Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement ou connectez-vous pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

Ivan Repila

Ivan Repila
Ivan Repila est né à Bilbao en 1978. Il a travaillé dans la publicité en tant que graphiste, éditeur et directeur culturel. Le Puits est son premier roman.

Avis sur cet auteur (9)

  • add_box
    Couverture du livre « Le puits » de Ivan Repila aux éditions 10/18

    Les Lectures de Cannetille sur Le puits de Ivan Repila

    Piégés, semble-t-il par leur mère, au fond d’un puits creusé dans la terre, deux enfants, simplement désignés le Grand et le Petit, doivent organiser leur survie jusqu’à trouver le moyen de regagner la surface. Confrontés à la faim, à la maladie et à la folie au cours des cent jours que va durer...
    Voir plus

    Piégés, semble-t-il par leur mère, au fond d’un puits creusé dans la terre, deux enfants, simplement désignés le Grand et le Petit, doivent organiser leur survie jusqu’à trouver le moyen de regagner la surface. Confrontés à la faim, à la maladie et à la folie au cours des cent jours que va durer leur calvaire, les deux frères se partagent les vers de terre dont ils parviennent à se nourrir en fonction d’un objectif : muscler le Grand et alléger le Petit pour que l’un réussisse enfin à propulser l’autre hors du trou.

    Pas de forêt ici où abandonner le Petit Poucet et ses frères, mais un puits dont il faudra tout autant sortir par ruse et contrarier ainsi la cruauté d’un monde qui a mené une mère, manifestement non sans remords et donc, on le suppose, malgré elle, à perdre ses enfants. Nous voici donc dans un conte cruel et métaphorique, qui, au-delà de son histoire très réalistement narrée - en vingt-six chapitres à la numérotation elliptique, correspondant chacun à un jour choisi de captivité pour couvrir en accéléré trois mois d’une terrible agonie décrite en détails et sans fard, avec pour seule lumière un irréductible amour fraternel -, nous projette dans un autre abîme : celui de notre perplexité quand, à peine guidés par quelques indices semés ça et là, il nous faut laisser libre court à notre imagination pour répondre au tumulte de nos interrogations.

    Derrière ce puits, faut-il voir les prisons ou les camps opprimant une humanité victime de la folie et de la barbarie ? Est-ce une tombe, celle de nos illusions et de nos espoirs, dans une vie d’épreuves ne consistant qu’à retarder le plus longtemps possible son inéluctable issue ? Est-ce au contraire un utérus, creuset de nos douloureux apprentissages d’êtres humains, ou encore lieu de contention maternelle plus ou moins nocif dont il faut s’échapper pour devenir soi ? Cache-t-il une métaphore de notre vie psychique, prisonnière d’un inconscient pétri de peurs profondes ?

    A la suite de Zoé Valdés lorsqu’elle évoque dans sa préface « un puits semblable à tous les puits : obscur, ténébreux, hostile… comme l’est parfois la vie elle-même », c’est finalement cette phrase : « La vie est merveilleuse mais vivre est insupportable » que l’on aura peut-être envie de retenir comme clef de lecture.

    Ce livre, dont la brièveté ouvre pourtant sur des profondeurs aussi insondables que celles de son si mystérieux puits, est superbement écrit et parfaitement maîtrisé. Fable terrible sur la nature profonde de l’homme, capable du pire comme du meilleur pour sa survie, elle peut toutefois désarçonner suffisamment dans ses passages les plus hermétiques pour laisser persister une légère pointe de frustration. Un ouvrage interpellant, pas si accessible que cela…

  • add_box
    Couverture du livre « Le puits » de Ivan Repila aux éditions 10/18

    plume parisienne sur Le puits de Ivan Repila

    Où l'histoire sordide de deux enfants, un ado dit Le grand et son cadet dit Le petit, enfermés par leur mère dans un puits à 7 mètres sous terre. Un sac de provisions auquel ils n'ont pas le droit de toucher. Et les jours passent...

    En refermant le livre, je me suis dit que j'étais passée...
    Voir plus

    Où l'histoire sordide de deux enfants, un ado dit Le grand et son cadet dit Le petit, enfermés par leur mère dans un puits à 7 mètres sous terre. Un sac de provisions auquel ils n'ont pas le droit de toucher. Et les jours passent...

    En refermant le livre, je me suis dit que j'étais passée totalement à côté de ce livre. Pourquoi cette mère fait-cela ? Pourquoi ils ne peuvent pas manger ce qu'il y a dans le sac ? Absurde !
    J'ai laissé passé quelques jours avant d'écrire dessus. J'avais quand même trouvé que la relation fraternelle dans cette horreur était décrite avec soin. Mais je n'ai pas su y voir autre chose. Si quelqu'un l'a lu, je veux bien savoir ce qu'il en a pensé ?!

  • add_box
    Couverture du livre « Le puits » de Ivan Repila aux éditions 10/18

    dominique petrone sur Le puits de Ivan Repila

    Un roman court mais percutant voir perturbant.
    L'histoire de ces deux frères coincés au fonds d'un puits jusqu'au point de non retour ou presque...
    Comment en sont-il arrivés la tous les deux, beaucoup de questionnement.
    Partis pour ramener des courses a leur mère, les voilà tous deux au fond...
    Voir plus

    Un roman court mais percutant voir perturbant.
    L'histoire de ces deux frères coincés au fonds d'un puits jusqu'au point de non retour ou presque...
    Comment en sont-il arrivés la tous les deux, beaucoup de questionnement.
    Partis pour ramener des courses a leur mère, les voilà tous deux au fond du gouffre sans eau ni nourriture car le plus grand va interdire de toucher le contenu du sac destiné a leur mère.
    Une angoisse constante sur l'évolution de leur périple, un mal être dérangeant...
    Beaucoup d'interrogations se bouscule dans ma tète lors de cette lecture et un sentiment d'impuissance, d'injustice et d'incompréhension quand arrive la fin.
    Bref un récit qui me rend triste et mal, pleins d'interrogations, une fin incomplète ? je ne sais pas mais on fait face a la résilience, la peur et nos émotions sont mises a rude épreuve!!

  • add_box
    Couverture du livre « Le puits » de Ivan Repila aux éditions 10/18

    Christine GAZO sur Le puits de Ivan Repila

    Je me suis plongée avec curiosité dans ce court conte cruel et troublant.
    Deux frères, le Grand et le Petit, se retrouvent bloqués au fond d’un puits, sans qu’on sache vraiment pourquoi, comment ...
    Résistant envers et contre tout à la tentation de se servir dans le sac à provisions destiné à...
    Voir plus

    Je me suis plongée avec curiosité dans ce court conte cruel et troublant.
    Deux frères, le Grand et le Petit, se retrouvent bloqués au fond d’un puits, sans qu’on sache vraiment pourquoi, comment ...
    Résistant envers et contre tout à la tentation de se servir dans le sac à provisions destiné à la mère, ils entreprennent de trouver un mode de survie et de trouver une solution pour sortir de ce puits.
    La peur, les souffrances physiques, la faim, les caprices météorologiques, les accès de fièvre et de folie, les mouvements d’humeur, les sentiments contradictoires... rien ne leur est épargné... C’est violent et profond. On parle de fraternité, de rivalité, de force et de don de soi...
    C’est un conte cruel et troublant. Déstabilisant. Peut-être trop pour moi...
    Mais je suis satisfaite de m’être laissé conduire hors de mes sentiers battus.