Jean-Denis Bredin

Jean-Denis Bredin

La biographie de cet auteur n'est pas encore disponible, proposez la vôtre : Contactez-nous

Avis (4)

  • Couverture du livre « Un enfant sage » de Jean-Denis Bredin aux éditions Gallimard

    Elizabeth Neef-Pianon sur Un enfant sage de Jean-Denis Bredin

    Oui, Julien est un enfant sage, trop sage.
    Il vit avec son papa, voit sa maman une fois par semaine et pour contenter les deux, il s’efface, consent, acquiesce, il rêve, écrit. Il n’a pas vraiment d’amis au collège. Ses parents accaparent ses pensées. Il ne veut contrarier ni l’un ni l’autre,...
    Voir plus

    Oui, Julien est un enfant sage, trop sage.
    Il vit avec son papa, voit sa maman une fois par semaine et pour contenter les deux, il s’efface, consent, acquiesce, il rêve, écrit. Il n’a pas vraiment d’amis au collège. Ses parents accaparent ses pensées. Il ne veut contrarier ni l’un ni l’autre, se plie à ce qu’il pense qu’ils désirent.
    C’est un roman de conception très classique, bien écrit, qui dénonce avec justesse la situation des enfants lors d’une séparation des parents.
    La part d’eux qu’ils doivent mettre à l’ombre est parfois douloureuse et trop souvent négligée.

  • Couverture du livre « Un coupable » de Jean-Denis Bredin aux éditions Gallimard

    Lybertaire Bibliolingus sur Un coupable de Jean-Denis Bredin

    Entraîné dans une manifestation qui a dégénéré, Ali-François Caillou se retrouve devant les tribunaux, jugé pour l’agression d’un policier. Un coupable, qui retrace avec un grand réalisme la procédure judiciaire (l’auteur est lui-même avocat), s’achève sur la sentence des juges.
    Ali-François,...
    Voir plus

    Entraîné dans une manifestation qui a dégénéré, Ali-François Caillou se retrouve devant les tribunaux, jugé pour l’agression d’un policier. Un coupable, qui retrace avec un grand réalisme la procédure judiciaire (l’auteur est lui-même avocat), s’achève sur la sentence des juges.
    Ali-François, âgé de dix-huit ans, était au mauvais endroit, au mauvais moment ; le jeune homme solitaire, qui avait huit ans quand sa mère, algérienne, a quitté la France, et douze quand son père breton est mort, s’est réfugié dans ses études de droit qu’il réussit avec succès. Issu d’un « douloureux mélange », sans attache, il est victime de sa propre histoire. Accusé d’agression, il est en prison en attendant la parution devant le tribunal.
    [...]
    Le thème de l’erreur judiciaire, assez couru, prend ici une force certaine : en chacun de nous, la possibilité du mauvais hasard bouscule la tranquillité de l’esprit. Le rythme est rompu par un usage particulier de la ponctuation ; préférant la virgule au point, Jean-Denis Bredin donne au récit un ton inhabituel, qui gagne en intensité en mêlant le discours indirect et la narration, les songes et la réalité.
    Jusqu’au bout, on est au cœur de la question : va-t-il être acquitté ? La fin, grave et surprenante, sert au mieux l’intention de l’auteur : la justice, déconnectée de la réalité, commet aussi des erreurs et ne répare pas la culpabilité fabriquée par la vie elle-même. Ce roman court, fort, renvoie à Nous sommes tous des assassins, de Jean Meckert qui prend pour cible la pratique de la peine de mort.

    L'article entier sur mon blog :
    http://www.bibliolingus.fr/un-coupable-jean-denis-bredin-a80136650

  • Couverture du livre « Trop bien élevé » de Jean-Denis Bredin aux éditions Grasset Et Fasquelle

    Anna de CULTURA sur Trop bien élevé de Jean-Denis Bredin

    Entre mélancolie, souvenirs et excuses, Jean Denis Bredin nous conte ses premières années.
    Enfant de parents divorcés, l'auteur est confié à son papa.
    Père rigoureux, effacé, ou l'éducation isolée de son fils sera de vigueur.
    A ses 10 ans son père meurt, la seconde guerre mondiale donne à ce...
    Voir plus

    Entre mélancolie, souvenirs et excuses, Jean Denis Bredin nous conte ses premières années.
    Enfant de parents divorcés, l'auteur est confié à son papa.
    Père rigoureux, effacé, ou l'éducation isolée de son fils sera de vigueur.
    A ses 10 ans son père meurt, la seconde guerre mondiale donne à ce petit garçon trop bien élevé, une autre vision du monde qui l'entoure.
    Devant sa nouvelle vie auprès de sa maman et de son beau-père l'enfant va grandir bien trop vite.
    Cet ouvrage est fort agréable à lire.

Voir tous les avis

Discussions autour de cet auteur

Il n'y a pas encore de discussion sur cet auteur

Soyez le premier à en lancer une !