Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

James Patterson

James Patterson
Avec quelque 350 millions de livres vendus, James Patterson, né en 1947, est l'auteur de thrillers le plus lu au monde. En 2014, toutes ses nouveautés ont figuré aux premières places des listes des best-sellers du New York Times. Parmi ses romans récents, publiés à l'Archipel : Le Sang de mon enn... Voir plus
Avec quelque 350 millions de livres vendus, James Patterson, né en 1947, est l'auteur de thrillers le plus lu au monde. En 2014, toutes ses nouveautés ont figuré aux premières places des listes des best-sellers du New York Times. Parmi ses romans récents, publiés à l'Archipel : Le Sang de mon ennemi, Lune pourpre, et Un si beau soleil pour mourir, sans oublier la nouvelle édition de Zoo, rééditée à l'occasion de la diffusion en prime time par TF1 de la série TV adapté du roman, avec entre autres la Française Nora Arnezeder.

Avis sur cet auteur (88)

  • add_box
    Couverture du livre « Women's murder club t.16 : la 16e séduction » de James Patterson et Maxine Paetro aux éditions Lgf

    CATHIE LOUVET sur Women's murder club t.16 : la 16e séduction de James Patterson - Maxine Paetro

    La 16e séduction, seizième roman de la série The Women's Murder Club, 16th Séduction dans la version originale publiée par Little Brown and Company en 2017, a été publié en 2018 par les éditions Jean-Claude Lattès. Le récit est écrit à la première personne selon le point de vue du sergent...
    Voir plus

    La 16e séduction, seizième roman de la série The Women's Murder Club, 16th Séduction dans la version originale publiée par Little Brown and Company en 2017, a été publié en 2018 par les éditions Jean-Claude Lattès. Le récit est écrit à la première personne selon le point de vue du sergent Lindsay quand elle est présente, ou à la troisième personne quand elle n’apparaît pas. Procédé qui permet au lecteur de bénéficier d'un plus large éclairage.
    Le rythme est alerte, les chapitres sont courts, les scènes et actions s’enchaînant rapidement, sans détails inutiles. Le roman commence d'ailleurs par une scène de course-poursuite et de bombe qui explose. Le lecteur est immédiatement plongé dans le vif du sujet, l'incitant à tourner les pages avec frénésie.

    4 juillet. San Francisco. Mission de surveillance dans un contexte international tendu, à cause des attentats sanglants perpétrés ces cinq derniers jours, par le GAR, un groupe terroriste international qui s'était donné pour mission d'infiltrer tous les pays et de renverser toutes formes d'autorité, qu'elles soient politiques ou religieuses, dans six pays différents.
    Un mois plus tard. Une violente explosion détruit le Scientific-Tron, musée des sciences. Quelques minutes plus tard, une seconde explosion, revendiquée par le GAR. Joe, mari de Lindsay dont elle s'est séparée six mois plus tôt après la découverte de sa double vie, l'une des victimes, est entre la vie et la mort, atteint d'un traumatisme crânien.
    Alors que Lindsay se rend sur les lieux, elle croise Connor Grant, professeur de physique au collège, qui lui avoue être l'auteur de l'attentat, revendiqué par le GAR, avant de disparaître. Connor est-il le véritable auteur de cet attentat? Aurait-il réellement un lien avec le GAR ou aurait-il agi en loup solitaire? Ou alors serait-il un crétin affabulateur et innocent? D'autant que, lors de son interrogatoire, il nie toute implication.
    Parmi les victimes de l'attentat figure un cas étrange: une femme retrouvée tout près des lieux de l'attentat, sans papier, aurait apparemment succombé à une crise cardiaque mais l'autopsie révélant un cœur tout à fait sain, Claire Washburn, la légiste, a approfondi son examen et découvert une plaie perforante sur sa fesse droite au centre d'un hématome, lésion qu'elle avait remarquée sur le cadavre d'un homme quelques mois plus tôt qui, lui aussi, avait apparemment succombé à une crise cardiaque alors que son cœur était sain. Deux morts suspectes, deux victimes en apparence sans aucun lien.
    Lindsay ne sait quelle conclusion en tirer. Deux mois plus tard, Connar Grant comparaît devant le tribunal. Innocent ou coupable? La jeune femme se retrouve confrontée à une lutte mortelle contre une vague de terrorisme sans précédent sur la cité de San Francisco. Sa carrière et son couple y résisteront-ils?

    La 16e Séduction, polar habilement construit, animé par une tension dramatique constante, présente une analyse du terrorisme international et des forces en présence plutôt pertinente, en tout cas suffisamment pour nous interpeller sur le défi de notre siècle secoué par nombre de soubresauts qu'ils soient politiques, socio-économiques ou éthiques. 
    Le +: confrontation en apparence déséquilibrée entre le tueur qui agit en toute impunité sans que personne ne le soupçonne, et l'enquête menée par la brigade dont Lindsay fait partie, se battant avec des moyens parfois insuffisants. Tout l'intérêt pour le lecteur, qui ne sortira pas indemne de cette lecture passionnante, est de suivre les deux trajectoires et de voir quand et comment elles finiront par se rejoindre.

  • add_box
    Couverture du livre « Diamants de sang » de James Patterson et Marshall Karp aux éditions Archipel

    Eve Yeshé sur Diamants de sang de James Patterson - Marshall Karp

    L’action démarre sur un vol de bijou rondement mené, si ce n’est le fait que l’actrice qui le portait y laisse sa vie, mortellement blessée par un coup de feu : son garde du corps et du cœur a voulu la protéger en s’emparant de l’arme brandie sur elle mais le coup est parti… envolé le tapis...
    Voir plus

    L’action démarre sur un vol de bijou rondement mené, si ce n’est le fait que l’actrice qui le portait y laisse sa vie, mortellement blessée par un coup de feu : son garde du corps et du cœur a voulu la protéger en s’emparant de l’arme brandie sur elle mais le coup est parti… envolé le tapis rouge et surtout le collier d’émeraudes et de diamants confectionné par Leo Bassett d’une valeur de huit millions de dollars…

    Le duo d’enquêteurs formé par Zach Jordan et Kylie MacDonald, pour le NYPD Red est chargé de l’affaire. Mais, ils ne sont pas au bout des surprises : Leo Bassett devait normalement accompagner l’actrice, mais lui a fait faux bond au dernier moment, sous prétexte qu’il puait le poisson (incident lors d’un buffet) ce qui était au-dessus de ses forces !

    Les deux frères Bassett sont des « bijoutiers » ayant pignon sur rue, très riches et méprisant ceux que ne sont pas de la haute comme dit l’auteur…

    En même temps, la maire fraîchement élue de New-York fait appel à eux, en toutes discrétion bien sûr car des vols de matériels médicaux hors de prix ont lieu dans des hôpitaux : scanners, IRM, appareil à mammographie…

    Ils doivent donc mener les deux enquêtes de front et vu le caractère bien trempé de chacun, surtout de Kylie, on peut s’attendre à de multiples rebondissements, d’autant plus que leur vie privée est loin d’être de tout repos.

    Spence, le mari de Kylie est toxicomane et a rechuté après avoir résisté dix ans après avoir subi une cure de désintoxication. Il fait n’importe quoi, c’est l’escalade dans l’usage des drogues, et il va même jusqu’à saccager les studios où il travaille.

    Zach vient d’emménager avec Cheryl, flic aussi et ce n’est pas de tout repos car chaque fois que Kylie l’appelle au secours pour partir à la recherche de son mari… Tous les deux ont eu une aventure des années auparavant et Zach accoure chaque fois que Kylie l’appelle…

    C’est la première fois que je lis un thriller de James Patterson et, ma foi, j’ai passé un bon moment, on ne trouve des litres d’hémoglobine, les héros sont attachants avec leurs défauts, comme leurs qualités. On a une belle exploration des liens tumultueux entre police et politique, ou des milieux huppés de la ville qui ne pensent qu’à l’argent, à arnaquer les autres et éliminer ceux qui se mettent en travers de leur chemin.

    Un clin d’œil au passage à Annie Ryder, une mamie magouilleuse de la petite délinquance dont le rejeton Teddy, ayant ses quelques neurones mal connectés, à l’art de se mettre dans des situations compliquées. Annie est truculente à souhait, parlant à son mari par l’intermédiaire de l’urne contenant ses cendres, mais elle fourmille d’idées pour sauver son rejeton…

    Un grand merci à NetGalley et aux éditions de l’Archipel qui m’ont permis de découvrir ce roman et de faire la connaissance de la prose de son auteur, ici en collaboration avec Marshall Karp, découverte fort sympathique. En général, j’aime bien les polars publiés par les éditions de l’Archipel, car ils ont une trame intéressante, le côté psychologique et les relations entre les policiers, ou les protagonistes sont bien appréhendés.

    J’ai très envie de lire d’autres de ses nombreux romans, notamment ceux dont le héros est un détective noir du nom d’Alex Cross, série qui comprend une vingtaine de tomes ou retrouver ce duo dans la série NYPD Red…

    #Diamantsdesang #NetGalleyFrance

    https://leslivresdeve.wordpress.com/2021/01/22/diamants-de-sang-de-james-patterson-et-marshall-karp/

  • add_box
    Couverture du livre « Diamants de sang » de James Patterson et Marshall Karp aux éditions Archipel

    Marie Nel sur Diamants de sang de James Patterson - Marshall Karp

    C’est le quatrième roman que je lis de James Patterson, mais c’est le premier que je lis de lui en collaboration avec Marshall Karp. Pourtant, ils ont déjà écrit tous les deux plusieurs livres, formant la série « NYPD Red » avec les deux mêmes inspecteurs. Je dois bien avouer que cela ne dérange...
    Voir plus

    C’est le quatrième roman que je lis de James Patterson, mais c’est le premier que je lis de lui en collaboration avec Marshall Karp. Pourtant, ils ont déjà écrit tous les deux plusieurs livres, formant la série « NYPD Red » avec les deux mêmes inspecteurs. Je dois bien avouer que cela ne dérange pas du tout de lire celui-ci sans avoir lu les autres, je n'ai pas du tout été perdue. Peut-être que de les lire dans l'ordre permet de mieux connaître les deux personnages récurrents, mais cela ne m'a pas du tout dérangée, j’ai réussi à les apprécier et à les cerner dans leurs caractères.

     

    Ces deux personnages, ce sont l'inspecteur Zach Jordan et sa partenaire Kylie MacDonald. Ils appartiennent tous deux à une unité d'élite de la police New-Yorkaise qui est chargée de protéger les gens riches, de la classe aisée de New-York. Un meurtre va être commis sur une actrice, elle se rendait à une soirée et a été tuée dans sa limousine. Le collier d’émeraudes d’une grande valeur qu'elle portait, lui a été arraché et volé. Les meurtriers semblent être des petits malfrats de seconde zone, ce qui étonne beaucoup les inspecteurs. Les frères Basset, qui ont créé le collier d’émeraudes, veulent savoir qui a volé, surtout que l'un des deux frères devait se trouver avec l'actrice dans la voiture et qu'un léger contretemps a épargné du coup sa vie. Mais pour autant, les frères ne semblent pas irréprochables, ont-ils quelque chose à voir avec ce vol ?

    Dans un second temps, le couple d’enquêteurs est appelé par la maire de New-York et son mari pour des vols étranges de matériel médical dans plusieurs hôpitaux de la ville. Pourquoi ces vols, qui sont les voleurs, comment font-ils pour arriver à ne pas se faire repérer, surtout que certains appareils volés sont volumineux. Bien évidemment, ils doivent enquêter en toute discrétion, il ne faudrait pas que cela vienne à se savoir.

    Cela commence à faire beaucoup pour Zach et Kylie, et cela va empiéter bien évidemment sur leur vie privée. Zach est en couple avec une psy de la police, ses horaires et les enquêtes simultanées créent des tensions dans sa relation, surtout que Zach ne sait pas dire non à Kylie lorsqu’elle l'appelle, même tard le soir. Il faut dire aussi que rien ne va non plus pour Kylie, mariée à un homme qui se drogue et qui disparaît lui aussi. Donc en plus des enquêtes pour le meurtre de l’actrice, et des vols de matériel médical, il faut qu'elle mène sa propre enquête sur la disparition de son mari. Les deux enquêteurs ne savent plus où donner de la tête et ne s'ennuient pas une seconde.. tout comme nous lecteurs.

     

    La tension est palpable dès les premières lignes, montera très vite en intensité et ne diminuera pas jusqu’à la dernière page. Et ça, c’est très appréciable, surtout pour ce genre de roman. En plus, les chapitres sont courts, cela donne beaucoup de rythme à la lecture et ajoute une dose de tension supplémentaire. On ne suit pas seulement les deux enquêteurs, on suit également d'autres protagonistes, qui ont toute leur importance dans l'histoire. Certains chapitres se terminent avec des révélations qui font que vous avez très vite envie de tourner la page pour savoir la suite. J'aime beaucoup ce rythme haletant dans mes lectures de polar, quand ça va vite et que ça se précipite. Cela rend la lecture très addictive. Et vu que les chapitres sont courts, on se dit toujours qu'on a le temps d'en lire un supplémentaire avant de fermer le livre, et on est vite pris dans l'engrenage de ne jamais arrêter.

     

    Malgré la vitesse de lecture, les auteurs ont très bien retranscrit l'ambiance, ont également bien décrit les lieux, les scènes, les personnages. Je me suis très vite attachée à Zach et Kylie, je les ai tout de suite appréciés, et j'ai surtout bien aimé le duo qu'ils forment. Kylie est une personne plus spontanée, qui fonce avant de réfléchir, et Zach serait plutôt l'inverse, ses actes et ses décisions sont réfléchies. Ils se complètent très bien tous les deux, on comprend qu’il y a eu une histoire plus intime entre eux auparavant, sûrement dans les autres romans, ce qui fait qu'on comprend que Zach se précipite dès que Kylie l’appelle, et ce à n’importe quelle heure de la journée ou de la nuit. Ce qui nuit grandement à la relation de Zach avec sa nouvelle petite amie.

    L’attachement à Zach est d’ailleurs renforcé par l'utilisation de la narration à la première personne quand les chapitres le concernent. Ce « je » me permet de me mettre encore mieux à la place du personnage, d’être au plus près de ses ressentis, de rentrer dans sa tête et de connaitre la moindre de ses pensées. Je suis assez sensible à ce genre de narration et dans un polar, cela amène une touche d'intimité qui donne une autre dimension à l’histoire, et qui devient autre chose qu'un pur polar. Une autre chose que j'ai beaucoup aimé, c’est la touche d'humour qu'ont rajouté les auteurs, les dialogues entre les deux inspecteurs sont souvent croustillants, ils s'envoient quelques vannes qui font sourire. Cela donne des bulles de fraîcheur et de légèreté dans le texte qui ne sont pas négligeables quand l'ambiance est trop tendue. Les personnages sont assez nombreux mais on s'y retrouve facilement, car ils sont tous marquants. Peut-être pourrait-on reprocher que la psychologie des personnages n'est pas trop creusée, mais ce n'est pas le but, pour moi, de ce roman. Je pense que cela aurait créé des longueurs dans le récit, et cela ne colle pas du tout avec l'effet rapide des chapitres courts.

    Pour moi, ce livre contient tous les bons ingrédients du polar, une enquête bien menée, plusieurs intrigues qui se croisent, des enquêteurs intéressants dans leurs caractères, du suspense, de la tension, du rythme, une résolution ardue. Tout est réuni pour passer un bon moment de lecture. Au fur et à mesure des indices relevés, on se doute de l’identité du ou des coupables, mais ce qui est intéressant c’est de voir  comment tout va se démêler et savoir si cela va se résoudre sans anicroche. Le final a répondu à toutes mes attentes, et je l’ai fortement apprécié aussi.

     

    Je pense que vous l'aurez compris, j'ai passé un très bon moment avec ce livre, que j'ai lu sur le week-end. James Patterson est un auteur que je vais continuer à suivre, quelque soit l'auteur avec lequel il s’associe, on retrouve son style et sa plume est toujours efficace. J’ai beaucoup aimé le couple d’enquêteurs et je ne manquerai pas une prochaine enquête avec eux. J’ai d’ailleurs également noté les titres de leurs précédentes enquêtes que je vais essayer de me procurer, j’aimerais beaucoup les retrouver et savoir ce qui leur est arrivé personnellement auparavant afin de mieux les comprendre encore.

     

    Je ne peux que vous conseiller ce roman, si vous aimez les enquêtes les polars, des duos d’enquêteurs, du suspense, ce livre est fait pour vous. Et même si vous l’avez jamais lu de romans de cet auteur, vous pouvez tout à fait commencer par ce livre, cela ne vous dérangera pas du tout dans la compréhension de l'histoire. En tout cas, pour ma part, je lirai avec grand plaisir un prochain roman signé James Patterson.

  • add_box
    Couverture du livre « Diamants de sang » de James Patterson et Marshall Karp aux éditions Archipel

    L'atelier de Litote sur Diamants de sang de James Patterson - Marshall Karp

    Une star de cinéma a été tuée et le sublime collier d’émeraudes et de diamants autour de son cou a disparu. Le NYPD Red, une unité d’élite formée par le duo de détective Zach Jordan et Kylie MacDonald pour protéger les riches et les célébrités est appelé pour enquêter. Ils n’auront de cesse de...
    Voir plus

    Une star de cinéma a été tuée et le sublime collier d’émeraudes et de diamants autour de son cou a disparu. Le NYPD Red, une unité d’élite formée par le duo de détective Zach Jordan et Kylie MacDonald pour protéger les riches et les célébrités est appelé pour enquêter. Ils n’auront de cesse de travailler non stop jusqu’à ce que les coupables soient sous les verrous. Mais rien ne se passe comme ils voudraient, les corps s’accumulent sans laisser un moment de répits à Zach et Kylie, et au lecteur non plus. C’était sans compter sur une visite chez la nouvelle maire de New york, qui leur confie une autre affaire à résoudre en sous main le plus discrètement possible pour ne pas nuire à son image. La mise en place des différents scénarios est rapides, les chapitres sont courts et se lisent tout aussi facilement apportant le lot de rebondissement et de réponses. Pour ajouter une pincée de sel et pimenter un peu les choses, on en apprend un peu plus sur les problèmes dans la vie privée de nos enquêteurs. Ce qui donne une surcharge d’adrénaline. Auront-ils la possibilité de trouver quelques minutes pour s’occuper de leur problèmes personnels, rien n’est moins sur alors que les deux enquêtes les mobilisent à 100%. Un thriller bien étudié et rapide selon la plume de notre duo d’écrivains qui donnent aux enquêtes du NYPD Red une saveur à chaque fois renouvelée. Un duo bien sympathique qui se débrouille comme il peut pour empêcher leur vie personnelle de s’écrouler. On retrouve les touches d’humour qui sont toujours bienvenues pour détendre l’atmosphère. Certes certains diront que le personnage de Kylie est cliché et légèrement surfaite mais je l’aime bien telle qu’elle est. Une lecture agréable mais il manque un je ne sais quoi de plus dans l’intensité et la profondeur pour que cela soit inoubliable. Bonne lecture.

    http://latelierdelitote.canalblog.com/archives/2021/01/06/38745045.html