J. B. Leblanc

J. B. Leblanc

La biographie de cet auteur n'est pas encore disponible, proposez la vôtre : Contactez-nous

Avis (2)

  • Couverture du livre « Sombres résurgences » de J. B. Leblanc aux éditions Fleur Sauvage

    L'atelier de Litote lalitote sur Sombres résurgences de J. B. Leblanc

    Aller, je ne vous fait pas languir, autant le dire tout de suite ce livre a été un véritable coup de cœur. On sent ici un univers très masculin, Paul Grassi en est le personnage principal, ce fonctionnaire de police est en train de faire un p….. de Burn out. L’auteur ne nous épargne pas, les...
    Voir plus

    Aller, je ne vous fait pas languir, autant le dire tout de suite ce livre a été un véritable coup de cœur. On sent ici un univers très masculin, Paul Grassi en est le personnage principal, ce fonctionnaire de police est en train de faire un p….. de Burn out. L’auteur ne nous épargne pas, les flash-backs ainsi distillés sont crus et dérangeants mais surtout ils apportent de la profondeur au récit. J’ai apprécié le réalisme des mises en situation terribles auquel il est confronté tous les jours la violence, les cas sociaux et la précarité, il devient un homme peu recommandable et c’est pour protéger sa famille de sa propre noirceur qu’il décide de tout quitter. Une fuite inexpliquée loin de son travail, de sa femme et de ses fils. Il achète dans le plus grand secret une maison en ruine avec l’idée de la rénover et d’en faire un havre de paix. Mais bien entendu rien ne va se passer tel qu’il l’espérait. La maison a une lourde histoire, sa propriétaire a disparu plus de trente ans auparavant et le frère de celle-ci, très âgé lui demande de reprendre l’enquête non élucidée à ce jour. A partir de là, on va suivre une lente descente aux enfers en faisant la connaissance du second personnage fort de l’histoire, un tueur fou, psychopathe dont on voit se dont il est capable dès le premier chapitre histoire de nous mettre directement dans le grand bain. Le pire pour moi c’est d’avoir éprouvé de l’empathie pour ce tueur dont la personnalité est bien travaillée et fouillée. Trois personnages féminins très différents apparaissent la femme de Grassi , la disparue et Eva qui est celle qui m’a le plus touché par son amour inconditionnel. Alors avec un rythme infernal, chapitres courts on tourne les pages sans s’en rendre compte et le polar ce transforme en un thriller bien huilé pour ma plus grande satisfaction. Un seul personnage m’a laissé sur ma faim c’est celui du détective privé dont j’aurai voulu connaître l’histoire. Mais comme on le comprend dans les remerciements, il y aura certainement une suite que je lirai avec grand plaisir, la plume de JB Leblanc est acérée et précise autant pour ce qui est de nous décrire une atmosphère (j’ai encore les mauvaises odeurs de la maison dans le nez) que pour nous brosser une galerie de personnages forts. Si comme moi vous êtes fan de polar/thriller n’hésitez pas une seconde « Sombres résurgences » pourrait bien vous surprendre et emporter avec lui une petite part de votre humanité.

  • Couverture du livre « Les passeurs T.1 ; les âmes noires » de J. B. Leblanc aux éditions Aconitum

    Tom Bizek sur Les passeurs T.1 ; les âmes noires de J. B. Leblanc

    Un thriller étonnant qui flirte avec un surnaturel profondément ancré dans notre quotidien. Les personnages sont attachants avec une psychologie propre et cohérente.
    Une fois commencé, plus possible de lâcher le roman. L'histoire est subtile, le rythme haletant et le suspense savamment...
    Voir plus

    Un thriller étonnant qui flirte avec un surnaturel profondément ancré dans notre quotidien. Les personnages sont attachants avec une psychologie propre et cohérente.
    Une fois commencé, plus possible de lâcher le roman. L'histoire est subtile, le rythme haletant et le suspense savamment distillé.
    Un auteur à suivre à mon sens...

Voir tous les avis

Discussions autour de cet auteur

Il n'y a pas encore de discussion sur cet auteur

Soyez le premier à en lancer une !