James Patterson

James Patterson
Avec quelque 350 millions de livres vendus, James Patterson, né en 1947, est l'auteur de thrillers le plus lu au monde. En 2014, toutes ses nouveautés ont figuré aux premières places des listes des best-sellers du New York Times. Parmi ses romans récents, publiés à l'Archipel : Le Sang de mon enn... Voir plus
Avec quelque 350 millions de livres vendus, James Patterson, né en 1947, est l'auteur de thrillers le plus lu au monde. En 2014, toutes ses nouveautés ont figuré aux premières places des listes des best-sellers du New York Times. Parmi ses romans récents, publiés à l'Archipel : Le Sang de mon ennemi, Lune pourpre, et Un si beau soleil pour mourir, sans oublier la nouvelle édition de Zoo, rééditée à l'occasion de la diffusion en prime time par TF1 de la série TV adapté du roman, avec entre autres la Française Nora Arnezeder.

Avis (69)

  • add_box
    Couverture du livre « Incontrôlable » de James Patterson aux éditions Archipel

    Elodie Cartier sur Incontrôlable de James Patterson

    Meurtre ou suicide ? Dès les premières lignes on plonge totalement dans l'action ! Le suspens est là du début à la fin et l'on passe de rebondissements en rebondissements sans aucun moment de relâche ! Sur un fond de conflit politico-gouvernemental ou complot de la Cia, Ben casper se retrouve...
    Voir plus

    Meurtre ou suicide ? Dès les premières lignes on plonge totalement dans l'action ! Le suspens est là du début à la fin et l'on passe de rebondissements en rebondissements sans aucun moment de relâche ! Sur un fond de conflit politico-gouvernemental ou complot de la Cia, Ben casper se retrouve traqué dans une chasse à l'homme qu'il aura bien du mal à maîtriser ! L'écriture est fluide et les chapitres sont assez courts ce qui donne une facilité de lecture appréciable. C'est le premier roman de James Patterson que je lis et je pense retenter l'expérience sans hésitation !

  • add_box
    Couverture du livre « Jeu de massacres » de James Patterson et Howard Roughan aux éditions Archipel

    L'atelier de Litote sur Jeu de massacres de James Patterson - Howard Roughan

    Une collaboration fructueuse entre James Patterson et Howard Roughan, donne une superbe enquête, prenante et haletante avec des personnages intéressants et un final éblouissant. J’ai complètement accroché avec les personnages et notamment avec Dylan Rheinhart, professeur de psychologie et la...
    Voir plus

    Une collaboration fructueuse entre James Patterson et Howard Roughan, donne une superbe enquête, prenante et haletante avec des personnages intéressants et un final éblouissant. J’ai complètement accroché avec les personnages et notamment avec Dylan Rheinhart, professeur de psychologie et la détective Elizabeth Needham du NYPD. J’imagine parfaitement une série avec ces deux là sans toutefois omettre le charmant petit mari de Reinhart, Tracy. L’intrigue débute lorsque Needham vient interrompre Reinhart en plein cours, lui demandant de l’aide dans une affaire de meurtre où apparait une carte à jouer comme seul indice. Soudain d’autres cartes à jouer font leur apparition au côté d’autres victimes. Il s’agit maintenant de mettre la main sur un tueur en série particulièrement retord et qui ne manquera pas de nous donner des sueurs froides.
    Les chapitres sont très courts se qui nous assure un rythme rapide pour ce page-turner. Mon seul petit reproche est les nombreuses références à des paroles de chanson ou à des personnages américains célèbres là-bas mais que personnellement je ne connais pas qui viennent émailler le récit et pour lesquels je suis passée à côté. Mais ce qui fait la force de ce thriller c’est la façon dont le personnage de Reinhart est développé, dès le premier chapitre on ne le lâche plus, de l’amphithéâtre de Yale à sa vie privée, tout est passionnant chez cet homme de 45 ans. La rencontre avec Elizabeth Needham est délicieusement écrite donne à ce duo beaucoup de charme. Le flic tenace et le brillant professeur sont parfaits dans leur rôle respectif. Je ne terminerai pas cette chronique sans parler du mari de Dylan, Tracy qui est vraiment craquant, il sait défendre la veuve et l’orphelin contre des propriétaires avides. Il apporte juste la touche de légèreté nécessaire dans cette dangereuse traque que mène son compagnon et le fait de voir un couple gay dont l’un est un personnage principal c’est juste parfait. Bonne lecture.

  • add_box
    Couverture du livre « Jeu de massacres » de James Patterson et Howard Roughan aux éditions Archipel

    Ellemlire sur Jeu de massacres de James Patterson - Howard Roughan

    Merci à Mylène des éditions de l'Archipel pour sa confiance renouvelée.

    Cela faisait longtemps que je n'avais pas lu James Patterson. A une époque, j'avais enchaîné ses livres mais j'avais fini par décrocher avec la série des Michael Bennett, qui n'est pas du tout mon genre.

    Dans ce...
    Voir plus

    Merci à Mylène des éditions de l'Archipel pour sa confiance renouvelée.

    Cela faisait longtemps que je n'avais pas lu James Patterson. A une époque, j'avais enchaîné ses livres mais j'avais fini par décrocher avec la série des Michael Bennett, qui n'est pas du tout mon genre.

    Dans ce nouvel opus, écrit à quatre mains avec Howard Roughan, nous sommes à New York. Dylan Reinhart est professeur à l'université où il assure un cours d'introduction aux psychopathies, et il est aussi l'auteur d'un ouvrage sur les comportements déviants. Il est en pleine démonstration quand Elizabeth Needham du NYPD débarque dans l'amphithéâtre. Elle a reçu un exemplaire du livre de Dylan, accompagné d'une carte à jouer maculée de sang. le sang est celui d'un homme retrouvé poignardé.

    "Ce dingue joue avec nous aux devinettes. A nous de chercher qui sera sa prochaine victime. Pourquoi vous désignerait-il nommément comme cible ?"

    Dès le prologue, on entre dans le vif du sujet, puisque c'est le tueur, qui se fait appeler le Dealer qui s'adresse à nous. Il nous parle des différentes façons de tuer, et du plaisir et de la satisfaction qu'il en retire. On comprend alors qu'il est organisé et qu'il ne laisse rien au hasard.

    "Les vrais serial killers, ceux dont les gens se souviennent, ont toujours l'intelligence de s'inventer un alias, une espèce de nom d'artiste qui leur va comme un gant. Sinon quel intérêt ? Les psys vous diront que les types dans mon genre sont avant tout des narcissiques. S'ils sous-entendent par là qu'on est fiers de notre savoir-faire et qu'on apporte un soin méticuleux à chacune de nos prestations, je réponds qu'il y a pire insulte."

    Le Dealer est le maître du jeu. Tel un croupier, c'est lui qui distribue les cartes. Les cartes d'un jeu macabre. En effet, les cartes qu'il dépose sur les lieux du crime ont une signification et sont un indice sur la prochaine victime. Sur cette enquête, Dylan devient vite l'associé d'Elizabeth. Ils mettent leurs connaissances et leurs expériences en commun, pour arrêter au plus vite le tueur.

    Avec ce thriller, nous entrons dans le New York de la politique et des médias, mais surtout de la corruption. Qui influence qui ? Quels sont les arrangements de cette société ? Qui décide des informations à transmettre aux médias ? Et finalement qui est le maître de New York ?

    " Plus personne à New York ne pouvait ignorer l'existence du Dealer. L'affaire allait mobiliser tout ce que la ville comptait d'insignes, y compris du FBI, si jamais le nombre de victimes continuait à croître. Et cela, monsieur le Maire entendait l'éviter à tout prix."

    Dans Jeu de massacres, il n'y aucun temps mort. On ne s'ennuie pas un seul instant. Les chapitres s'enchaînent à une vitesse folle. C'est dynamique. le style est fluide. L'intrigue est bien ficelée. Et le suspense est au rendez-vous, le Dealer a toujours une longueur d'avance. J'ai tourné la dernière page sans m'en rendre compte. Mission accomplie pour James Patterson, j'ai passé un excellent moment.

    En bref, Jeu de massacres est un bon cru ! Il m'a réconciliée avec James Patterson. Ce thriller a été une lecture extrêmement divertissante. Un bon page-turner, mais qui malgré tout qui ne me marquera pas longtemps.

    https://ellemlireblog.wordpress.com/2019/01/18/jeu-de-massacres-james-patterson-et-howard-roughan/

  • add_box
    Couverture du livre « Jeu de massacres » de James Patterson et Howard Roughan aux éditions Archipel

    Sophie Songe sur Jeu de massacres de James Patterson - Howard Roughan

    Quand Elisabeth Needham du NYPD reçoit un exemplaire accompagné d'une carte à jouer, taché de sang : elle se rapproche immédiatement de son auteur... Pour elle et Dylan Reinhart, une traque à l'assassin est désormais ouverte et la partie ne fait que commencer...

    James Patterson nous invite à...
    Voir plus

    Quand Elisabeth Needham du NYPD reçoit un exemplaire accompagné d'une carte à jouer, taché de sang : elle se rapproche immédiatement de son auteur... Pour elle et Dylan Reinhart, une traque à l'assassin est désormais ouverte et la partie ne fait que commencer...

    James Patterson nous invite à jouer avec nos nerfs dans ce roman où le tueur tire toutes les ficelles. On est tout de suite entraîné dans quelque chose de sombre et de macabre.

    En plein cœur de Manhattan, les crimes s'enchaînent, les cartes s'abattent et nous narguent, distribuant parcimonieusement quelques indices. L'enquête est électrique, menée tambour battant par un duo séduisant et atypique. On se laisse porter par leur énergie et les risques qu'ils encourent.

    L'écriture est rythmée, les dialogues s'enchaînent donnant une impulsion et du relief à l'intrigue. On est tendu, à cran, enchaîné à notre lecture qui défile à vive allure. Le jeu est captivant, le tueur mène la danse et le danger irradie à mesure que l'on se rapproche de ses pas. Dylan et Elisabeth donnent de leur personne et nous précipite vers la brèche. On brouille, les éléments, on prend des mauvaises directions, le criminel semble avoir toujours une longueur d'avance sur nous. On s'égare, on se trouble jusqu'au final explosif.

    James Patterson a réussi une fois de plus son coup, le suspens est le fil conducteur de ses romans que l'on dévore même sans y penser.

Ils le suivent

Discussions autour de cet auteur

Il n'y a pas encore de discussion sur cet auteur

Soyez le premier à en lancer une !