Jean-Francois Chabas

Jean-Francois Chabas
Né en 1967, Jean-François Chabas a exercé différents métiers avant de se consacrer à l'écriture en 1995, et vit en Provence. Il est l'auteur de nombreux livres parus essentiellement chez Casterman et à L'Ecole des loisirs, qui lui ont permis le Tam- Tam et le Grand Prix de la PEEP, le Prix ... Voir plus
Né en 1967, Jean-François Chabas a exercé différents métiers avant de se consacrer à l'écriture en 1995, et vit en Provence. Il est l'auteur de nombreux livres parus essentiellement chez Casterman et à L'Ecole des loisirs, qui lui ont permis le Tam- Tam et le Grand Prix de la PEEP, le Prix de la Télévision Suisse, le Prix de la Nouvelle Revue Pédagogique, le Prix Jeunesse Rhône-Alpes, le Prix du Mouvement des Villages d'Enfants, et le Prix Sorcière (T. Magnier). Une dizaine de ses ouvrages figurent sur la liste de l'Éducation Nationale.

Avis (15)

  • Couverture du livre « La loi du Phajaan » de Jean-Francois Chabas aux éditions Didier Jeunesse

    Roselyne Cribier sur La loi du Phajaan de Jean-Francois Chabas

    Ce livre m'a plu car il montre les sentiments qu'éprouvent les éléphants et montrent la dureté de l'homme.Il m'a fait découvrir la pratique du "Phajaan",pratique barbare pour dresser cet animal.L'histoire d'amour entre Kiet et Sura en fait une belle histoire,malgré les moments très durs de la...
    Voir plus

    Ce livre m'a plu car il montre les sentiments qu'éprouvent les éléphants et montrent la dureté de l'homme.Il m'a fait découvrir la pratique du "Phajaan",pratique barbare pour dresser cet animal.L'histoire d'amour entre Kiet et Sura en fait une belle histoire,malgré les moments très durs de la capture.

  • Couverture du livre « La loi du Phajaan » de Jean-Francois Chabas aux éditions Didier Jeunesse

    ThomNath sur La loi du Phajaan de Jean-Francois Chabas

    C'est un livre proposé par "Lecteurs.com" dont le titre et la couverture auraient pu attirer mon œil. En lisant la quatrième de couverture, j'ai soudain eu la crainte de le lire par peur de me laisser envahir par un sentiment de tristesse. Même si je sais ce qui se passe pour les éléphants, le...
    Voir plus

    C'est un livre proposé par "Lecteurs.com" dont le titre et la couverture auraient pu attirer mon œil. En lisant la quatrième de couverture, j'ai soudain eu la crainte de le lire par peur de me laisser envahir par un sentiment de tristesse. Même si je sais ce qui se passe pour les éléphants, le lire une nouvelle fois m'a un peu "effrayée" mais prenant mon courage, enfin mon livre, à deux mains, moi, fervente protectrice des animaux, j'ai décidé de combattre cette peur . Et me voilà rassurée, ce n'est pas un reportage sur la maltraitance animale (même si ça en fait partie) mais de nombreux sujets aussi bien de défense animale, de religion, de tourisme, de culture et d'autre sont développés ce qui rend le roman très intéressant et abordable. Le seul point à souligner serait de vérifier la capacité du lecteur car je ne pense pas qu'il soit à mettre entre toutes les jeunes mains.

  • Couverture du livre « Aurelien Malte » de Jean-Francois Chabas aux éditions Hachette Jeunesse

    Sandrine Tosti sur Aurelien Malte de Jean-Francois Chabas

    En prison depuis 13 ans, Aurélien Malte, 36 ans, n'a plus qu'un an à faire. Au cours de cette dernière année il fait la connaissance d'Anne une visiteuse de prison.
    Il décide alors de lui écrire ce qu'il n'arrive pas à lui dire oralement. Dans ces lettres qu'il ne lui envoie pas, il lui...
    Voir plus

    En prison depuis 13 ans, Aurélien Malte, 36 ans, n'a plus qu'un an à faire. Au cours de cette dernière année il fait la connaissance d'Anne une visiteuse de prison.
    Il décide alors de lui écrire ce qu'il n'arrive pas à lui dire oralement. Dans ces lettres qu'il ne lui envoie pas, il lui raconte comment le petit garçon brillant à l'école, gentil et épris de nature qu'il était, a pu devenir cette brute violente qui a commis l'irréparable.
    Il explique comment au fil des années il est revenu sur son parcours et a compris l'engrenage dans lequel il est tombé malgré lui à cause de circonstances malheureuses.

    Une belle histoire, qui étant adressée avant tout à un public de jeunes adultes en dit suffisamment mais pas trop non plus dans les passages qui expliquent des choses plus dures (les moments de violence et surtout la vie en prison).
    Un personnage attachant et une histoire bien écrite qui invite à la réflexion sur la violence, le poison qu'est le sentiment de haine mais aussi le pouvoir des livres, de la musique et des oeuvres d'art.

    "Je me jetais des pierres à moi-même, et je ne le savais pas. Je croyais vraiment qu'en agissant ainsi je me renforçais. La haine peut représenter à court terme, une formidable colonne vertébrale. Elle donne l'illusion de la force, alors qu'elle vous détruit, et détruit tout ce que vous touchez."

Voir tous les avis

Discussions autour de cet auteur

Il n'y a pas encore de discussion sur cet auteur

Soyez le premier à en lancer une !