devrait plaire. Pour les autres, c'est un essai graphique extrêmement intéressant qui permet à la fois de mieux cerner la réflexion de cet homme, de connaître également mieux son oeuvre. J'avoue avoir lu pas mal Camus du temps de mes années de lycée et de mon bref passage en Fac (bref, non point pour le nombre d'années d'inscription, mais que voulez-vous les tentations étaient fortes pour un jeune homme très enclin à faire des découvertes. Je ne peux donc pas affirmer ici que je fus un étudiant assidu ni performant, l'un allant avec l'autre... Mais qu'écris-je là ? Ma grande fille vit sa première année à l'Université, je ne devrais pas lui montrer le mauvais exemple. Je me console en me disant que c'est une fille et que les filles travaillent plus et mieux que les garçons. A défaut d'appliquer une bonne éducation, je me console comme je peux, histoire d'évacuer mes scrupules.) Pouf, pouf, je reprends le fil du sujet de mon article, après ma longue parenthèse très personnelle, je disais qu'après avoir lu pas mal Camus, il y a quelques années, je l'ai laissé un peu tomber. A tort sûrement. Cet homme né en Algérie, pauvre a eu du mal à imposer sa pensée qui balançait "entre les deux pôles de son existence : "Je fus placé à mi-distance de la misère et du soleil. La misère m'empêcha de croire que tout est bien sous le soleil et dans l'histoire ; le soleil m'apprit que l'histoire n'est pas tout." (p.18). Par des prises de position sur la peine de mort, sur l'Algérie, sur la révolution il s'attirera des haines mais aussi des soutiens. Il obtiendra le Prix Nobel de Littérature en 1957.
    Cette année étant le centenaire de la naissance de l'écrivain-philosophe (né le 7 novembre 1913) il y a fort à parier que des livres vont être re-publiés, des études diverses et variées vont paraître. Quitte à commencer cette année Camus par un livre expliquant son oeuvre, pourquoi pas par celui-ci des éditions Max Milo, subtilement illustré par Aseyn, dans des tons noirs, blancs et gris ?

Voir tous les avis

Discussions autour de cet auteur

Il n'y a pas encore de discussion sur cet auteur

Soyez le premier à en lancer une !

Récemment sur lecteurs.com