Hubert Haddad

Hubert Haddad
Auteur d'une œuvre considérable, Hubert Haddad nous implique magnifiquement dans son engagement d'intellectuel et d'artiste, avec des titres comme Palestine (Prix Renaudot Poche, Prix des cinq continents de la Francophonie), les deux volumes foisonnants du Nouveau Magasin d'écriture ou le très re... Voir plus
Auteur d'une œuvre considérable, Hubert Haddad nous implique magnifiquement dans son engagement d'intellectuel et d'artiste, avec des titres comme Palestine (Prix Renaudot Poche, Prix des cinq continents de la Francophonie), les deux volumes foisonnants du Nouveau Magasin d'écriture ou le très remarqué Peintre d'éventail (Prix Louis Guilloux, Grand Prix SGDL de littérature pour l'ensemble de l'œuvre).

Articles (1)

Avis (72)

  • add_box
    Couverture du livre « Premières neiges sur Pondichéry » de Hubert Haddad aux éditions Zulma

    carole laulhere sur Premières neiges sur Pondichéry de Hubert Haddad

    Hochéa Meintzel, violoniste de renommée internationale, usé par la violence de la vie, nous fait vivre son dernier voyage, avec pour destination l’Inde. En route pour un concert poétique!
    Outre le portrait très touchant d’Hochéa, les figures féminines de Samra, sa fille adoptive, et de...
    Voir plus

    Hochéa Meintzel, violoniste de renommée internationale, usé par la violence de la vie, nous fait vivre son dernier voyage, avec pour destination l’Inde. En route pour un concert poétique!
    Outre le portrait très touchant d’Hochéa, les figures féminines de Samra, sa fille adoptive, et de Mutuswami, la jeune musicienne qui le guide et l’accompagne tout au long de son voyage, m’ont également beaucoup touchée.
    Traitant notamment les thèmes de l’exil, des racines et de la solitude, son périple le conduira de Pondichéry à Fort Cochin, où trouvant refuge pour des raisons météorologiques dans la synagogue bleue, il découvrira la vie de la diaspora juive exilée en Inde, exil que lui-même partage.
    Un livre baigné de musique, mais aussi des bruits couleurs et odeurs du sud de l’Inde, qui ont ravivé dans ma mémoire les souvenirs d’un séjour dans cette région. Sans oublier, la description très détaillée et fidèle de la synagogue bleue.
    Texte très poétique, érudit et travaillé : et c’est peut être là le point fort du livre, au risque d’éclipser par moments, mais aussi d’illuminer, une histoire très sombre.
    Je me suis parfois un peu perdue dans l’histoire, et ce livre s’apparente pour moi davantage à un essai quasi philosophique qu’à un roman ; mais je me suis allègrement laissée porter et dépaysée par la musicalité de cette prose !
    https://accrochelivres.wordpress.com/2017/06/06/premieres-neiges-sur-pondichery-hubert-haddad/

  • add_box
    Couverture du livre « Premières neiges sur Pondichéry » de Hubert Haddad aux éditions Zulma

    Claudie sur Premières neiges sur Pondichéry de Hubert Haddad

    Merci de m'avoir fait parvenir un exemplaire de ce très beau texte, qui nous dépeint l'Inde du sud, mais aussi qui nous fait découvrir la mélancolie du vieil héros israélien qui pleure sa fille, comme un sentiment aussi collant et envahissant que la moiteur de la ville où il atterrit.
    Il faut...
    Voir plus

    Merci de m'avoir fait parvenir un exemplaire de ce très beau texte, qui nous dépeint l'Inde du sud, mais aussi qui nous fait découvrir la mélancolie du vieil héros israélien qui pleure sa fille, comme un sentiment aussi collant et envahissant que la moiteur de la ville où il atterrit.
    Il faut être bien posé, et attentif pour lire ce roman si bien écrit, car le style est recherché et les chapitres mêlent légendes, passé et présent. Mais j'ai voyagé.

  • add_box
    Couverture du livre « Premières neiges sur Pondichéry » de Hubert Haddad aux éditions Zulma

    Sandrine Fernandez sur Premières neiges sur Pondichéry de Hubert Haddad

    Blessé dans sa chair et dans son cœur lors d'un attentat, le grand violoniste Hochea Meintzel quitte Jérusalem avec la volonté ferme de ne plus jamais y revenir. Déçu par Israël qu'il accuse d'avoir compromis tous les espoirs de paix avec la Palestine, le vieil homme trouve refuge en Inde, à...
    Voir plus

    Blessé dans sa chair et dans son cœur lors d'un attentat, le grand violoniste Hochea Meintzel quitte Jérusalem avec la volonté ferme de ne plus jamais y revenir. Déçu par Israël qu'il accuse d'avoir compromis tous les espoirs de paix avec la Palestine, le vieil homme trouve refuge en Inde, à Chennai, sous la protection de Mutuswami son admirative interprète qui lui rappelle tant Samra, sa fille adoptive. Troublé par cette rencontre, déboussolé par un pays en perpétuel mouvement, Hochea se retire à Fort-Cochin dans une modeste pension de famille. Là, alors que la ville est menacée par un cyclone, il est invité à se joindre au Kaddich dans la célèbre synagogue bleue. Il apprend ainsi l'histoire mythique de l'arrivée des juifs en terre indienne.

    Un texte très poétique qui oscille entre rêve et réalité, légendes juives et réalités indiennes. Cependant, si la plume est fine, chaque phrase ciselée avec maestria, cette succession de belles phrases, justement, enrobe une histoire qui est finalement très confuse. Un exemple : ''La musique modale carnatique, intemporelle et savante, allait chercher sa maestria dans un registre si languissamment mélodique, avec ses cadences sinusoïdales, qu'elle semblait articuler les premières fluctuations du fond diffus cosmologique...''. C'est beau, c'est érudit, et pourquoi pas sublime, mais ça veut dire quoi ?! Peut-être faut-il être savant, fin connaisseur en musicologie, amoureux de l'Inde et aussi versé dans la théologie juive pour apprécier toute la beauté du propos...Mais le simple lecteur se perd dans les méandres d'une histoire difficilement compréhensible.
    Bref, un rendez-vous raté avec l'Inde d'Hubert Haddad, source de plus de souffrances que de plaisir. Mais je remercie tout de même chaleureusement Lecteurs.com, Dominique Sudre et les éditions Zulma.

  • add_box
    Couverture du livre « Premières neiges sur Pondichéry » de Hubert Haddad aux éditions Zulma

    nathalie eirenamg sur Premières neiges sur Pondichéry de Hubert Haddad

    Ce qui frappe dans ce livre c'est sa poésie, on alterne les pensées, les actions du narrateur, un vieux musicien juif parti s'exiler en Inde. Il rencontre toute une galerie de personnage, haut en couleur qui lui font découvrir l'histoire d'un royaume juif en Inde. La musique, les sensations, la...
    Voir plus

    Ce qui frappe dans ce livre c'est sa poésie, on alterne les pensées, les actions du narrateur, un vieux musicien juif parti s'exiler en Inde. Il rencontre toute une galerie de personnage, haut en couleur qui lui font découvrir l'histoire d'un royaume juif en Inde. La musique, les sensations, la dimension de rêve ou de cauchemar éveillé sont en filigrane du récit. Il est parfois difficile à suivre mais la musicalité de l'auteur, nous pousse à continuer pour savoir ce qui va arriver à Hetzel , découvrir par bribes son passé dans le ghetto, sa relation avec sa fille. J'ai parfois été gêné par l'alternance d'érudition de certains passage sur la religion, le royaume de Cranganore et la vie du personnage, le brouillage des points de vue, des personnages. Mais le côté poétique, la langue de l'auteur est touchant comme lorsqu'il décrit la musique, les cauchemars du vieil homme, la violence des éléments. Une découverte intéressante et un voyage entre rêve et songe au cœur de l'Inde.

Discussions autour de cet auteur

Il n'y a pas encore de discussion sur cet auteur

Soyez le premier à en lancer une !