Holly Bourne

Holly Bourne

La biographie de cet auteur n'est pas encore disponible, proposez la vôtre : Contactez-nous

Avis (7)

  • add_box
    Couverture du livre « Strong girls forever T.2 ; pourquoi ne pas craquer pour le mec parfait ? » de Holly Bourne aux éditions Nathan

    Claudia Charrier sur Strong girls forever T.2 ; pourquoi ne pas craquer pour le mec parfait ? de Holly Bourne

    L'avis de Inès (16 ans)


    GROS COUP DE CŒUR


    Il fait partie désormais de mes romans préférés.


    J'ai ADORÉ !


    Je n'ai qu'une envie, c'est de le relire à nouveau !


    J'avais passé un super moment avec le tome 1, Comment ne pas devenir cinglé mais celui-ci, m'a encore plus...
    Voir plus

    L'avis de Inès (16 ans)


    GROS COUP DE CŒUR


    Il fait partie désormais de mes romans préférés.


    J'ai ADORÉ !


    Je n'ai qu'une envie, c'est de le relire à nouveau !


    J'avais passé un super moment avec le tome 1, Comment ne pas devenir cinglé mais celui-ci, m'a encore plus plu.

    Dans ce nouveau tome, nous suivons Amber qui va travailler pendant son été, dans un camp de vacances appartenant à sa mère et à son beau-père.

    Elle espère ainsi renouer avec sa famille après deux ans de rupture, suite au divorce et à l'addiction de sa mère à l'alcool.

    La jeune femme n'a pas du tout confiance en elle et lorsqu'elle rencontre Kyle, un beau moniteur, elle ne croit pas un instant, qu'elle puisse l'intéresser.

    Mais le destin réserve de belles surprises et une histoire d'amour va commencer...

    Ce n'est pas une simple romance que l'on lit, c'est aussi un roman qui aborde des sujets importants, parfois même difficiles, comme l'alcoolisme, l'abandon, les différences, l'acceptation de soi ou encore les premières relations.

    C'est écrit avec beaucoup de sensibilité et d'émotions, les dialogues sont si réalistes que j'avais l’impression de faire partie de l'histoire et de connaitre les personnages.

    Je me suis beaucoup attachée à Amber, une jeune femme très émouvante.

    J'ai même été parfois déstabilisée par certaines phrases ou situations réelles, comme si une impression, de les avoir déjà dites ou vécues.

    C'est beau et romantique,

    Et c'est surtout très drôle et captivant.


    Une excellente lecture, je la recommande vivement.


    Ce qui est certain, c'est que je vais relire ce livre, très prochainement.

    Vivement le troisième volet.


    Une lecture adaptée à partir de 15 ans.
    https://leslecturesdeclaudia.blogspot.com/2019/08/strong-girl-forever-tome-2.html

  • add_box
    Couverture du livre « Strong girls forever T.1 ; comment ne pas devenir cinglée » de Holly Bourne aux éditions Nathan

    Fleurius sur Strong girls forever T.1 ; comment ne pas devenir cinglée de Holly Bourne

    Le Club des Vieilles Filles est composé par 3 jeunes femmes de 17 ans indépendantes et fières de l’être mais également avec des complexes ou des difficultés. Amber, complexée par sa grande taille, Lottie qui effraie les garçons par son intelligence et le personnage principal, Evelyn ou plutôt...
    Voir plus

    Le Club des Vieilles Filles est composé par 3 jeunes femmes de 17 ans indépendantes et fières de l’être mais également avec des complexes ou des difficultés. Amber, complexée par sa grande taille, Lottie qui effraie les garçons par son intelligence et le personnage principal, Evelyn ou plutôt Evie.
    Evie souffre de Troubles Obsessionnels Compulsifs – TOC qui lui pourrissent la vie. Elle ne rêve que d’une chose : vivre une vie normale d’une adolescente de 17 ans.


    Ce livre allie humour, amitié et féminisme. J’ai aimé la manière dont le livre est écrit et comment est abordé le féminisme. En effet, nous ne savons pas dès le début que les trois amies sont féministes, nous voyons leurs pensées se développer au fur et à mesure du livre et le féminisme arrive petit à petit. Également, nous sommes complètement plongés dans la vie d’Evie grâce à ses pensées qui sont retranscrites, ce qui nous permet d’avoir un autre regard sur les TOC et angoisses. J’ai adoré vivre cette histoire aux travers de ses yeux.

    Du côté des personnages, Evie est très attachante et nous la suivons dans son évolution vis à vis de sa maladie mais également au niveau de ses sentiments. Pas facile d’être une adolescente de 17 ans !
    Pour Amber et Lottie, j’ai trouvé que nous ne savions pas énormément de choses sur elles et j’aurai aimé en savoir plus ! Mais je me doute qu’avec les autres tomes de la trilogie nous allons encore suivre leurs péripéties et en apprendre plus sur chacune des filles.


    J’ai très hâte de lire les prochains tomes afin de continuer à suivre les aventures du Club des Vieilles Filles !

  • add_box
    Couverture du livre « Strong girls forever T.1 ; comment ne pas devenir cinglée » de Holly Bourne aux éditions Nathan

    Léna Bubi sur Strong girls forever T.1 ; comment ne pas devenir cinglée de Holly Bourne

    Voici un livre qui n'est pas passé inaperçu, que ce soit lors de sa sortie en anglais ou en français ! J'avoue m'être sans plus attardée dessus, même avec les avis emballés... puis ma curiosité a été piquée par la gaieté (et non une guêpe ouf, douleur et moi n'aurions pas été amies) en le voyant...
    Voir plus

    Voici un livre qui n'est pas passé inaperçu, que ce soit lors de sa sortie en anglais ou en français ! J'avoue m'être sans plus attardée dessus, même avec les avis emballés... puis ma curiosité a été piquée par la gaieté (et non une guêpe ouf, douleur et moi n'aurions pas été amies) en le voyant sur le site Lecteurs.com que je remercie, avec les éditions Nathan !, pour m'avoir permis de découvrir cette histoire éclatante !


    Je n'ai guère eu besoin de lire dix pages pour que l'esquisse d'un arc-en-ciel à l'envers (plus stylé que la banane redondante) se dessine sur mes lèvres : la mise en page avec des morceaux de journal de l'héroïne, des tableaux ou titres en gras m'a de suite interpellée et plu, tout comme le ton employé ! L'écriture accroche direct, Evie et son humour m'ont conquise en moins de deux, et c'était parti pour une lecture... engagée et remplie de vie, mais pas toujours pétillante de délice puisqu'agacement et exaspération se sont également engagés dans la danse ! (Héééééé salsaaaaaa)


    Evie est une adolescente atteinte de TOC (Trouble Obsessionnel Compulsif) sur la voie de la guérison : elle est de retour au lycée avec pour objectif de mener une vie d'adolescente "normale", à savoir fêtes, passer du temps avec ses amis et tomber amoureuse. Réussira-t-elle à obtenir ce qu'elle désire en arrivant à gérer ses pensées négatives ? (C'est cool de créer du suspense, vous n'êtes pas d'accord ?!)


    Les thèmes présents dans ce roman ne sont pas nouveaux (amitié, amour, premiers émois, soirées), mais Holly Bourne ajoute à tout ceci la maladie de TOC (ainsi qu'un autre problème, abordé en parallèle, dont je ne développerai pas pour vous laisser la (mauvaise) surprise), l'angoisse et une pointe de féminisme ! Avec ses deux nouvelles amies Lottie et Amber, Evie va former le club des vieilles filles :



    « – Être une vieille fille peut aussi signifier qu'on accorde autant d'importance à l'amour qu'à l'amitié. (Je pensais à Jane.) Qu'on refuse de renier sa personnalité, ses croyances et ses désirs dans le seul but de satisfaire un garçon.
    - Être une vieille fille, a enchaîné Lottie, c'est ne pas hésiter à regarder la société en face et à dire à voix haute : "Non, ça ne me convient pas." Être une vieille fille, c'est arrêter de se taire de crainte que les garçons nous trouvent moins jolies ou moins sexy.
    - Être une vieille fille, a conclu Amber, c'est prendre soin de ses amis et les soutenir envers et contre tout. »



    Une magnifique amitié va naitre entre ces trois adolescentes qui vont apprendre à se connaitre et se soutenir aussi bien dans les bons que mauvais moments ! Elles échangent des réflexions sur les femmes, les garçons, les rapports entre les deux, le lycée, les relations amoureuses, etc. C'est très intéressant la manière dont le féminisme transparait, comment les héroïnes essaient de se détacher des idées et valeurs véhiculées par le patriarcat ! (Vilain mot, bah. Vive l’égalité !) Ne pas être prise pour un objet, être respectée et acceptée tel que l'on est, ne pas se transformer à cause de (fichues !) étiquettes,... Voici quelques volontés mises en avant.
    J'avoue avoir été énervée au milieu du livre, car je trouvais que les protagonistes ne parlaient que de garçons. Elles revendiquaient l'indépendance, mais ne pouvaient s'empêcher de s'imaginer sans eux, j'étais blasée. Mais arrive la fin, et oh lala !!! Une bombe ! Les actions s'enchainent, les héroïnes se remettent en question et c'était génial de voir leurs réflexions s'approfondir, éclater et mûrir. Les dernières pages sont intenses et passionnantes !


    Je me suis facilement attachée à Evie même si elle m'a parfois énervée. Son comportement envers un certain garçon m'a en particulier refroidie : sa réaction peut se comprendre, mais approbation = - 30. Son obnubilation pour les garçons m'agaçait, heureusement que la fin explique tout et permet de la saisir davantage ! Autrement, je trouve que son rapport avec la maladie est très bien évoqué. Je suis loin d'être une spécialiste en TOC, alors j'étais contente de lire un ouvrage sur ce sujet, enfin d'être témoin de la façon dont un personnage vit avec : c'est loin d'être fun de voir une maladie ronger, provoquer des angoisses, faire perdre tout confiance en soi. Puis j'ai adoré le parti pris par l'autrice concernant la période dont Evie vit avec sa maladie : même si la guérison pointe le bout de son nez, les rechutes ne sont pas obligées de rester dans l'ombre...


    Pour revenir sur les garçons, j'ai trouvé bizarre et peu cohérent que tous ceux qui approchent nos trois vieilles filles aient un problème ou alors ne se comportent pas de la meilleure des manières. Un gars gentil aurait pu se démarquer dans le lot (bon, ok il y en a eu un, mais Evie n'a pas été sympa). Montrer certains garçons sous un meilleur jour n'aurait pas mangé de pain, pardi !


    J'ai peu parlé de Lottie et Amber, hum... En quelques mots, je les trouvais similaire dans leurs piques et les confondais parfois (mis à part pour les mecs, Lottie tirait toujours le gros lot contrairement à Amber (qui tirait pas grand chose...)), alors qu'elles possèdent chacune leur propre personnalité, sérieux ! (C'est juste moi, faut laisser tomber, déjà que je ne retiens pratiquement aucun prénom...) Sinon, je le re-dis, mais leur trio (en comptant Evie, pas le Pape) fait plaisir à lire : elles se disputent pour mieux se réconcilier, se serrent les coudes, partagent blagues et ironie... Une amitié formidable décrite à travers une fluide plume captivante !



    Pour conclure, j'aurais sûrement eu un coup de cœur si j'avais lu ce premier tome quelques années auparavant ! J'ai tout de même suivi avec joie les aventures (au pays des adolescents) d'Evie et de ses amies : complexités, doutes, questionnements, baisers, chagrins d'amour saupoudrés de films et de musiques (métalliques grinçantes) !


    Une bonne, voir presque excellente, lecture pour de fortes idées et des héroïnes fouillées !

  • add_box
    Couverture du livre « Strong girls forever T.1 ; comment ne pas devenir cinglée » de Holly Bourne aux éditions Nathan

    Lucie Pt sur Strong girls forever T.1 ; comment ne pas devenir cinglée de Holly Bourne

    Tout d'abord un grand MERCI à Lecteurs.com et aux éditions Nathan pour l'envoi de ce roman !!

    On rencontre dans cette histoire de lycée trois jeunes filles : Evie est le personnage principal, elle fait beaucoup de crises d'angoisse et voudrait être "normale" ; Amber est complexée et...
    Voir plus

    Tout d'abord un grand MERCI à Lecteurs.com et aux éditions Nathan pour l'envoi de ce roman !!

    On rencontre dans cette histoire de lycée trois jeunes filles : Evie est le personnage principal, elle fait beaucoup de crises d'angoisse et voudrait être "normale" ; Amber est complexée et féministe ; Lottie est très jolie et très intelligente, ce qui respectivement attire et repousse les garçons. Car oui, il est aussi beaucoup question de garçons, bien entendu !

    Pourtant, contrairement à ce que vous pourriez croire, on parle aussi de féminisme. Et c'est ce qui m'a plu : j'adore vraiment qu'on puisse faire passer plein de messages sur l'égalité des sexes et le féminisme dans des romans assez "légers" comme celui-là. Car OUI, je suis féministe et je n'ai aucun souci à le dire, même si de nos jours on dirait que c'est une insulte. J'aurais vraiment aimé faire partie d'un Club des Vieilles Filles (d'ailleurs, ce n'est peut-être pas trop tard, qui se lance avec moi ?) J'ai mis léger entre guillemets car, même si ce livre raconte la vie d'adolescentes et est rempli d'humour (les trois filles ont des sacrées punchlines !), quelle souffrance permanente pour Evie !! D'ailleurs, on se met vraiment à sa place et c'est difficile, des fois lourd à la lecture (d'où l'étoile en moins, même si j'aurais voulu n'en enlever qu'une demie). Mais en même temps ça m'a permis de mieux comprendre les maladies mentales et je trouve que c'est un thème très important aussi, et très bien traité car on se rend compte à quel point les mots de tous les jours peuvent blesser les personnes vraiment concernées par une de ces maladies.

    Bref, une très bonne lecture que je vous conseille : même si vous avez dépassé l'âge des héroïnes, pas mal d'éléments pourraient vous plaire quand même !

Discussions autour de cet auteur

Il n'y a pas encore de discussion sur cet auteur

Soyez le premier à en lancer une !