Hubert Ben Kemoun

Hubert Ben Kemoun
Il a écrit de nombreuses pièces de théâtre pour la radio et pour la scène. Depuis une vingtaine d'années, il rédige des romans et albums pour la jeunesse, traduits dans de nombreuses langues. Chez Albin Michel Jeunesse, il a déjà publié "Le Grand marché de Sidibel".

Avis sur cet auteur (14)

  • add_box
    Couverture du livre « Joyeuses Pâques et bon Noël ! » de Hubert Ben Kemoun aux éditions Thierry Magnier

    Cigale Tenor sur Joyeuses Pâques et bon Noël ! de Hubert Ben Kemoun

    Quand Barnabé arrive chez sa grand-mère qu'il n'a pas vue depuis 5 ans, il est désespéré. La maison est moche, le jardin minuscule, la mer à 100 kilomètres, le village désert et sans supermarché, et pour couronner le tout, les portables ne passent pas ! Heureusement, il a son billet de retour...
    Voir plus

    Quand Barnabé arrive chez sa grand-mère qu'il n'a pas vue depuis 5 ans, il est désespéré. La maison est moche, le jardin minuscule, la mer à 100 kilomètres, le village désert et sans supermarché, et pour couronner le tout, les portables ne passent pas ! Heureusement, il a son billet de retour dans sa poche, et tant pis pour ce que sa mère dira ; elle n'avait qu'à pas l'obliger à venir passer quatre jours au bout du monde, chez une vieille dame qu'il connaît à peine. Et puis, entre nous, est-ce que cette grand-mère ne perd pas un peu la tête ? Elle mélange tout : l'Épiphanie, la Chandeleur, Pâques, Noël, les anniversaires… Mais la vieille dame est tout à fait consciente des craintes de son petit-fils et elle trouve la plus jolie des manières pour qu'il ne voie pas le temps passer.

    Dans ce roman de 41 pages destiné aux 7-10 ans, Barnabé nous raconte à la première personne les quatre jours d'enfer qu'il passe chez sa grand-mère. On découvrira dans la lettre que Myriam adresse à Barnabé toutes les explications de ses bizarreries. On comprend bien, quand Barnabé fait lire la lettre à sa mère, que le livre s'adresse aussi aux parents…

  • add_box
    Couverture du livre « Menteur, quel menteur ! » de Hubert Ben Kemoun et Cecile Becq aux éditions Nathan

    Mes écrits d'un jour sur Menteur, quel menteur ! de Hubert Ben Kemoun - Cecile Becq

    La maîtresse d’Alvin aime convier les papas en classe afin que chacun puisse présenter son métier aux élèves. Aujourd’hui, c’est au tour d’Alvin. Il a honte. À ses yeux, son père n’est ni un super-pompier ni un brillant-avocat. Non, il est jardinier. Alors pour donner un peu de magie à...
    Voir plus

    La maîtresse d’Alvin aime convier les papas en classe afin que chacun puisse présenter son métier aux élèves. Aujourd’hui, c’est au tour d’Alvin. Il a honte. À ses yeux, son père n’est ni un super-pompier ni un brillant-avocat. Non, il est jardinier. Alors pour donner un peu de magie à l’évènement, Alvin raconte un petit mensonge qui hélas en engendre bien d’autres. Le voilà pris dans une spirale infernale !

    Un petit roman simple et efficace abordant le mensonge chez l’enfant avec son lot de conséquences. Alvin a peur du regard de ses copains, du jugement et il a raison. N’avons-nous pas été ce gosse en mal-être, ne serait-ce qu’une heure au milieu de la cour de récré et peu importe le pourquoi du comment ? Alvin s’invente une vie, rêve pour finalement se protéger. Fort heureusement son père joue un rôle très important. Le ramenant à la réalité des choses. Alvin finit par trouver sa place au sein de relations si complexes durant la scolarité. Menteur, quel menteur ! est cette petite morale indispensable qui sonne vraie pour un enfant.

    http://www.mesecritsdunjour.com/archives/2019/08/18/37573552.html

  • add_box
    Couverture du livre « Menteur, quel menteur ! » de Hubert Ben Kemoun et Cecile Becq aux éditions Nathan

    Vinie DUPUIS sur Menteur, quel menteur ! de Hubert Ben Kemoun - Cecile Becq

    La maîtresse d'Alvin a eu une riche idée : inviter les papas de ses élèves à présenter leurs métiers.
    Seulement, le père d'Alvin n'est ni pompier ni justicier, il est seulement jardinier et cela lui fait honte.
    Alors il commence par raconter un petit mensonge pour embellir la réalité, suivi...
    Voir plus

    La maîtresse d'Alvin a eu une riche idée : inviter les papas de ses élèves à présenter leurs métiers.
    Seulement, le père d'Alvin n'est ni pompier ni justicier, il est seulement jardinier et cela lui fait honte.
    Alors il commence par raconter un petit mensonge pour embellir la réalité, suivi d'un autre, … Et évidemment cela ne peut pas rester sans conséquences.
    C'est un livre pour les enfants à partir de 10 ans qui se lit rapidement. J'ai beaucoup aimé les sujets traités et cela laissera à réfléchir aux enfants.

  • add_box
    Couverture du livre « Émotion t.4 ; la fille seule dans le vestiaire des garçons » de Hubert Ben Kemoun aux éditions Flammarion

    DELPHINE MARTEL sur Émotion t.4 ; la fille seule dans le vestiaire des garçons de Hubert Ben Kemoun

    Encore un coup de cœur pour la prose d'Hubert Kemoun!!
    Les personnages sont attachants et l'histoire nous plonge dans une réalité malheureusement trop récurrente de la vie d'une collégienne.
    Difficile d'être une Zorro solo lorsqu'on est face à une bande de caïds décérébrés qui vandalisent les...
    Voir plus

    Encore un coup de cœur pour la prose d'Hubert Kemoun!!
    Les personnages sont attachants et l'histoire nous plonge dans une réalité malheureusement trop récurrente de la vie d'une collégienne.
    Difficile d'être une Zorro solo lorsqu'on est face à une bande de caïds décérébrés qui vandalisent les émotions balbutiantes de Marion qui prend les épreuves en plein face, seule, à bras le corps...pour trouver dans la musique, une belle façon de prendre la vie du bon côté.
    Mention spéciale au petit frère qui me rappelle quelqu'un si vous saviez...