Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

Isabelle Sorente

Isabelle Sorente

Isabelle Sorente est une écrivaine française née le 11 septembre 1970. Après un passage à Polytechnique et une spécialisation dans l’aviation civile, elle devient d’abord fonctionnaire au ministère des Transports. Ayant été elle-même boulimique pendant près de 10 ans, elle traite le sujet de l’ad...

Voir plus

Isabelle Sorente est une écrivaine française née le 11 septembre 1970. Après un passage à Polytechnique et une spécialisation dans l’aviation civile, elle devient d’abord fonctionnaire au ministère des Transports. Ayant été elle-même boulimique pendant près de 10 ans, elle traite le sujet de l’addiction dans son premier roman, L, paru en 2001. Isabelle Sorente s’intéresse à la spiritualité, qui est, avec les questions de l’inassouvissement et de la métamorphose, l’un des thèmes récurrents de ses textes. En parallèle à sa carrière d’auteure, elle est la cofondatrice de la revue RAVAGES et du magazine Blast. Elle a également été chroniqueuse pour la radio.

Les livres d’Isabelle Sorente sont de différents genres. Romans, essais, nouvelles, mais aussi pièces de théâtre (Hard Copy en 2002 et Gilles de Rais en 2004) : l’écrivaine explore différentes possibilités littéraires. Ancrés dans leur époque, les écrits d’Isabelle Sorente s’appuient pour la plupart sur des phénomènes contemporains tels que le racisme ou l’emprise de la productivité.

Articles en lien avec Isabelle Sorente (3)

  • #Partenariat : une belle journée à Manosque pour une seule passion, le livre.
    #Partenariat : Une belle journée à Manosque pour une seule passion, le livre.

    Une belle journée à Manosque, comme un été indien littéraire, la rencontre de deux femmes,deux ambiances, deux styles, deux visons pour une seule passion, le livre : Delphine de Vigan et Anne-Marie Garat, aux Correspondances de Manosque Découvrez le reportage de Christophe Robert, fidèle lecteur et explorateur de la rentrée littéraire 2015

  • Les explorateurs de la rentrée littéraire 2013 rendent leur verdict !
    Les explorateurs de la rentrée littéraire rendent leur verdict !

    Les explorateurs de la rentrée littéraire rendent leur verdict ! Parmi les romans sélectionnés, retrouvez leur critique dans la liste ci-dessous, en cliquant tout simplement sur le titre du livre. Nous vous présenterons très prochainement le palmarès de ces romans passionnants !

  • La rentrée littéraire 2013 sur lecteurs.com ? La parole aux Explorateurs
    La rentrée littéraire c'est aussi sur lecteurs.com

    L’idée a germé en juin : pourquoi lecteurs.com, qui compte plus de 200 000 dévoreurs de livres avertis, n’aurait pas son mot à dire sur la rentrée qui s’annonçait ? L’enthousiasme aidant, épicé d’un petit grain de folie, l’aventure a commencé. D’abord, un appel à candidature a été lancé via le site et les réseaux sociaux, qui a vu des réponses fuser sur-le-champ. Il a fallu être impitoyable pour sélectionner 21 participants parmi les passionnés.

Avis sur cet auteur (25)

  • add_box
    Couverture du livre « La femme et l'oiseau » de Isabelle Sorente aux éditions Lattes

    Calimero29 sur La femme et l'oiseau de Isabelle Sorente

    J'avais lu, en avril 2020, « le complexe de la sorcière » et je n'avais pas accroché à ce texte qui était plus un essai, une autofiction thérapeutique, une analyse introspective un peu fourre-tout qu'un roman. Je ne serais probablement pas allée plus loin avec Isabelle Sorente si je n'avais pas...
    Voir plus

    J'avais lu, en avril 2020, « le complexe de la sorcière » et je n'avais pas accroché à ce texte qui était plus un essai, une autofiction thérapeutique, une analyse introspective un peu fourre-tout qu'un roman. Je ne serais probablement pas allée plus loin avec Isabelle Sorente si je n'avais pas reçu, de façon aléatoire, « La femme et l'oiseau », son dernier roman, dans le cadre d'un jury littéraire. le hasard a bien fait les choses car ce roman m'a transportée.
    Le titre est déjà une promesse en lui-même avec l'association de l'oiseau, symbole de liberté et la femme, association souvent présente en littérature, en peinture, en sculpture. Cette promesse, l'autrice la concrétise avec l'histoire de Thomas, 91 ans, ancien Malgré-Nous, qui vit dans une maison en pleine nature dans le massif des Vosges et qui accueille sa petite-nièce, Elizabeth et sa fille, Vina, 14 ans ; la mère et la fille ont quitté Paris précipitamment après que Vina ait menacé un camarade avec un cutter et ait été exclue du collège. Les trois personnages doivent faire face à un secret qui les ronge ; Thomas doit affronter le souvenir de la guerre dans les rangs allemands contre son gré, il doit exorciser les souvenirs horribles du camp de prisonnier de Tambov, en Russie, la mort de son frère aîné dont il se sent responsable et la perte de la seule femme qu'il ait aimé, Nergui, une combattante mongole. Elizabeth, elle, doit guérir de la culpabilité d'avoir payé une femme indienne pour porter sa fille, étant stérile. Vina doit assumer cette blessure de n'avoir jamais revu sa mère biologique et avoir pu lui dire « je t'aime ».
    Chacun va aider l'autre en lui offrant la possibilité de partager le secret, la douleur afin de trouver sa liberté, de respirer. Thomas a le don de voir l'invisible, au-delà des choses grâce à la méditation et une sorte de transe déclenchée par la nature et la rencontre avec un faucon omniprésent dans le roman. le faucon est la voie vers soi, vers une sorte de sérénité profonde.
    Ce roman aborde de façon très poétique des sujets graves et douloureux comme la gestation pour autrui, le besoin vital de savoir d'où l'on vient, la culpabilité, la transmission ; il nous offre également une page d'histoire qui a laissé une plaie encore béante en Alsace avec l'engagement contraint des Alsaciens dans les rangs de la Wehrmacht, épisode peu évoqué en dehors de cette région et donc largement méconnu. Ayant vécu quelques années en Alsace, j'ai eu l'occasion d'apprendre le sort de ces jeunes hommes, écartelés entre leur patriotisme et le besoin de survivre. Ce roman rend cette tragédie encore plus émouvante avec le personnage de Thomas, qui a essayé de préserver son intégrité, son honnêteté, sa part d'humanité dans ce monde inhumain de Tambov.
    La nature est omniprésente même au camp de Tambov ; il n'y a qu'en son sein, qu'on peut se trouver, se débarrasser des oripeaux qui nous étouffe, aller au fond de soi pour atteindre notre vérité. Au sein de cette nature, toujours décrite comme bienveillante, le faucon ou le gerfaut, symbole du subconscient, représente la liberté ultime, celui qui permet de s'envoler, d'aller à sa propre rencontre, de rentrer en soi débarrassé des scories de la vie quotidienne et de l'asservissement au sol.
    Un beau roman, une très belle écriture poétique, une émotion très présente par la profondeur donnée aux personnages et à leurs interrogations qui pourraient être les nôtres. Il eut été dommage que je passe à côté de ce roman après la déception ressentie à l'égard du précédent.

  • add_box
    Couverture du livre « Le complexe de la sorcière » de Isabelle Sorente aux éditions Lattes

    Fanfan La Tulipe sur Le complexe de la sorcière de Isabelle Sorente

    Un livre difficile à classer tant il est multiple. Un peu autobiographie, un peu récit de fiction, un peu roman historique, ce qui est sûr c'est qu'il ne vous laissera pas indifférent!
    Isabelle Sorente analyse une partie de ses cauchemars afin d’amorcer une quête historique sur les traces des...
    Voir plus

    Un livre difficile à classer tant il est multiple. Un peu autobiographie, un peu récit de fiction, un peu roman historique, ce qui est sûr c'est qu'il ne vous laissera pas indifférent!
    Isabelle Sorente analyse une partie de ses cauchemars afin d’amorcer une quête historique sur les traces des chasses aux sorcières au Moyen âge. Et si ses cauchemars étaient les souvenirs traumatiques de l’un de ses ancêtres ? Un livre atypique et passionnant! Un peu perché néanmoins!

  • add_box
    Couverture du livre « Le complexe de la sorcière » de Isabelle Sorente aux éditions Lattes

    Jacqueline Fayolle sur Le complexe de la sorcière de Isabelle Sorente

    Le complexe de la sorcière est un ouvrage qu'on pourrait diviser en deux parties: une très documentée sur la chasse aux sorcières, depuis la nuit des temps, chasse liée aux croyances et sortilèges,Bof !. Une deuxième partie, beaucoup plus liée à la condition féminine et sa place exacte dans la...
    Voir plus

    Le complexe de la sorcière est un ouvrage qu'on pourrait diviser en deux parties: une très documentée sur la chasse aux sorcières, depuis la nuit des temps, chasse liée aux croyances et sortilèges,Bof !. Une deuxième partie, beaucoup plus liée à la condition féminine et sa place exacte dans la société, cet aspect abordé de façon beaucoup plus personnelle puisque " l'échantillon" est l'auteur.
    Qu'en dire? L'écrit est de bonne facture, l'historique est hautement sérieux, mais.... tout ça n'en fait pas un roman tel que "180 jours" que j'avais dû lire en 180 heures à peine !!

  • add_box
    Couverture du livre « Addiction générale » de Isabelle Sorente aux éditions Lattes

    Elizabeth Neef-Pianon sur Addiction générale de Isabelle Sorente

    Un essai certainement intéressant, mais j’ai trouvé la manière d’aborder le sujet de l’addiction assez rébarbative.
    J’ai donc rapidement abandonné ma lecture.

    Un essai certainement intéressant, mais j’ai trouvé la manière d’aborder le sujet de l’addiction assez rébarbative.
    J’ai donc rapidement abandonné ma lecture.