Isabelle Carre

Isabelle Carre
Isabelle Carré commence sa carrière au cinéma à 17 ans dans Romuald et Juliette, un film de Coline Serreau. Après plusieurs nomination aux Césars, elle reçoit, en 2003, le César de la meilleure actrice pour son rôle d'une femme atteinte de la maladie d'Alzheimer dans Se souvenir des belles choses... Voir plus
Isabelle Carré commence sa carrière au cinéma à 17 ans dans Romuald et Juliette, un film de Coline Serreau. Après plusieurs nomination aux Césars, elle reçoit, en 2003, le César de la meilleure actrice pour son rôle d'une femme atteinte de la maladie d'Alzheimer dans Se souvenir des belles choses de Zabou Breitman. L'année suivante, elle est récompensée par un Molière de la meilleure comédienne pour la pièce L'hiver sous la table. Elle privilégie les comédies, et joue tout aussi bien au théâtre qu'au cinéma. Elle est engagée auprès de plusieurs associations qui militent pour les droits des enfants. Les Rêveurs est son premier roman.

Avis (34)

  • Couverture du livre « Les rêveurs » de Isabelle Carre aux éditions Grasset Et Fasquelle

    Ellemlire sur Les rêveurs de Isabelle Carre

    Je referme ce livre avec l'impression moi aussi d'avoir rêver le temps de quelques centaines de pages. Isabelle Carré nous entraîne dans ses souvenirs d'enfance et de famille avec une plume si douce, si pure et poétique mais également addictive. Elle nous raconte sa famille peu ordinaire dans...
    Voir plus

    Je referme ce livre avec l'impression moi aussi d'avoir rêver le temps de quelques centaines de pages. Isabelle Carré nous entraîne dans ses souvenirs d'enfance et de famille avec une plume si douce, si pure et poétique mais également addictive. Elle nous raconte sa famille peu ordinaire dans une construction narrative « en désordre », absolument pas chronologique. Elle nous livre des souvenirs, parfois flous, parfois réinterprétés, parfois précis. Où est le « vrai » parmi le « faux ? Quelle importance puisque finalement, il s'agit d'un récit, tel un rêve ou un film avec l'actrice en voix-off.

    Un vrai bonheur dans les apparences : derrière cette impression heureuse d'enfance pleine de liberté, on découvre dans ce roman de la mélancolie, de la tristesse, et de nombreux moments difficiles. On ressent aussi énormément le questionnement, le désarroi parfois, de cette petite fille très réfléchie, qui veut juste être aimée et qui est devenue cette femme discrète et douce, une talentueuse actrice. Isabelle Carré se dévoile, et arrive à nous transmettre à travers ses mots tout un tas d'émotions, et c'est beau…

    En résumé, un vrai coup de coeur ! Les rêveurs est un livre sublime que je recommande ! Un livre que j'ai lu en numérique grâce aux éditions Grasset et au site Netgalley que je remercie, mais surtout un livre que j'achèterai en version papier pour le relire et le savourer à nouveau ! Mais Les rêveurs, c'est aussi, je pense, un livre à écouter, avis aux amateurs de livres audio.

    https://ellemlireblog.wordpress.com/2018/02/12/les-reveurs-isabelle-carre/

  • Couverture du livre « Les rêveurs » de Isabelle Carre aux éditions Grasset Et Fasquelle

    Bill sur Les rêveurs de Isabelle Carre

    Dans ce premier roman autobiographique, Isabelle Carré raconte son enfance entre un père artiste, collaborateur de Pierre Cardin avant de devenir 'designer', une mère régulièrement dépressive voire anorexique, et deux frères ...

    Une enfance passée à quêter l'affection maternelle, à chiper...
    Voir plus

    Dans ce premier roman autobiographique, Isabelle Carré raconte son enfance entre un père artiste, collaborateur de Pierre Cardin avant de devenir 'designer', une mère régulièrement dépressive voire anorexique, et deux frères ...

    Une enfance passée à quêter l'affection maternelle, à chiper des bribes d'affection, effluves de parfum, souhaits de câlins ... 

    Des parents divorçant, son père souhaitant assumer son homosexualité ... 

    Une adolescence compliquée, avec une TS, son propre appartement alors qu'elle était encore collégienne, des espoirs de devenir danseuse  ... 

    Des souvenirs de vacances ..

    Une première partie du roman globalement linéaire égrenant la biographie parentale, les souvenirs de cet immense appartement aux murs rouges et à la porte peinte qui faisait honte aux voisins ... et puis, le roman part en boucle, en spirale, en vrille ... on perd le fil chronologique pour une suite de chapitres, extraits de carnets, histoire du père, histoire du père du premier frère, histoire de la mère ... 

    Tous se mélange comme une écume de souvenirs remontant à la surface sans qu'ils aient eu le temps d'être bien digérés pour être bien restitués ...

    Quelques belles pages qui augurent de beaux romans à venir, mais la fin de celui-là aurait mérité d'être mieux travaillée

  • Couverture du livre « Les rêveurs » de Isabelle Carre aux éditions Grasset Et Fasquelle

    Emma C sur Les rêveurs de Isabelle Carre

    Roman autobiographique ou autobiographe romancée…
    Si l’on considère que ce qu’un enfant ne peut appréhender de l’histoire de ses parents, il peu le romancer à l’âge adulte soit mais je n’y vois pas vraiment le roman.
    J’y vois l’histoire d’une famille en marge et d’enfants qui s’en accommodent...
    Voir plus

    Roman autobiographique ou autobiographe romancée…
    Si l’on considère que ce qu’un enfant ne peut appréhender de l’histoire de ses parents, il peu le romancer à l’âge adulte soit mais je n’y vois pas vraiment le roman.
    J’y vois l’histoire d’une famille en marge et d’enfants qui s’en accommodent autant que possible.
    Une jolie écriture mais pas un vrai coup de cœur pour moi.
    Je dois commencer à avoir plus de difficultés avec les règlements de compte familiaux.
    Dommage.

Voir tous les avis

Ils le suivent

Discussions autour de cet auteur

Il n'y a pas encore de discussion sur cet auteur

Soyez le premier à en lancer une !