Rejoignez gratuitement le réseau des passionnés de lecture !  Je m'inscris

Ingrid Thobois

Ingrid Thobois
Née en 1980 à Rouen, Ingrid Thobois est romancière et grande voyageuse. Depuis le début des années 2000. Elle a enseigné le français en Afghanistan, réalisé divers reportages en Iran et en Haïti, et participé à des missions de développement et d'observation électorale en Indonésie, RDC, Moldavie,... Voir plus
Née en 1980 à Rouen, Ingrid Thobois est romancière et grande voyageuse. Depuis le début des années 2000. Elle a enseigné le français en Afghanistan, réalisé divers reportages en Iran et en Haïti, et participé à des missions de développement et d'observation électorale en Indonésie, RDC, Moldavie, Azerbaïdjan, Géorgie, Kazakhstan... Auteur de trois romans : Le roi d'Afghanistan ne nous a pas mariés (Phébus, 2007 ; Le Livre de poche, 2008 ; Prix du Premier roman 2007), L'Ange anatomique (Phébus, 2008 ; Le Livre de poche, 2010) et Sollicciano (Zulma, 2011), elle écrit également pour la jeunesse.

Avis sur cet auteur (15)

  • add_box
    Couverture du livre « Juste de l'autre côté de la mer » de Ingrid Thobois aux éditions Bayard Jeunesse

    annie-france belaval sur Juste de l'autre côté de la mer de Ingrid Thobois

    Lilia et Mehdi, jumeaux d'origine berbère, ont été arrachés à leur mère après la mort accidentelle de leur père par un oncle. Ce dernier les enferme et les exploite dans un atelier clandestin.
    Ils réussissent à fuir et après un voyage éprouvant, ils squattent une ruine à Tanger. Lilia travaille...
    Voir plus

    Lilia et Mehdi, jumeaux d'origine berbère, ont été arrachés à leur mère après la mort accidentelle de leur père par un oncle. Ce dernier les enferme et les exploite dans un atelier clandestin.
    Ils réussissent à fuir et après un voyage éprouvant, ils squattent une ruine à Tanger. Lilia travaille chez un fleuriste et économise pour des billets de ferry vers la France mais son frère devient un voyou, drogué, il vit avec un groupe de jeunes qui rêve de traverser la mer au risque de leurs vies.
    L'autrice aborde de nombreux problèmes toujours actuels: les ateliers clandestins, le travail des enfants, le désir de s'exiler dans un pays de cocagne tel que le décrivent ceux qui sont passés de l'autre côté et qui pour rien au monde ne parleraient de leur véritable situation: rejetés, clochardisés etc.
    Un livre jeunesse qui ne nuirait pas aux adultes

  • add_box
    Couverture du livre « Miss Sarajevo » de Ingrid Thobois aux éditions Buchet Chastel

    Olivier BIHL sur Miss Sarajevo de Ingrid Thobois

    Un livre bien à part, qui pour moi, commence mal durant les 12 premières pages sur un historique de la "camera obscura" inventé par Niepce...  Puis c'est la découverte d'un vrai talent de conteuse, Ingrid Thobois, qui à travers des chapîtres fort courts et un mouvement de flash back entre passé...
    Voir plus

    Un livre bien à part, qui pour moi, commence mal durant les 12 premières pages sur un historique de la "camera obscura" inventé par Niepce...  Puis c'est la découverte d'un vrai talent de conteuse, Ingrid Thobois, qui à travers des chapîtres fort courts et un mouvement de flash back entre passé et le présent avec le retour du narrateur sur ses terres d'enfance et la ville de Rouen, nous fait découvrir par petites touches le parcours et les fractures de Joaquim.

    Un parcours bien identifié entre des parents semblant s'être perdu dans leur vie de couple à partir du jour où à la naissance de leur troisième enfant, ils reviennent sans lui à la maison sans vraiment l'expliquer à Joaquim et à sa soeur Viviane. Une vie partagée par de nombreuses fractures et blessures ; bien sûr le suicide de Viviane, la maladie de la mère .... la rencontre des  passions de Joaquim ; la photographie de guerre et de conflits, son histoire d'amour avec Ludmilla, native de Sarajevo et son départ de France pour vivre de l'intérieur le siège et les massacres de Sarajevo auprès de la famille Nogic et plus particulièrement le quotidien de celle qui fit l'actualité, Inela, de son frère tué par les snipers,  au milieu d'autres filles de cette ville martyr dans la préparation au concours de Miss Sarajevo en 1993 adressée au monde entier pour qu'enfin on mette un terme à cette boucherie.

    Patchwork crée avec talent où les fils et les destins de Joaquim, Ludmilla, Viviane, Inala et Vesna s'entremêlent avec brio sous la plume d'Ingrid Thobois

  • add_box
    Couverture du livre « Miss Sarajevo » de Ingrid Thobois aux éditions Buchet Chastel

    Berenice974 sur Miss Sarajevo de Ingrid Thobois

    Joaquim, photographe d'une quarantaine d'années, se voit obligé de se rendre à Rouen - la ville de son enfance et de ses parents - sur l'injonction testamentaire de son père. Il n'y a plus mis les pieds depuis près de 20 ans, vivant comme en perpétuelle fuite, sans attache, toujours entre deux...
    Voir plus

    Joaquim, photographe d'une quarantaine d'années, se voit obligé de se rendre à Rouen - la ville de son enfance et de ses parents - sur l'injonction testamentaire de son père. Il n'y a plus mis les pieds depuis près de 20 ans, vivant comme en perpétuelle fuite, sans attache, toujours entre deux avions, deux pays, deux reportages. Ce qu'il fuit depuis tant d'années, c'est justement cette famille - et ce père froid - qui n'a jamais su ni prévoir le malheur ni réussi à exprimer la douleur. Tout a brutalement implosé quand Viviane, la soeur diaphane de Joaquim a disparu. Tout était prévisible et pourtant, il fut plus simple pour leurs parents d'ignorer la lente mais inexorable destruction de leur fille. Puis il a fallu continuer et face au silence assourdissant de ses parents, Joaquim a choisi de partir. La mort avait frappé, brutalement, ici à Rouen, il allait s'y confronter, la défier, là-bas en plein siège de Sarajevo.
    Le temps d'un trajet Paris-Rouen affluent les souvenirs de cette année 1993 où se bousculent la douleur insoutenable de la perte et la pulsion de vie qu'il a découvert au milieu de cette guerre où chaque sortie, chaque journée est un défi à la mort. Et ce sont aussi les contours d'une famille réfugiée derrière les non-dits et les fausses ignorances que livre Miss Sarajevo. Une famille bancale, aux êtres blessés qui ne semblent jamais avoir trouvé comment s'appuyer les uns sur les autres.
    Dans une langue qui tient presque de l'envoûtement, Ingrid Thobois offre avec Miss Sarajevo un portrait mélancolique et bouleversant.

  • add_box
    Couverture du livre « Juste de l'autre côté de la mer » de Ingrid Thobois aux éditions Bayard Jeunesse

    Ghislaine DEGACHE sur Juste de l'autre côté de la mer de Ingrid Thobois

    Lilia et Mehdi, 15 ans, sont jumeaux. Ils vivent à Boulmane, petit village de l’Atlas marocain dans la vallée du Dadès, avec leur mère, Kenza. Ils sont entourés par Kahina et Malik, qui à la mort de leur père, Kader, ont été des soutiens précieux et aiment les jumeaux comme s’ils étaient leurs...
    Voir plus

    Lilia et Mehdi, 15 ans, sont jumeaux. Ils vivent à Boulmane, petit village de l’Atlas marocain dans la vallée du Dadès, avec leur mère, Kenza. Ils sont entourés par Kahina et Malik, qui à la mort de leur père, Kader, ont été des soutiens précieux et aiment les jumeaux comme s’ils étaient leurs petits-enfants.
    Ils mènent une vie sereine. Mehdi est passionné par la pêche et Lilia par le dessin. Mais le jeune garçon, depuis quelque temps, change. Il a envie de nouveaux horizons, notamment au contact d’Éric, ce touriste et ami français. Il ne peut s’empêcher de rêver à l’Europe où, croit-il, il pourra réaliser tous ses rêves.
    Quant à Lilia, pas question pour elle de quitter sa terre natale. Un concours de circonstances va entraîner ces deux jeunes ados à Tanger, vers ce fameux détroit de Gibraltar.
    Ingrid Thobois, par le biais d’une intrigue familiale passionnante, aborde de façon très pertinente l’envie qu’ont ces jeunes Marocains d’avoir une vie meilleure en partant pour l’Europe. La tentation est grande.
    L’autrice décrit très bien toutes les fausses infos qui circulent, ces histoires de succès, d’argent, de beaucoup d’argent, infox véhiculées par ceux qui ont réussi à traverser, souvent au péril de leur vie et qui téléphonent à leurs copains du bled, ne pouvant leur dire qu’ils mènent une vie de clochard. Tout, plutôt que de perdre la face.
    Outre le sujet des migrants, l’autrice traite également du travail clandestin et de l’exploitation des enfants d’une manière très émouvante.
    Juste de l’autre côté de la mer, roman jeunesse, est un roman d’aventure où le suspense est maintenu de bout en bout. Ingrid Thobois nous offre des descriptions magnifiques de cette splendide vallée du Dadès et du Maroc en général, avec comme fil rouge, cette envie d’un avenir meilleur.