Jason Hewitt

Jason Hewitt

La biographie de cet auteur n'est pas encore disponible, proposez la vôtre : Contactez-nous

Avis (6)

  • Couverture du livre « Le silence des bombes » de Jason Hewitt aux éditions Preludes

    Isabelle Anne sur Le silence des bombes de Jason Hewitt

    Roman kaléïdoscopique qui peut paraître difficile à lire de prime abord.
    Il n'est pas découpé en chapitres mais en journées et les paragraphes consistent en de savants allers-retours dans la vie des personnages principaux Heiden et Lydia.
    Les souvenirs, tels des tranches de vie semblent posés...
    Voir plus

    Roman kaléïdoscopique qui peut paraître difficile à lire de prime abord.
    Il n'est pas découpé en chapitres mais en journées et les paragraphes consistent en de savants allers-retours dans la vie des personnages principaux Heiden et Lydia.
    Les souvenirs, tels des tranches de vie semblent posés épars, sans ordre logique ni chronologique.
    Mais n'est-ce pas le propre du souvenir qui surgit, sans rime ni raison, pour nous hanter, nous faire réfléchir, approfondir ?
    C'est un livre rare, à l'écriture extrêmement bien maîtrisée, un huis-clos parfois étouffant et dérangeant.
    Ce premier roman est tellement abouti que j'ai hâte de découvrir le second.

  • Couverture du livre « Le silence des bombes » de Jason Hewitt aux éditions Preludes

    danielle pavani sur Le silence des bombes de Jason Hewitt

    En juillet 1940, Lydia, une petite Anglaise de onze ans, portant une grosse valise et un masque à gaz, descend du train dans la petite gare d’une ville désertée du Suffolk. Elle cherche à rejoindre Greyfriars, l’endroit où elle a grandi et où elle espère retrouver sa mère et les autres membres...
    Voir plus

    En juillet 1940, Lydia, une petite Anglaise de onze ans, portant une grosse valise et un masque à gaz, descend du train dans la petite gare d’une ville désertée du Suffolk. Elle cherche à rejoindre Greyfriars, l’endroit où elle a grandi et où elle espère retrouver sa mère et les autres membres de sa famille. Comme la zone a été évacuée, elle trouve la maison vide, abandonnée. Un peu plus tard, un inconnu vêtu d’un uniforme de l’armée anglaise s’y introduit. Il est blessé à l’épaule et, sous la menace de son arme, oblige Lydia à rester en sa compagnie.
    « Le silence des bombes » est un face à face dans un huis clos oppressant sur un arrière fond historique inquiétant. Deux personnages qui n’auraient jamais dû se rencontrer vont s’affronter, dialoguer, et même s’entraider sur un registre assez théâtral et mélodramatique

  • Couverture du livre « Le silence des bombes » de Jason Hewitt aux éditions Preludes

    maribel felices sur Le silence des bombes de Jason Hewitt

    Un huit clos perturbant , une relation étrange entre une gamine de 11 ans et un adulte contraints pas la force des choses de cohabiter dans une demeure abandonnée au milieu de nulle part , seules personnes rescapées , semble -t-il, dans un village déserté d'une région côtière Anglaise De jeudi à...
    Voir plus

    Un huit clos perturbant , une relation étrange entre une gamine de 11 ans et un adulte contraints pas la force des choses de cohabiter dans une demeure abandonnée au milieu de nulle part , seules personnes rescapées , semble -t-il, dans un village déserté d'une région côtière Anglaise De jeudi à lundi nous partageons le quotidien d' Heiden et de Lydia, dans des journées tristes et monotones rythmés par les contraintes du black-out l'histoire s'étire doucement avant de prendre un rythme assez soutenu, l'auteur nous maintient en haleine tant dans le passé que dans le présent. La vie s'est arrêtée pour eux dans Silence des bombes Pourquoi Comment ?Pourront ils la reprendre et le feront ils seuls ensemble ?
    C'est en alternance que nous suivons Hieden dans sa vie antérieure, et progressivement nous comprenons les raisons de son comportement et des raisons qui justifient sa place à cet endroit dans cette maison Quand à Lydia, elle fait vivre sa famille dans cette demeure à travers les jours passés .
    Nous ressentons toutes les émotions de ces 2 protagonistes , et nous comprenons toutes les réactions vis à vis l'un de l'autre Oui au fur et à mesure tout s'explique et je ne dirais rien sur cet étrange soldat,se serait trop dommage.
    Cette histoire est très intéressante, d'abord parce que Lydia est retenue contre son gré et que ses sentiments envers cet étranger vont évoluer au fils des pages, j'ai pensé au syndrome de Stockholm, deuxièmement parce qu'il traite d'une partie de l Histoire( avec un grand H) pendant la seconde guerre mondiale en Angleterre et en Allemagne et pour finir parce que la guerre ici a transformé une jeune musicien en meurtrier et bouleversé sa vie personnelle au delà de ce qu'il aurait pu imaginer.
    Ce roman m'a touchée et remuée, je n'ai pu rester insensible devant ces 2 personnes torturées pour des raisons différentes, oui si différents et si semblables en même temps. C'est addictif nous attendons des réponses:
    que sont devenus les parents de Lydia, où est donc sa mère, son père et son frère Alfie partis sur le front, le petit Button qu'elle a abandonnée au pays de Galles?
    Qu'est devenue Eva, qui est vraiment Heiden ?
    Qu'elle issue possible ?
    Certaines viendront au fil des pages assez rapidement, pour d'autres il faudra attendre la fin Un premier roman de Jason Hewitt , assez original, qui maitrise ce huit clos angoissant par moment, très peu de dialogues, mais le tout est très bien traité avec des personnalités très vivantes Toutefois j'ai trouvé certaines scènes un peu incohérentes à cause de la différence d'age des personnages,n'oublions pas que Lydia a 11 ans, aussi je ne suis pas sure qu'un adulte raconte des scènes d'atrocités commises avec autant de détachement , tout comme je ne pense pas qu'une gamine de 11 ans s’intéresse physiquement à un homme de cet age ( quoiqu’on ne sache jamais)
    Je remercie les éditions Préludes et NetGalley pour m'avoir permis de faire cette découverte parce qu'en conclusion je dirais que ce roman très sombre qui se termine néanmoins sur un note d'espoir est vraiment à lire Je ne dirais pas que c'est un coup de cœur mais l'auteur a su bien susciter mon intérêt , et faire naitre beaucoup d'émotion. Ps la page de couverture est très accrocheuse , c'est ce qui a motivé au départ , en partie mon choix pour cette lecture Je préfère le titre Anglais : Dynamite room qui me semble mieux adapté , une fois que l'on s'en vient à tourner la dernière page, parce qu'il prend vraiment tout son sens

Voir tous les avis

Discussions autour de cet auteur

Il n'y a pas encore de discussion sur cet auteur

Soyez le premier à en lancer une !