Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

Ivan Jablonka

Ivan Jablonka
Ivan Jablonka est maître de conférences à l'université du Maine et chercheur associé au Collège de France.

Avis sur cet auteur (46)

  • add_box
    Couverture du livre « Des hommes justes ; du patriarcat aux nouvelles masculinités » de Ivan Jablonka aux éditions Seuil

    Zabouille sur Des hommes justes ; du patriarcat aux nouvelles masculinités de Ivan Jablonka

    Par grande erreur, en débutant cet ouvrage, on pourrait vite se dire « encore un ! ». Une bien mauvaise pensée. Rien n’est laissé au hasard. Lors de la lecture de ce document, j’ai beaucoup apprécié les observations très fines ici évoquées. J’ai également eu la sensation d’un juste équilibre que...
    Voir plus

    Par grande erreur, en débutant cet ouvrage, on pourrait vite se dire « encore un ! ». Une bien mauvaise pensée. Rien n’est laissé au hasard. Lors de la lecture de ce document, j’ai beaucoup apprécié les observations très fines ici évoquées. J’ai également eu la sensation d’un juste équilibre que l’auteur a pris soin de mesurer.

    Le niveau de documentation est remarquable, les recherches très détaillées.
    Ivan Jablonka s’est attaqué à un sujet d’actualité, qu’il est très difficile d’aborder sans prendre parti : pari gagné, Monsieur !

    https://littelecture.wordpress.com/2019/10/06/des-hommes-justes-de-ivan-jablonka/

  • add_box
    Couverture du livre « En camping-car » de Ivan Jablonka aux éditions Seuil

    Scarlett19 sur En camping-car de Ivan Jablonka

    Ce livre est un récit de jeunesse un peu nostalgique que nous livre Ivan Jablonka grâce aux carnets de voyage qu’il tenait à l’époque. Pendant les vacances des années 80, Ivan, ses parents et son frère ont parcouru l’Europe à bord d’un combi VW. Ils voyageaient avec deux couples d’amis et leurs...
    Voir plus

    Ce livre est un récit de jeunesse un peu nostalgique que nous livre Ivan Jablonka grâce aux carnets de voyage qu’il tenait à l’époque. Pendant les vacances des années 80, Ivan, ses parents et son frère ont parcouru l’Europe à bord d’un combi VW. Ils voyageaient avec deux couples d’amis et leurs enfants et ont ainsi parcouru de nombreux pays : le Portugal (83) la Grèce (84) la Sicile (85) le Maroc (86) l’Italie (87) la Turquie (88). Ces trois familles choisissaient les « spots » lieux d’arrêt, mettaient leur camping-car en triangle avec le barbecue au milieu. Ils formaient ainsi une petite communauté. Les enfants étaient très libres, ils profitaient de la plage, de la mer, inventaient sans cesse de nouveaux jeux.
    « Sois heureux » cette injonction paternelle reflète la propre incapacité de son père, né en 1940 et dont les parents sont morts à Auschwitz, à être heureux. « J’étais heureux parce que mon père , n’était plus malheureux à l’idée que je n’étais pas heureux ». Son père était heureux en voyant ses enfants heureux, ce qui était une revanche sur sa propre enfance mais pas toujours facile à vivre car s’il voyait ses enfants jouer au tarot au lieu d’admirer le paysage, il redevenait malheureux.
    Sa mère, professeur de français-latin-grec, représentait la partie culturelle du voyage et en profitait pour parfaire leur éducation historique.
    Quand il entre au lycée Buffon, il doit faire face au mépris des autres élèves envers ces vacances en camping-car qui ne correspondaient à aucun des schémas de vacances qu’ils connaissaient.
    Dans ce livre Ivan Jablonka fait revivre toute une époque, celle des voyages à l’étranger dans une totale liberté. Ces voyages lui ont permis de découvrir le monde, de s’ouvrir à la diversité et aux différentes cultures, ce qui représente une richesse inestimable. Cependant la lecture est un peu fastidieuse, un peu répétitive.

  • add_box
    Couverture du livre « Des hommes justes ; du patriarcat aux nouvelles masculinités » de Ivan Jablonka aux éditions Seuil

    Cécile sur Des hommes justes ; du patriarcat aux nouvelles masculinités de Ivan Jablonka

    Ayant arrêté mes études il y a fort fort longtemps, il y a également fort fort longtemps que je n'avais plus lu de texte didactique. J'ai donc retroussé mes manches, sorti mon bloc de post-it et je suis partie à l'assaut (des pavés) de cet essai très documenté de l'historien Ivan Jablonka.
    Les...
    Voir plus

    Ayant arrêté mes études il y a fort fort longtemps, il y a également fort fort longtemps que je n'avais plus lu de texte didactique. J'ai donc retroussé mes manches, sorti mon bloc de post-it et je suis partie à l'assaut (des pavés) de cet essai très documenté de l'historien Ivan Jablonka.
    Les deux premières parties qui rappellent l'histoire et les bases du patriarcat m'ont intéressée tout en me paraissant parfois indigestes du fait de trop d'informations. La partie consacrée aux failles du masculin m'a beaucoup plus accrochée et j'ai lu quasiment d'une traite la dernière partie consacrée à la justice de genre.
    En tant que femme et mère de deux filles, j'ai bien entendu été interpelée par nombre de sujets : l'image de la femme donnée par le cinéma hollywoodien, le partage des tâches dans le foyer, l'évolution de la carrière des femmes au moment du premier enfant, la charge mentale... Et j'ai cherché comment mettre en place ce qui pouvait l'être et renforcer ce qui l'était déjà.
    J'ai réalisé que j'étais aidée dans cette démarche par un homme qui n'a pas peur des tâches ménagères et qui emmène ses filles voir des matchs de foot ET faire du shopping.
    Ivan Jablonka combat les idées du monde traditionnel et cherche à pousser l'homme à s'interroger sur sa masculinité. le projet de société qu'il défend, la "justice de genre" signifie l'égalité des chances. C'est certes une utopie mais comme le dit l'auteur lui-même, "les utopies d'hier sont les réalités d'aujourd'hui". J'ai trouvé que cette lecture apportait une réflexion nécessaire et si l'homme juste est pour l'heure une utopie, Ivan Jablonka n'est pourtant pas loin d'en être un.

  • add_box
    Couverture du livre « Des hommes justes ; du patriarcat aux nouvelles masculinités » de Ivan Jablonka aux éditions Seuil

    parcequecmoi sur Des hommes justes ; du patriarcat aux nouvelles masculinités de Ivan Jablonka

    Ivan Jablonka s’appuie sur un gigantesque travail de documentation, qu’il reprend dans les 3 premières parties de son essai qui en devient un véritable traité sur la masculinité (le patriarcat) et le droit des femmes à travers les siècles et le monde, en remontant aux origines, et en balayant...
    Voir plus

    Ivan Jablonka s’appuie sur un gigantesque travail de documentation, qu’il reprend dans les 3 premières parties de son essai qui en devient un véritable traité sur la masculinité (le patriarcat) et le droit des femmes à travers les siècles et le monde, en remontant aux origines, et en balayant tous les pays et toutes les religions. Partant de ces faits avérés et de cette culture de l’homme (ou de l’Homme ?), l’auteur nous emmène vers des réflexions plus personnelles sur les nouvelles masculinités, celles de l’après « #metoo », et nous incite à continuer le combat pour la liberté et les droits des femmes, en éduquant nos garçons entre autres. Le but étant d’obtenir une vraie égalité des genres en ce XXIe siècle, et de faire « des hommes justes » à la place de « juste des hommes ».

    Un titre « des hommes justes » et un sous-titre « du patriarcat aux nouvelles masculinités » très explicites. On sait dès le départ ce que cet essai va explorer, et de façon assez dense (+600 pages). Moult informations, moult exemples, moult références, moult citations, moult développements dans chaque partie. On a parfois l’impression de redites, mais c’est uniquement par ce que les faits sont similaires dans plusieurs parties du globe, et à différentes époques. Cela renforce et appuie encore sur le sujet prédominant, ou comment repenser la masculinité pour avoir des « mecs bien ».

    Au final, même si on connait globalement la genèse des droits des femmes et de la supériorité masculine depuis l’origine, on explore avec plaisir ce traité du genre, fouillé et complet ; et on apprend énormément tout au long de sa lecture.

    Un ouvrage nécessaire qui sert de bible à qui s’intéresse au patriarcat et aux femmes. Sujet d’actualité véritable phénomène de société, la lecture de cet essai est riche grâce aux réflexions historiques, sociologiques et religieuses. Le fait que l’auteur soit un homme accentue encore la portée d’un tel ouvrage à mettre sans conteste entre toutes les mains. Une belle réussite.