Hubert Haddad

Hubert Haddad
Auteur d'une œuvre considérable, Hubert Haddad nous implique magnifiquement dans son engagement d'intellectuel et d'artiste, avec des titres comme Palestine (Prix Renaudot Poche, Prix des cinq continents de la Francophonie), les deux volumes foisonnants du Nouveau Magasin d'écriture ou le très re... Voir plus
Auteur d'une œuvre considérable, Hubert Haddad nous implique magnifiquement dans son engagement d'intellectuel et d'artiste, avec des titres comme Palestine (Prix Renaudot Poche, Prix des cinq continents de la Francophonie), les deux volumes foisonnants du Nouveau Magasin d'écriture ou le très remarqué Peintre d'éventail (Prix Louis Guilloux, Grand Prix SGDL de littérature pour l'ensemble de l'œuvre).

Articles (1)

Avis (72)

  • add_box
    Couverture du livre « Géométrie d'un rêve » de Hubert Haddad aux éditions Lgf

    Elizabeth Neef-Pianon sur Géométrie d'un rêve de Hubert Haddad

    étalage de citations, de phrases alambiquées, interminables

    étalage de citations, de phrases alambiquées, interminables

  • add_box
    Couverture du livre « Opium Poppy » de Hubert Haddad aux éditions Gallimard

    Emmanuelle matoussowsky sur Opium Poppy de Hubert Haddad

    Opium Poppy, suit les traces d’un petit paysan afghan dont l'innocence est volée dans un pays écrasé par la guerre et le trafic d’opium.
    On suit avec effroi, à travers les yeux de l'Evanoui (un sobriquet dont on l'a affublé parce qu'incapable de rester conscient le jour de sa circoncision), le...
    Voir plus

    Opium Poppy, suit les traces d’un petit paysan afghan dont l'innocence est volée dans un pays écrasé par la guerre et le trafic d’opium.
    On suit avec effroi, à travers les yeux de l'Evanoui (un sobriquet dont on l'a affublé parce qu'incapable de rester conscient le jour de sa circoncision), le parcours d'un petit afghan rêveur dans sa campagne qui verra peu à peu broyer son environnement pour n’être plus qu’un être en sursis, inexorablement happé par le vertige de la mort. L'errance d'un enfant-soldat confronté à la barbarie, des montagnes afghanes aux banlieues parisiennes au rythme de chapitres alternant les souvenirs du pays natal – rédigés au passé – et l’errance d’Alam à Paris – au présent.
    Peu à peu désensibilisé par les évènements dont il est témoin et acteur, le garçonnet, tout comme son nom ou comme son enfance, disparaît dès les premières pages dans la tragédie. L'enfance n'existe plus et le futur est inévitable ("Pour le futur, il a compris, c'est ce qui arrivera fatalement.")
    Hubert Haddad conte cette épopée avec poésie et un réalisme poignant dans une langue éblouissante (on pourrait citer la moitié du livre) !
    Un roman déchirant, noir et magnifique.
    Vous n'oublierez jamais le petit héros d'Opium Poppy !

  • add_box
    Couverture du livre « Opium Poppy » de Hubert Haddad aux éditions Gallimard

    Max Buvry de VAUX LIVRES sur Opium Poppy de Hubert Haddad

    Opium Poppy, ou la tragédie de la guerre des hommes face aux mondes des enfants, suit les traces d'un petit paysan afghan dans un pays écrasé par la guerre et le trafic d'opium. Même l'exil ne suffira pas à le sauver. La guerre et ses protagonistes vident les têtes, lavent les cerveaux, et...
    Voir plus

    Opium Poppy, ou la tragédie de la guerre des hommes face aux mondes des enfants, suit les traces d'un petit paysan afghan dans un pays écrasé par la guerre et le trafic d'opium. Même l'exil ne suffira pas à le sauver. La guerre et ses protagonistes vident les têtes, lavent les cerveaux, et poussent au départ, à la fuite, engendrent de profondes mutations dans le psychisme de chacun. La survie est une lutte permanente, incite à de lourds compromis, vous bouscule, vous transforme et inhibe toute réflexion. Chacun devient un rouage d'une machine puissante que personne ne maîtrise. L'enfance n'existe plus, et pire, l'avenir est définitivement et irrémédiablement marqué, obstrué («Le passé n'est jamais si simple»), les vies futures sont réglées, inexorablement. Un roman bouleversant, noir, d'une grande simplicité comme un miroir réaliste et sans révolte de la guerre et de notre propre monde. Vous n'oublierez pas le petit Alam, je vous l'assure !

  • add_box
    Couverture du livre « Palestine » de Hubert Haddad aux éditions Gallimard

    Yves MABON sur Palestine de Hubert Haddad

    Je retiens de ce livre, d'abord une grande beauté d'écriture -pas toujours facile- qui décrit des paysages lumineux, qui donnent envie d'aller les voir, de beaux personnages, malgré, pour certains, leurs cicatrices et handicaps suite à des attentats, tirs ou controles musclés. Je retiens aussi...
    Voir plus

    Je retiens de ce livre, d'abord une grande beauté d'écriture -pas toujours facile- qui décrit des paysages lumineux, qui donnent envie d'aller les voir, de beaux personnages, malgré, pour certains, leurs cicatrices et handicaps suite à des attentats, tirs ou controles musclés. Je retiens aussi que cette guerre ne tient finalement pas à grand chose, puisque les Palestiniens et les Israéliens se ressemblent tellement qu'ils peuvent se faire passer les uns pour les autres. Encore une histoire de religion, de territoire et d'héritage sacré. Comme quoi, mal menée, la religion ne mène pas à ce qu'elle devrait : la fraternité et l'amour de l'Homme. Et c'est un athée convaincu et laïc pratiquant qui vous le dit !