Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement ou connectez-vous pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

Isabelle Villain

Isabelle Villain
Après avoir travaillé pendant une quinzaine d'années dans la publicité et l'évènementiel, Isabelle Villain se tourne vers la littérature policière, genre qu'elle affectionne depuis l'enfance. Elle obtient le prix Maurice Bouvier pour « Peine capitale », et le prix polar du festival Jeter l'Encre ... Voir plus
Après avoir travaillé pendant une quinzaine d'années dans la publicité et l'évènementiel, Isabelle Villain se tourne vers la littérature policière, genre qu'elle affectionne depuis l'enfance. Elle obtient le prix Maurice Bouvier pour « Peine capitale », et le prix polar du festival Jeter l'Encre pour « Âmes battues ». « De l'or et des larmes » est son huitième roman.

Avis sur cet auteur (47)

  • add_box
    Couverture du livre « Mauvais genre » de Isabelle Villain aux éditions Taurnada

    LaDoryquilit sur Mauvais genre de Isabelle Villain

    Hugo Nicollini n'a pas vraiment la même enfance que tous les enfants de son âge. Entre son père brutal et sa mère protectrice, les disputes sont fréquentes tout comme les coups. Et un soir, c'est la dispute de trop, sa mère ne se relèvera pas.

    Plus de vingt ans plus tard, l'équipe de Rebecca...
    Voir plus

    Hugo Nicollini n'a pas vraiment la même enfance que tous les enfants de son âge. Entre son père brutal et sa mère protectrice, les disputes sont fréquentes tout comme les coups. Et un soir, c'est la dispute de trop, sa mère ne se relèvera pas.

    Plus de vingt ans plus tard, l'équipe de Rebecca de Lost est en charge de l'enquête sur le meurtre d'une jeune femme poignardée. L'enquête les mènera alors à creuser un peu plus sur la famille de la victime, et l'histoire d'Hugo va alors refaire surface.

    Vous savez que chaque titre publié par les Éditions Taurnada trouve sa place dans mes lectures. Mauvais genre d'Isabelle Villain n'a pas dérogé à la règle et j'ai donc découvert ce nouveau roman dernièrement.

    Le roman s'ouvre sur un prologue qui semble mettre le lecteur de suite dans le bain. C'est une scène insoutenable, un acte qui nous choque même et qui nous arrache quelques frissons devant ce qui arrive au jeune Hugo. Et puis on plonge ensuite dans l'histoire, qui nous coupe brutalement avec cette scène, qui nous amène sur une autre intrigue, mais qui rejoindra finalement celle-ci...

    J'avais lu beaucoup de choses positives sur ce titre, le voyant passer plus d'une fois sur les réseaux sociaux, et pourtant... Pourtant, pour moi, ce fut une déception. Mauvais genre d'Isabelle Villain est un thriller qui m'a presque laissé de marbre, qui n'a pas réussi à me happer dans son histoire et qui manquait cruellement de rythme pour moi.

    Pourtant, au début du roman, on plonge dans une histoire sans faire de détour, faisant au passage connaissance avec le commandant Lost. L'intrigue se met en place, quelques pistes nous viennent à l'esprit, et à côté de ça d'un coup une ancienne affaire resurgit également. Mais pour moi, tel un soufflé tout est retombé d'un coup, il m'a manqué un petit quelque chose tout au long de ce roman.

    Alors certes, il y a tout de même du positif dans cela, car j'ai beaucoup aimé les thèmes abordés, notamment celui du transgenre avec l'histoire d'Hugo. J'ai trouvé que l'auteure parlait de ce thème plutôt délicat avec tact, sans porter de jugement, et bien au contraire en apportant quelques précisions sur cela. C'est là le gros point positif de ce roman, pour moi. J'aurais apprécié que tout cela reste au cœur du livre, de son intrigue, mais l'intrigue certes se démultiplie et enfle au fil des pages, mais se disperse pour moi, perd de sa profondeur et la fin... Alors franchement, je me suis demandée comment on en était arrivé là, le dénouement m'a laissé cette impression d'arriver comme un cheveu sur la soupe dont on ne sait où.

    Moi qui suis une grande fan des Editions Taurnada, il fallait bien malheureusement que cela arrive. Peut-être suis-je passée à côté de ce roman ? Peut-être ne l'ai-je pas lu au bon moment ? Ou peut-être tout simplement, celui-ci n'était clairement pas pour moi. Il ne vous reste plus qu'à vous faire votre propre idée en lisant Mauvais Genre d'Isabelle Villain.

    Mauvais genre d'Isabelle Villain est disponible aux Éditions Taurnada.

  • add_box
    Couverture du livre « Mauvais genre » de Isabelle Villain aux éditions Taurnada

    Bookinette sur Mauvais genre de Isabelle Villain

    Un début de roman percutant, Hugo est un petit garçon assiste à un drame violent....
    23 ans plus tard, Rebecca de Lost mène son équipe d'enquêteurs avec fermeté. Veuve quinquagénaire, c'est une femme au fort caractère dont la vie personnelle vacille entre hésitation et vulnérabilité. Son couple...
    Voir plus

    Un début de roman percutant, Hugo est un petit garçon assiste à un drame violent....
    23 ans plus tard, Rebecca de Lost mène son équipe d'enquêteurs avec fermeté. Veuve quinquagénaire, c'est une femme au fort caractère dont la vie personnelle vacille entre hésitation et vulnérabilité. Son couple avec son collègue Tom n'est pas des plus facile, lui étant marié de son côté avec deux enfants, elle peine à lui faire une vraie place dans sa vie.
    Le mythique quai des orfèvres a déménagé dans les nouveaux locaux, et c'est là que plusieurs affaires aboutissent sur le bureau du commandant :
    - une jeune kiné, Angélique, est assassinée dans son appartement
    - des crimes odieux sont commis portant la signature d'un tueur en série censé être sous les verrous... "le tueur au marteau"

    Entourée d'une équipe bien rodée qui fonctionne parfaitement avec ses caractères particuliers, ses forces et ses faiblesses, Rebecca se lance à corps perdu .dans des investigations complexes sans prêter attention aux lettres de menace qu'elle reçoit et l'on est vite embarqué dans cette histoire à la trame parfaitement échafaudée qui ménage suspense, fausses pistes et rebondissements. Il est question de violence, d'identité, de famille, de couple..... des thèmes forts et sensibles.

    Un polar mené tambour battant, sans temps mort, avec de nombreuses surprises. L'écriture est minimaliste, sans fioriture. Les phrases sont courtes, concises et vont à l'essentiel. C'est direct, quasi sans description, rien n'est suggéré, tout est posé, énoncé. Cela donne un polar nerveux au rythme soutenu, d'un réalisme cru.

    J'ai beaucoup aimé l'équilibre entre les enquêtes et la vie personnelle des personnages qui ont une vraie épaisseur et qu'on ne ménage pas, mais j'ai vraiment regretté, à ce propos, de ne pas avoir lu les deux précédents ouvrages de l'auteur. De nombreuses références y renvoient et j'ai eu l'impression, sans pour autant être gênée sur la trame même de l'intrigue, de louper une dimension plus intime avec chaque protagoniste...

    La fin s'ouvre vers une suite directe, il reste des questions non résolues, impossible de ne pas avoir envie de plonger dans le prochain de la série !

    Un grand merci aux Editions Taurnada et à Joël Maïssa
    pour cette jolie découverte : une lecture prenante sur des thèmes forts. .

    https://chezbookinette.blogspot.com/2018/12/mauvais-genre.html

  • add_box
    Couverture du livre « Mauvais genre » de Isabelle Villain aux éditions Taurnada

    Elodie Cartier sur Mauvais genre de Isabelle Villain

    Troisième roman mettant en scène notre personnage principal Rebecca de Lost, Mauvais genre est un très bon page turner où des sujets d'actualité tels que la monoparentalité, les violences conjugales ou les troubles du genre y sont abordés en toute finesse. Le thriller peut bien sûr se lire...
    Voir plus

    Troisième roman mettant en scène notre personnage principal Rebecca de Lost, Mauvais genre est un très bon page turner où des sujets d'actualité tels que la monoparentalité, les violences conjugales ou les troubles du genre y sont abordés en toute finesse. Le thriller peut bien sûr se lire indépendamment des précédents ("Peine capitale" et "Âmes battues"). On y retrouve le commandant Rebecca de Lost et son équipe menant trois enquêtes à la fois. Les pistes sont brouillées et les intrigues déroutante et bluffantes. Les chapitres sont courts et l'écriture fluide. Le livre se lit à une vitesse folle avec un suspens qui va nous tenir en haleine jusqu’à une fin insoupçonnée (il manquait tout de même quelques éléments). Avec cette fin qui n'en est pas vraiment une, l'auteur nous tient en haleine! On veut la suite!

  • add_box
    Couverture du livre « Mauvais genre » de Isabelle Villain aux éditions Taurnada

    Happy manda Passions sur Mauvais genre de Isabelle Villain

    Vous ne vous tromperez pas en choisissant ce thriller addictif, une enquete déroutante et des personnages bien travaillés. Une intrigue qui s’articule autour de personnages particulièrement attachants. L’auteur a su developper le caractère de chacun d’eux, on rentre dans leur intimité qu’on a...
    Voir plus

    Vous ne vous tromperez pas en choisissant ce thriller addictif, une enquete déroutante et des personnages bien travaillés. Une intrigue qui s’articule autour de personnages particulièrement attachants. L’auteur a su developper le caractère de chacun d’eux, on rentre dans leur intimité qu’on a l’impression de les connaitre depuis toujours.

    Cet opus fait suite à 2 autres romans, mais l’histoire est totalemnet indépendante.

    Double plaisir car il n’y a pas une affaire mais une double intrigue, un meurtre à l’arme blanche d’un coté et un tueur en série de l’autre.

    Le mystère est gardé jusqu’au dénouement final que je n’ai pas vu arriver. Le style narratif ne s’essouffle jamais, l’histoire nous happe et on lit chaque mot, phrase chapitre avec avidité. Un vrai bon thriller comme je les aime et que je vous recommande.

    Chronique plus détaillée sur mon blog, ou je soulève une petite frustration qui me donne vraiment envie de retrouver les personnages marquants de ce roman. https://happymandapassions.blogspot.com/2019/01/mauvais-genre-isabelle-villain-avis.html

Discussions autour de cet auteur

Il n'y a pas encore de discussion sur cet auteur

Soyez le premier à en lancer une !