Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement ou connectez-vous pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

Jaume Cabre

Jaume Cabre

Né à Barcelone en 1947, Jaume Cabré est l’un des écrivains catalans les plus reconnus par la critique et les lecteurs, récompensé par le prix d’honneur des Lettres catalanes en 2010. Les éditions Christian Bourgois ont publié ses précédents romans : Sa Seigneurie en 2004, L’Ombre de l’eunuque en ...

Voir plus

Né à Barcelone en 1947, Jaume Cabré est l’un des écrivains catalans les plus reconnus par la critique et les lecteurs, récompensé par le prix d’honneur des Lettres catalanes en 2010. Les éditions Christian Bourgois ont publié ses précédents romans : Sa Seigneurie en 2004, L’Ombre de l’eunuque en 2006 et Les Voix du Pamano en 2009.

En 2013, paraît Confiteor chez Actes Sud.

Articles en lien avec Jaume Cabre (5)

  • "Quand arrive la pénombre" : le grand maître catalan Jaume Cabré a encore frappé
    "Quand arrive la pénombre" : le grand maître catalan Jaume Cabré a encore frappé

    En 13 histoires courtes et noires, Cabré explore le pouvoir de l'imagination

  • La chronique de Jean-François Simmarano, explorateur, pour Le Fils  de Philipp Meyer
    La chronique de Jean-François Simmarano, explorateur, pour Le Fils de Philipp Meyer

    En tête du palmarès des Explorateurs de la rentrée littéraire, le roman de Philipp Meyer, Le fils,  est un roman très remarqué. En lice pour le Prix Fémina, découvrez la chronique pertienente de Jean-François Simmarano, Explorateur de cette seconde édition.

  • Des livres attendus pour la rentrée littéraire 2014
    Des livres attendus pour la rentrée littéraire 2014

    Comme toute rentrée littéraire de septembre, pointent quelques titres qui d'emblée laissent supposer le succès à venir. Parmi eux, des auteurs incontournables qui semblent une fois de plus très inspirés, des auteurs qui confirment leurs talents. Une rentrée foisonnante où les personnages historiques ont encore breaucoup de choses à révéler, des enchevêtrements familiaux aux sources inattendues, de quoi surprendre et satisfaire la curiosité des lecteurs !  

  • Interview de Jaume Cabre, auteur du magistral "Confiteor"
    Interview de Jaume Cabre, auteur du magistral "Confiteor"

    Le roman Confiteor de Jaume Cabré (Actes Sud) est la retentissante surprise d’une rentrée littéraire déjà riche en livres passionnants. En ces derniers jours de l’année qui sont souvent ceux des bilans, lecteurs.com a souhaité donner la parole à l’auteur de ce roman superbe sur la condition humaine, écrit dans une langue inouïe admirablement traduite du catalan par Edmond Raillard.

Avis sur cet auteur (29)

  • add_box
    Couverture du livre « Confiteor » de Jaume Cabre aux éditions Actes Sud

    Miss K Paris sur Confiteor de Jaume Cabre

    Ce livre est une immense lettre d’un vieil homme, Adrià, à sa bien aimée, Sara. Il est maintenant âgé, il perd un peu la tête, mais il retrace ce que fut sa vie, son destin dans cette famille pour le moins déconcertante.

    Son père est tout à ses affaires, plongé dans ses incunables, distant,...
    Voir plus

    Ce livre est une immense lettre d’un vieil homme, Adrià, à sa bien aimée, Sara. Il est maintenant âgé, il perd un peu la tête, mais il retrace ce que fut sa vie, son destin dans cette famille pour le moins déconcertante.

    Son père est tout à ses affaires, plongé dans ses incunables, distant, parfois tyrannique, sa mère semble dénuée de tout sentiment envers ce fils qui grandit en seule compagnie du Chérif Cardon et d’Aigle-Noir, un chef Arapaho, des figurines qui l’accompagneront longtemps.
    Son père veut faire de lui un humaniste polyglotte et sa mère un violoniste hors pair. Son avis ? Peu importe. Un dialogue s’instaure avec ses figurines, les affaires du père et les personnages gravitant autour de lui viennent s’y insinuer, les époques s’entremêler et c’est parti pour une histoire dans l’Histoire avec un grand H ou l’histoire d’un homme, d’un violon et d’un continent.

    Au gré des pensées d’Adrià, nous passons de l’Espagne de l’Inquisition à celle du franquisme, de l’Allemagne nazie à l’Italie du XVI° siècle, d’Anvers à un village perdu en Afrique. Les personnages sont foisonnants, les dialogues s’enchevêtrent.
    A travers un violon, pas n’importe lequel, un Storioni, Jaume Cabré vient mêler l’intime au destin de cette Europe qui se construit à coup de guerres, de secrets, de violences.

    C’est à la fois fascinant, exigeant, surprenant, parfois déroutant mais incroyable. L’auteur aura mis huit ans à achever ce manuscrit qui ne ressemble à rien de ce que j’ai pu lire jusqu’à présent. Dans un même dialogue, on passe d’une discussion entre responsables nazis et son Excellence le grand inquisiteur. Si les cinquante premières pages sont déconcertantes, on se prend vite à l’exercice des pensées sinueuses d’Adrià et on en ressort grandi.

    Adrià perd la mémoire mais pas le fil de ses pensées qui nous entraînent sur les chemins du Mal à travers les siècles mais aussi de l’amour, de l’amitié, de la connaissance et de la littérature comme pour casser cette spirale infernale.

    Captivant et magistral !

  • add_box
    Couverture du livre « Confiteor » de Jaume Cabre aux éditions Actes Sud

    Philippe Taulet sur Confiteor de Jaume Cabre

    Un très bel ouvrage parfois un petit peu compliqué en raison des changements de narrateur mais superbement écrit. Un livre qui se lit avec intérêt et attention.

    Un très bel ouvrage parfois un petit peu compliqué en raison des changements de narrateur mais superbement écrit. Un livre qui se lit avec intérêt et attention.

  • add_box
    Couverture du livre « Quand arrive la pénombre » de Jaume Cabre aux éditions Actes Sud

    silencieuse sur Quand arrive la pénombre de Jaume Cabre

    Je ne suis pas fan de nouvelles, je regrette à chaque fois que l'une d'entre elles me plaît de ne pouvoir poursuivre ma lecture dans un texte plus épanoui. Mais ici, retrouver le style du magnifique CONFITEOR a été pour moi un petit bonheur même si le sujet - la mort - n'était pas vraiment ce...
    Voir plus

    Je ne suis pas fan de nouvelles, je regrette à chaque fois que l'une d'entre elles me plaît de ne pouvoir poursuivre ma lecture dans un texte plus épanoui. Mais ici, retrouver le style du magnifique CONFITEOR a été pour moi un petit bonheur même si le sujet - la mort - n'était pas vraiment ce qu'il y a de plus joyeux. Jaume Cabré est sans aucun doute un écrivain majeur aujourd'hui et j'attends avec impatience de lire un nouvel ouvrage bientôt.

  • add_box
    Couverture du livre « Quand arrive la pénombre » de Jaume Cabre aux éditions Actes Sud

    SIMMARANO sur Quand arrive la pénombre de Jaume Cabre

    Recueil de nouvelles dans lesquelles les bons et les méchants semblent jouer à cache-cache. De salauds en tueurs la fin de chaque histoire tombe à plat, même si de temps en temps on reconnait la touche de l'auteur. Du déjà vu en moins bien. Du réchauffé qui ressemble beaucoup à des invendus d'un...
    Voir plus

    Recueil de nouvelles dans lesquelles les bons et les méchants semblent jouer à cache-cache. De salauds en tueurs la fin de chaque histoire tombe à plat, même si de temps en temps on reconnait la touche de l'auteur. Du déjà vu en moins bien. Du réchauffé qui ressemble beaucoup à des invendus d'un auteur pressé par son éditeur. Pas à la hauteur, loin s'en faut, de la qualité et la puissance de "Confiteor". Ne reste plus qu'à patienter pour un retour gagnant de Cabre avec un grand roman. A suivre.