Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement ou connectez-vous pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

Jean d'Ormesson

Jean d'Ormesson

Né en 1925 et mort le 5 décembre 2017, membre de l'Académie française, l'écrivain et journaliste Jean d'Ormesson a également été directeur du Figaro.

Il a publié trente-cinq livres dont deux volumes dans la collection « Bouquins » et Une autre histoire de la littérature française.

Depuis quaran...

Voir plus

Né en 1925 et mort le 5 décembre 2017, membre de l'Académie française, l'écrivain et journaliste Jean d'Ormesson a également été directeur du Figaro.

Il a publié trente-cinq livres dont deux volumes dans la collection « Bouquins » et Une autre histoire de la littérature française.

Depuis quarante ans tous ses ouvrages ont rencontré un immense succès, entre autres Au plaisir de Dieu, La Gloire de l'Empire, Mon dernier rêve sera pour vous, La Douane de mer, Histoire du Juif errant, Voyez comme on danse, Et toi mon coeur, pourquoi bats-tu, La Création du monde, C'est une chose étrange à la fin que le monde.

Vidéos relatives à l'auteur

Articles en lien avec Jean d'Ormesson (5)

Avis sur cet auteur (67)

  • add_box
    Couverture du livre « Un hosanna sans fin » de Jean d'Ormesson aux éditions Heloise D'ormesson

    Sevlipp sur Un hosanna sans fin de Jean d'Ormesson

    Jean d'Ormesson a achevé ce petit livre, 2 jours avant sa mort. Il n' a pas eu le temps de le relire et faire ses corrections habituelles.
    Il nous livres ses interrogations, ses pensées, sur la naissance, sur Dieu, sur la mort, sur ses croyances et sur ses doutes.
    Bien sûr, c'est à son image,...
    Voir plus

    Jean d'Ormesson a achevé ce petit livre, 2 jours avant sa mort. Il n' a pas eu le temps de le relire et faire ses corrections habituelles.
    Il nous livres ses interrogations, ses pensées, sur la naissance, sur Dieu, sur la mort, sur ses croyances et sur ses doutes.
    Bien sûr, c'est à son image, érudit et d'une lecture facile mais franchement ce n'est pas à son niveau habituel.
    C'est toujours désagréable d'écrire cela surtout quand l'auteur n'est plus là, qu'il était si sympathique, si cultivé et d'habitude plus inspiré mais je me suis ennuyée alors qu'une demi heure suffit pour lire "Un hosanna sans fin".
    Je suis complètement passée à côté.

  • add_box
    Couverture du livre « Comme un chant d'espérance » de Jean d'Ormesson aux éditions Folio

    Martine Rio sur Comme un chant d'espérance de Jean d'Ormesson

    La mélodie de la vie et de ses incertitudes

    La mélodie de la vie et de ses incertitudes

  • add_box
    Couverture du livre « Je dirai malgré tout que cette vie fut belle » de Jean d'Ormesson aux éditions Gallimard

    Michel Giraud sur Je dirai malgré tout que cette vie fut belle de Jean d'Ormesson

    Jean d'Ormesson s'intente à lui-même un procès. C'est le prétexte qu'il a inventé pour rédiger sa biographie, et bousculer le genre : une enfance dans l'entre-deux guerres, une adolescence pendant la guerre de 39-45, une vie d'intellectuel, amateur de beau (pays, livres, architecture, ...),...
    Voir plus

    Jean d'Ormesson s'intente à lui-même un procès. C'est le prétexte qu'il a inventé pour rédiger sa biographie, et bousculer le genre : une enfance dans l'entre-deux guerres, une adolescence pendant la guerre de 39-45, une vie d'intellectuel, amateur de beau (pays, livres, architecture, ...), fréquentant l'élite française des trente glorieuse et se présentant comme un peu dilettante.

    À son histoire, parsemée d'anecdotes plus ou moins savoureuses (sur lui-même et ses nombreuses relations), l'auteur ajoute quelques réflexions plus personnelles, qui viennent éclairer le personnage sous un autre jour. La principale, qui traverse tout le livre et structure la dernière partie, tourne autour de la question du sens de la vie.
    On peut d'ailleurs s'interroger : ce procès que Jean d'Ormesson s'intente à lui-même n'est-il pas en réalité une préparation de celui qu'il s'attend à subir en entrant dans l'au-delà ?
    Le livre se lit plus ou moins facilement. C'est à la fois une question de forme - l'écriture n'est pas toujours très fluide - et de fond - l'intérêt du contenu peut varier d'une page à l'autre. L'ensemble peut même, parfois, sembler un peu décousu. Mais on ne regrettera pas l'effort de lecture.
    Au final, une lecture très intéressante, qui permet de mieux faire connaissance avec ce grand écrivain que fut Jean d'Ormesson.

    Chronique illustrée : http://michelgiraud.fr/2021/01/22/je-dirai-malgre-tout-que-cette-vie-fut-belle-jean-dormesson-nrf-gallimard-singuliere-biographie/

  • add_box
    Couverture du livre « La création du monde » de Jean d'Ormesson aux éditions Pocket

    Réjane MARTEAU sur La création du monde de Jean d'Ormesson

    Un dialogue savoureux entre Dieu et Simon Laquedem. Mais quel est donc ce personnage choisi par Dieu, et comment ses cahiers relatant ce dialogue sont-ils parvenus dans les mains de ces quatre amis ... l'histoire ne le dit pas, mais on retrouve sans hésitation la patte de Jean d'Ormesson, son...
    Voir plus

    Un dialogue savoureux entre Dieu et Simon Laquedem. Mais quel est donc ce personnage choisi par Dieu, et comment ses cahiers relatant ce dialogue sont-ils parvenus dans les mains de ces quatre amis ... l'histoire ne le dit pas, mais on retrouve sans hésitation la patte de Jean d'Ormesson, son humour, son érudition, son charisme, au fil des pages. De là à penser que Jean d'Ormesson EST Dieu, j'ai bien envie de le croire :) Je ne m'en lasse pas, il manque trop à notre période tristounette.