Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

Jay

Jay

La biographie de cet auteur n'est pas encore disponible, proposez la vôtre : Contactez-nous

Avis sur cet auteur (3)

  • add_box
    Couverture du livre « Sherlock T.2 ; le banquier aveugle » de Mark Gatiss et Steven Moffat et Jay aux éditions Kurokawa

    Sandrine Fernandez sur Sherlock T.2 ; le banquier aveugle de Mark Gatiss - Steven Moffat - Jay

    Rien de tel qu'une enquête à mener pour tirer Sherlock de son ennui. Et le salut vient d'un de ses amis, un banquier qui lui demande de faire la lumière sur une étrange intrusion dans sa banque. De bureaux ont été visité par un mystérieux cambrioleur qui n'a rien emporté mais a laissé en guise...
    Voir plus

    Rien de tel qu'une enquête à mener pour tirer Sherlock de son ennui. Et le salut vient d'un de ses amis, un banquier qui lui demande de faire la lumière sur une étrange intrusion dans sa banque. De bureaux ont été visité par un mystérieux cambrioleur qui n'a rien emporté mais a laissé en guise de signature un graffiti sur le mur. Très vite, Sherlock soupçonne que ce message s'adresse à un employé, le sieur van Coon. Mais il ne sera d'aucune aide puisqu'on le retrouve assassiné dans son appartement. Et ce n'est que le début d'une série de meurtres avec toujours un graffiti, en chinois et un lotus noir en origami. Lancés sur la piste d'une mafia chinoise, Sherlock et Holmes frôle le danger pour arrêter le massacre.

    Mafia chinoise, trafic d'oeuvres d'art et tueur insaisissable, les deux amis ont fort à faire dans cette deuxième enquête qui encore une fois suit très fidèlement l'épisode de la BBC. Pour les fans, c'est un plaisir, pour ceux qui ne connaissent pas c'est une bonne introduction au travail de Moffat et Gatiss qui ont réussi à renouveler les personnages de Conan Doyle en les transposant dans le XXIè siècle avec maestria, aidés en cela par le charisme de Benedict Cumberbatch et et travail, plus en retrait mais tout aussi performant, de Martin Freeman.
    Si le manga est dispensable, la série vaut le détour.

  • add_box
    Couverture du livre « Sherlock T.1 ; une étude en rose » de Mark Gatiss et Steven Moffat et Jay aux éditions Kurokawa

    Sandrine Fernandez sur Sherlock T.1 ; une étude en rose de Mark Gatiss - Steven Moffat - Jay

    Désargenté, blessé physiquement et psychologiquement, le docteur Watson revient de la guerre en Afghanistan dans un piteux état. Quand par hasard il rencontre un ancien ami de le fac de médecine, celui-ci lui offre une opportunité de revenir vivre à Londres sans se ruiner. Pourquoi ne pas...
    Voir plus

    Désargenté, blessé physiquement et psychologiquement, le docteur Watson revient de la guerre en Afghanistan dans un piteux état. Quand par hasard il rencontre un ancien ami de le fac de médecine, celui-ci lui offre une opportunité de revenir vivre à Londres sans se ruiner. Pourquoi ne pas partager un logement avec une de ses connaissances ? Lorsque Watson rencontre son futur colocataire, il est estomaqué par le personnage. Après quelques minutes en sa présence, l'homme est capable de lui dire qu'il rentre de la guerre, qu'il est suivi par une thérapeute et d'autres choses qu'il croyait secrète et cachée. Sherlock Holmes, puisqu'il s'agit de lui, n'est pas facile à vivre, pas spécialement sympathique, plutôt arrogant et sûr de lui. Mais il a aussi des qualités hors du commun, des facultés intellectuelles exceptionnelles et un sens de la déduction qu'il a élevé au rang de science. Très vite, Watson se rend compte qu'il est en présence d'un génie et que la police londonienne pense comme lui. Confrontés à une série de suicides qui pourraient bien cacher des meurtres, Scotland Yard fait appel à Sherlock pour résoudre cette mystérieuse affaire.

    Un copier/coller de la série anglaise où Benedict Cumberbatch incarne magistralement un Sherlock moderne transposé au XXIè siècle.
    Ceux qui n'ont pas vu la série vont découvrir un scénario original, inspiré d'Une étude en rouge, mais sans la partie mormone, avec un rythme effréné, des rebondissements et une présentation des principaux personnages.
    Quant aux fans de la BBC, ils ne seront pas surpris tant le manga est fidèle à la série. Le mangaka a particulièrement soigné Sherlock, fidèle portrait de Cumberbatch, un peu moins Watson et pas du tout Mycroft.
    Rien de particulier à signaler, l'objet semble plus commercial qu'original mais les fans inconditionnels y trouveront leur bonheur.

  • add_box
    Couverture du livre « Sherlock T.1 ; une étude en rose » de Mark Gatiss et Steven Moffat et Jay aux éditions Kurokawa

    Manue la petite antiboise sur Sherlock T.1 ; une étude en rose de Mark Gatiss - Steven Moffat - Jay

    Le manga donne un coup de jeune à ce duo très connu. En effet qui ne connaît pas Sherlock Holmes et John Watson.
    Dans ce manga, nous assistons à la rencontre de ce duo et à leur première enquête.
    Si le début de la rencontre est assez compliqué plus on avance dans l’histoire et plus on découvre...
    Voir plus

    Le manga donne un coup de jeune à ce duo très connu. En effet qui ne connaît pas Sherlock Holmes et John Watson.
    Dans ce manga, nous assistons à la rencontre de ce duo et à leur première enquête.
    Si le début de la rencontre est assez compliqué plus on avance dans l’histoire et plus on découvre des personnages avec une vraie personnalité mais qui deviennent petit à petit attachants.

    Les dessins sont bien réalisés. Personnellement je n’ai pas trop vu l’intérêt de mettre les premières pages en couleurs, cela n’apporte rien à l’histoire… J’ai par contre beaucoup plus apprécié les croquis des deux protagonistes à la fin du manga.
    Les scènes sont vivantes et l’illustrateur alterne petites cases, et scènes sur page entière. C’est intéressant et cela permet de ne pas être lassé.

    L’histoire est bien menée, les retournements de situations ne sont pas nombreux et ne sont présents que lorsque c’est nécessaire.
    L’enquête est intéressante, malheureusement le coupable n’apparaît qu’à la fin et on ne peut donc pas vraiment essayer de découvrir son identité, c’est dommage et déstabilisant. J’aurais apprécié qu’il fasse quelques apparitions pour que l’on puisse au moins essayer de découvrir qui est derrière ces meurtres.

    Les dialogues sont présents mais s’intègrent bien dans les illustrations. Il y en a peut-être plus qu’un manga classique mais personnellement cela ne m’a pas gênée, au contraire.
    Si le sens de lecture est celui d’un manga japonais, en ce qui concerne les dessins ils restent très français selon moi. Je n’ai pas retrouvé les personnages typiques des mangas japonais, c’est assez déstabilisant surtout au début.
    Si vous avez apprécié ce manga il y en a d’autres, celui-là étant le premier tome.
    La fin est intéressante et me donne, personnellement, envie de découvrir les autres aventures de ce duo très connu.
    En résumé, un manga différent des mangas japonais mais qui plaira, j’en suis certaine à ceux et à celles qui apprécient l’univers de Sherlock Holmes.

    http://fais-moi-peur.blogspot.com/search/label/affaire%20n°380