Jacques De Saint Victor

Jacques De Saint Victor
Jacques de Saint Victor, historien du droit, professeur à l'Université Paris-XIII et au CNAM, est notamment l'auteur de Un pouvoir invisible. Les mafias et la société démocratique (2012) et de Les Antipolitiques (2014).

Avis sur cet auteur (2)

  • add_box
    Couverture du livre « Casa Bianca » de Jacques De Saint Victor aux éditions Des Equateurs

    Annie Boucher sur Casa Bianca de Jacques De Saint Victor

    Une belle promenade en Italie et plus particulièrement dans les Pouilles. Un joli roman lent et un peu nostalgique. Il faut prendre son temps et le déguster.

    Une belle promenade en Italie et plus particulièrement dans les Pouilles. Un joli roman lent et un peu nostalgique. Il faut prendre son temps et le déguster.

  • add_box
    Couverture du livre « Casa Bianca » de Jacques De Saint Victor aux éditions Des Equateurs

    Lex_Libris_ sur Casa Bianca de Jacques De Saint Victor

    A la cinquantaine passé, un couple d'universitaire, le narrateur et Michela, sa femme, ne supporte plus les "vacances de masse", les lieux remplis de touristes. Pour faire plaisir à Michela, ils partent pour les Pouilles en Italie dans un superbe hôtel, loin de la populace. Mais, c'est tout le...
    Voir plus

    A la cinquantaine passé, un couple d'universitaire, le narrateur et Michela, sa femme, ne supporte plus les "vacances de masse", les lieux remplis de touristes. Pour faire plaisir à Michela, ils partent pour les Pouilles en Italie dans un superbe hôtel, loin de la populace. Mais, c'est tout le contraire ! Pensant faire demi tour, Michela, se souvient qu'elle a hérité d'un couvent pas loin de là, dans la pointe de la botte italienne, très peu connu : Lecce.

    Lecce, village perdu, calme, sans touriste cette fois... pourquoi pas restaurer le couvent ? Le narrateur, spécialiste de la mafia, a quelques doutes concernant un cercle d jeu installé dans une partie du couvent loué depuis des années. Une restauration longue et couteuse, pleines de rencontre, d'échange et de découverte, en particulier le journal du "zio" (oncle) où le récit du passé est conté.

    Jacques de Saint Victor écrit une nouvelle fois (après "Via Appia") un récit pour les amoureux d'Italie et les passionnés de voyages. Le récit est ponctué de diversions sur l'histoire du Sud de l'Italie totalement oublié, de ce vieux royaume des Deux Siciles bouleversé par le Risorgimento.

    L'auteur partage sa passion pour l'Italie, s'étonne et s'émerveille devant les paysages, les églises, les bâtiments, le climat, si différents de ce qu'on croit connaitre de l'Italie. Avec une plume lumineuse, divertissante, fluide et complètement érudit, Jacques de Saint Victor nous fait voyager avec lui, et c'est très réussi. Car il y a une certaine intimité qui se crée avec les personnages, une proximité avec l'histoire, qu'on veut s'approprié la Casa Bianca.

    Un roman rempli de surprise qui ravira les passionnés de l'Italie ou l'histoire du pays et le quotidien d'un village perdu se mêlent. Idéal pour vous faire voyager durant l'été grâce a son côté solaire, drôle et mystérieux.